Grand Prix du Canada

Les forces en présence

Après 6 des 21 épreuves de la saison, le Championnat du monde de F1 reste très indécis, autant chez les constructeurs que chez les pilotes. Trois équipes peuvent encore viser le titre, alors que les autres se battent avec acharnement pour les places d’honneur. Découvrez les forces en présence.

1re  178 points

MERCEDES-AMG (ALL)

Motoriste : Mercedes

Directeur : Toto Wolff

Pilotes

LEWIS

HAMILTON

(G.-B.)

33 ANS

1er (110 points, 2 victoires)

VALTTERI

BOTTAS

(FIN)

28 ANS

4e (68 points, 3 podiums)

Une saison en dents de scie pour Lewis Hamilton et Mercedes jusqu’ici. En tête des deux championnats, ils ne sont toutefois guère constants et éprouvent souvent des ennuis avec leurs pneus. Vainqueur des trois derniers Grands Prix à Montréal, Hamilton part encore favori ce week-end, mais il devra bien gérer sa voiture en course, ses freins en particulier, qui lui avaient coûté la victoire en 2014.

2e  156 points

FERRARI (ITA)

Motoriste : Ferrari

Directeur : Maurizio Arrivabene

Pilotes

SEBASTIAN

VETTEL

(ALL)

30 ANS

2e  (96 points, 2 victoires)

KIMI

RÄIKKÖNEN

(FIN)

38 ANS

5e  (60 points, 3 podiums)

Après deux victoires en lever de rideau, Sebastian Vettel et la Scuderia ont connu une série de petits pépins qui les ont relégués au deuxième rang des deux classements (pilotes et constructeurs). La dernière victoire d’une Ferrari à Montréal remonte à 14 ans. Même si elles ne seront pas favorites, les voitures rouges seront sûrement parmi les prétendantes à la victoire.

3e  107 points

RED BULL RACING (AUT)

Motoriste : Renault

Directeur : Christian Horner

Pilotes

DANIEL

RICCIARDO

(AUS)

28 ANS

3e  (72 points, 2 victoires)

MAX

VERSTAPPEN

(P.-B.)

20 ANS

6e  (35 points)

Le talent de Daniel Ricciardo a permis à Red Bull d’arracher deux victoires déjà cette saison, et l’Australien se souviendra sûrement du Grand Prix du Canada de 2014, quand il avait profité des ennuis techniques de ses adversaires en fin de course pour se faufiler en tête et arracher sa première victoire en F1. De son côté, Max Verstappen a bien des choses à se faire pardonner.

4e   46 points

RENAULT SPORT F1 (FRA)

Motoriste : Renault

Directeur : Cyril Abiteboul

Pilotes

NICO

HÜLKENBERG

(ALL)

30 ANS

8e (26 points)

CARLOS

SAINZ JR

(ESP)

23 ANS

9e (20 points)

Renault n’a pas caché ses ambitions en début de saison et occupe actuellement cette fameuse quatrième place – la première derrière les trois formations de pointe – que plusieurs écuries visent. Une évolution du moteur fait ses débuts cette semaine à Montréal et l’équipe espère qu’elle aidera ses pilotes à mieux défendre leurs chances sur un circuit où la puissance est déterminante.

5e  40 points

McLAREN (G.-B.)

Motoriste : Renault

Directeur : Éric Boullier

Pilotes

FERNANDO

ALONSO

(ESP)

36 ANS

7e  (32 points)

STOFFEL

VANDOORNE

(BEL)

26 ANS

15e (8 points)

Après une collaboration malheureuse avec le motoriste Honda, McLaren a retrouvé une certaine compétitivité cette saison avec des moteurs Renault, et Fernando Alonso est le mieux classé des pilotes qui ne font pas partie des trois équipes de pointe. Vainqueur à Montréal il y a 12 ans, l’Espagnol ne pourra répéter son exploit, mais il pourrait viser un top 5.

6e  26 points

FORCE INDIA (IND)

Motoriste : Mercedes

Directeur : Vijay Mallya*

Pilotes

SERGIO

PEREZ

(MEX)

28 ANS

12e (17 points, 1 podium)

ESTEBAN

OCON

(FRA)

21 ANS

13e  (9 points)

L’équipe indienne a connu un début de saison laborieux, en raison notamment des démêlés financiers et légaux de son copropriétaire Vijay Mallya, qui a récemment quitté son poste de directeur général. Sergio Perez a néanmoins obtenu une belle troisième place à Bakou, et les Force India ont souvent bien fait à Montréal.

7e  19 points

TORO ROSSO (ITA)

Motoriste : Honda

Directeur : Franz Tost

Pilotes

PIERRE

GASLY

(FRA)

22 ANS

11e  (18 points)

BRENDON

HARTLEY

(N.-Z.)

28 ans

18e (1 point)

Toro Rosso a fait le pari d’utiliser les moteurs Honda cette saison et le jeune pilote français Pierre Gasly a surpris tout le monde en prenant la quatrième place lors du deuxième Grand Prix de la saison, à Bahreïn. La réalité a repris le dessus depuis, mais les progrès sont constants et Toro Rosso se mêle régulièrement aux luttes en milieu de peloton.

8e  19 points

HAAS F1 TEAM (É.-U.)

Motoriste : Ferrari

Directeur : Guenther Steiner

Pilotes

ROMAIN

GROSJEAN

(FRA)

32 ANS

19e (aucun point)

KEVIN

MAGNUSSEN

(DAN)

25 ANS

10e  (19 points)

Malgré une présence accrue de Ferrari sur le plan technique, l’équipe américaine a connu un début de saison d’autant plus laborieux que son premier pilote Romain Grosjean a multiplié les bévues. Les Haas valent toutefois mieux que ce qu’elles ont montré jusqu’ici et elles pourraient obtenir de meilleurs résultats bientôt.

9e  11 points

SAUBER (SUI)

Motoriste : Ferrari

Directeur : Frédéric Vasseur

Pilotes

MARCUS

ERICSSON

(SUE)

27 ANS

17e  (2 points)

CHARLES

LECLERC

(MON)

20 ANS

14e  (9 points)

L’arrivée d’un nouveau partenaire commercial, Alfa-Romeo, s’est accompagnée d’une implication accrue de Ferrari, et les Sauber ont au moins belle allure. Le jeune espoir monégasque Charles Leclerc a multiplié les bons coups pour ses débuts en F1 et il faudra encore l’avoir à l’œil ce week-end.

10e  4 points

WILLIAMS (G.-B.)

Motoriste : Mercedes

Directrice : Claire Williams

PILOTES

LANCE

STROLL

(CAN)

19 ANS

16e  (4 points)

Sergey

Sirotkin

(RUS)

22 ANS

20e  (aucun point)

La grande déception de la saison jusqu’ici, l’équipe Williams a atteint le fond du baril à Monaco quand ses deux pilotes ont terminé loin derrière les autres concurrents. Lance Stroll espère profiter de son retour à la maison pour relancer (un peu) sa saison, mais il ne faut pas attendre grand-chose des Williams ce week-end.

Ce texte provenant de La Presse+ est une copie en format web. Consultez-le gratuitement en version interactive dans l’application La Presse+.