Championnat de la PGA

Sur sa planète

Brooks Koepka survole la compétition et collectionne les records. Tiger Woods, lui, est de retour sur terre.

Farmingdale, — New York — Brooks Koepka avait l’impression de livrer une bataille de chaque instant, mais, ce faisant, s’est retrouvé seul en tête du Championnat de la PGA.

Après avoir signé une carte de 63 la veille, qui lui permettait d’égaler une marque, Koepka a poursuivi sa lancée et s’est retrouvé dans le livre des records. L’Américain a réussi trois oiselets à ses quatre derniers trous, en route vers une ronde de 65 (- 5) qui lui a permis de fracasser le record absolu après 36 trous dans un tournoi majeur.

De plus, Koepka dispose maintenant d’une avance de sept coups devant Jordan Spieth et Adam Scott. Ce qui lui a permis d’écrire une autre page d’histoire, puisqu’il s’est forgé l’avance la plus impressionnante après deux rondes dans un tournoi du Grand Chelem depuis Henry Cotton, qui menait par neuf coups après 36 trous à l’Omnium britannique en 1934.

Imaginez ce que Koepka pourrait accomplir s’il gardait le cap à Bethpage Black.

« Peut-être que je paraîtrai mal, a dit Koepka, mais j’ai vraiment livré une bataille [hier]. Mon élan n’était pas totalement à point. Mais je me suis battu et me suis accroché. »

« C’est pour ça que ma ronde d’[hier] a été plus impressionnante que celle [de jeudi], parce que j’ai été en mesure d’obtenir un bon score sans être au sommet de ma forme. » — Brooks Koepka

Koepka se trouve à - 12 (128) et a ainsi abaissé la marque de 130 réalisée au Tournoi des Maîtres par Jordan Spieth, à l’Omnium des États-Unis par Martin Kaymer, à l’Omnium britannique par Nick Faldo et Brandt Snedeker, ainsi qu’au Championnat de la PGA par Gary Woodland.

Woods éliminé

Tiger Woods a assisté à chacun de ses coups, mais c’est tout ce qu’il verra à Bethpage Black. Il a joué 73 et a raté le seuil de qualifications pour les rondes d’en fin de semaine. C’est la première fois depuis 2006 que Woods ne peut éviter le couperet dans un tournoi du Grand Chelem au cours d’une même saison où il en a remporté un.

Un mois après avoir remporté le Tournoi des Maîtres, ce qui lui a permis d’être le favori au Championnat de la PGA avant le début des hostilités, Woods a commencé le neuf de retour en commettant trois bogueys consécutifs. Il n’a jamais pu s’en remettre, terminant le parcours en 73 coups et ratant le seuil de qualifications pour les rondes de la fin de semaine pour la neuvième fois de sa carrière dans un tournoi majeur.

« J’ai savouré ma reconquête du titre au Tournoi des Maîtres, mais le Championnat de la PGA est arrivé rapidement, a admis Woods. Et, malheureusement, je n’ai pas suffisamment bien joué. Comme je l’ai dit, je n’ai pas porté attention aux détails qui me permettent d’enregistrer de bons scores et de me retrouver dans des positions d’enregistrer de bons résultats. »

Dustin Johnson a joué 67 et se retrouve dans un groupe de cinq golfeurs à - 4 (136). Justin Rose a lui aussi terminé le parcours en 67 coups et est à - 3 (137) – un bon pointage à Bethpage, bien qu’il soit à 9 coups de la tête.

Les Canadiens Adam Hadwin et Corey Conners ont franchi le seuil de qualifications pour les rondes de la fin de semaine. Hadwin a remis une carte de 70 pour se retrouver à égalité en 47e place à + 2. Conners a pour sa part de nouveau joué 72 pour aboutir à égalité au 68e échelon à + 4.

Ce texte provenant de La Presse+ est une copie en format web. Consultez-le gratuitement en version interactive dans l’application La Presse+.