Tim Hortons ouvrira 1500 restaurants en Chine

Tim Hortons ouvrira 1500 restaurants en Chine au cours des 10 prochaines années. La chaîne canadienne a signé une entente avec une société financière privée pour mener cette expansion dans l’empire du Milieu.

En vertu des modalités entourant la création de cette coentreprise, dévoilée hier, Cartesian Capital Group procédera au développement de l’enseigne en Chine au cours de la prochaine décennie.

Les détails financiers entourant l’entente n’ont pas été dévoilés.

Le président de Tim Hortons, Alex Macedo, a expliqué que les deux principales priorités de l’entreprise étaient de construire et renforcer la marque au Canada et de développer l’enseigne à l’international.

« La population de la Chine et son économie dynamique représentent une excellente possibilité de croissance pour Tim Hortons dans les prochaines années. »

— Alex Macedo, dans un communiqué

Tim Hortons possède déjà plus de 4700 restaurants au Canada, aux États-Unis et ailleurs dans le monde.

Livraisons de beignes et de café 

La chaîne de restauration rapide teste par ailleurs ses capacités à faire des livraisons au pays.

Cette semainne, 148 restaurants de la chaîne situés dans trois villes canadiennes – Vancouver, Ottawa et Edmonton – ont lancé un service de livraison.

Celui-ci fonctionne par le truchement de l’application Skip the Dishes.

Il s’agit de l’une des idées développées par le géant canadien du café pour contrecarrer la publicité négative dont il a fait l’objet dernièrement et pour conserver sa place de choix dans le cœur des Canadiens.

L’entreprise espère pouvoir étendre son service de livraison à d’autres villes dans les prochains mois.

« Notre état d’esprit était que nous voulions écouter nos clients et nous adapter à leurs besoins », a expliqué Alex Macedo, président de Tim Hortons.

En septembre, Tim Hortons devrait mettre en place deux nouvelles idées : un menu adapté pour les enfants et un programme de fidélité.

L’image de marque de Tim Hortons a été fortement ébranlée, en janvier dernier, lorsque des franchisés en Ontario ont décidé de réduire les avantages sociaux et les pauses payées de leurs employées pour pallier la hausse du salaire minimum.

Revue boursière

Toronto culbute avec les métaux et l’énergie

Le principal indice de la Bourse de Toronto a clôturé en baisse hier, alors que les secteurs de l’énergie et des matériaux ont cédé du terrain avec les prix des matières premières. L’indice composé S & P/TSX du parquet torontois a perdu 0,8  %, après avoir touché des records de clôture lors des deux séances précédentes. — La Presse canadienne

Meilleurs résultats en six ans pour Sportscene

Le restaurateur Groupe Sportscene (La Cage) a déclaré un bénéfice net de 1,5 million à son troisième trimestre clos à la fin du mois de mai. Il s’agit d’une hausse de 69 % par rapport à la même période l’an dernier et du meilleur résultat trimestriel depuis 2012. Les ventes ont totalisé 33,5 millions (+ 2,9 %). « Cette augmentation résulte de la croissance des ventes moyennes par Cage comparable », précise l’entreprise. Pour les 39 premières semaines de l’exercice, les ventes des 43 succursales de la chaîne sont en hausse de 6,8 % à 96,5 millions. — Marie-Eve Fournier, La Presse

Ce texte provenant de La Presse+ est une copie en format web. Consultez-le gratuitement en version interactive dans l’application La Presse+.