Auto

Boîte techno

Le concurrent chinois de Tesla progresse

La société NIO est méconnue en Amérique du Nord, mais le constructeur de voitures électriques est tout de même coté à la Bourse de New York. Et son action a plus que triplé de valeur, ces dernières semaines, maintenant que sa capacité de production semble s’être accélérée. Détail intéressant : la direction de NIO promet que cette cadence s’accélérera encore au fil des premiers mois de 2020.

Cela dit, NIO, dont la gamme compte actuellement trois modèles, notamment un petit VUS tout électrique et une supersportive plus performante, n’a pas encore une capacité de production comparable à celle de son homologue californien. De juillet à septembre 2019, le groupe chinois a produit un peu moins de 3000 véhicules. Mais ce qui réjouit tant ses clients que ses investisseurs, c’est que cette capacité aurait triplé, à un peu plus de 8000 véhicules, pour les trois mois suivants. L’entreprise n’est pas encore profitable, mais NIO s’approche un peu plus de la lumière au bout du tunnel…

Le chiffre de la semaine

1 million

Nombre de morts provoquées par des accidents de voiture dans le monde, sur une base annuelle. À titre comparatif, les guerres ont été responsables d’environ 140 000 morts en 2018, selon la Banque mondiale.

Les autos pourraient sauver la vie des piétons… en leur parlant

On le dit souvent, la voiture autonome sera une voiture connectée. Elle communiquera avec le mobilier urbain à proximité, les véhicules environnants et pourquoi pas… directement avec les piétons, grâce aux appareils sans fil de prochaine génération. Ce qui pourrait leur sauver la vie, croit-on chez Samsung.

C’est par sa filiale Harman que le groupe coréen a présenté sa définition d’une technologie de communication véhicule-piétons qui utiliserait les réseaux sans fil 5G afin de déterminer leur position relative, et qui les alerterait automatiquement si leur chemin risque de se croiser. Tout ça se ferait entre l’ordinateur de bord et l’appareil mobile dans la poche des piétons (ou cyclistes), de façon invisible pour leurs utilisateurs, jusqu’à réception d’une alerte, bien entendu. « La technologie peut avoir un impact profond et très pratique en automobile, et pourrait même sauver de nombreuses vies », espère Mike Peters, président de Harman.

Ce texte provenant de La Presse+ est une copie en format web. Consultez-le gratuitement en version interactive dans l’application La Presse+.