le chiffre du jour

10

Bryan Rust a marqué en prolongation, et les Penguins de Pittsburgh sont venus de l’arrière pour vaincre les Islanders de New York, 4-3, jeudi soir. Les Penguins ont ainsi interrompu la série de 10 victoires des hommes de Barry Trotz. — Associated Press

Incroyable mais vrai !

Mais d’où sort-elle ?

Les partisans du Thunder d’Oklahoma City qui ont assisté à ce tour de magie lors du match de leurs favoris, mercredi soir, au Chesapeake Energy Arena, ont sûrement été aussi médusés que vous l’êtes en ce moment…

La Presse

Soccer féminin  Tokyo 2020

Le Canada amorcera son parcours vers les JO le 29 janvier

Le Canada fera partie d’un groupe qui réunira aussi la Jamaïque, le Mexique et Saint-Kitts-et-Nevis lors du tournoi de qualification olympique de soccer féminin de la CONCACAF. Les finalistes à cette compétition qui regroupera huit équipes, qui se tiendra aux États-Unis du 28 janvier au 9 février, décrocheront leur laissez-passer pour les Jeux olympiques de 2020, à Tokyo. À la suite du tirage fait jeudi, le Canada, septième au monde, sera l’équipe favorite dans le groupe B. Le Mexique vient au 27e rang, la Jamaïque se classe 51e tandis que Saint-Kitts-et-Nevis occupe le 134e échelon. La formation canadienne jouera ses matchs de la phase de groupe à Edinburg, au Texas, tout juste au nord de la frontière avec le Mexique. Son premier match aura lieu le 29 janvier contre Saint-Kitts-et-Nevis, le deuxième, face à la Jamaïque le 1er février et le troisième, contre le Mexique, le 4 février.

— La Presse canadienne

Boxe

Yves Ulysse fils défendra son titre le 5 décembre

Le Québécois Yves Ulysse fils défendra son titre Gold de la World Boxing Association (WBA) des super-légers le 5 décembre à Costa Mesa, en Californie, dans le cadre de la série Thursday Night Fights de DAZN. Pour l’occasion, Ulysse (18-1, 9 K.-O.) sera opposé à l’ex-champion intérimaire des légers de la WBA Ismael Barroso (21-3-2, 20 K.-O.). Puissant cogneur, le gaucher natif du Venezuela n’a toutefois livré que cinq combats depuis mai 2016, s’inclinant trois fois, dont deux fois avant la limite. Barroso, 15e aspirant au titre de la WBA, avait mis la main sur le titre intérimaire des légers en décembre 2015 avant de le perdre six mois plus tard. Ce combat offrira de nouveau l’occasion à Ulysse de briller sur la scène internationale. Le membre de l’écurie d’Eye of the Tiger Management compte sur Golden Boy Promotions pour promouvoir sa carrière aux États-Unis. Le duel Ulysse-Barroso sera d’ailleurs le combat final de ce gala.

— La Presse canadienne

Marathon de Montréal

Deux anciens dirigeants reprennent les commandes

Le Marathon international de Montréal a un nouveau directeur général, Eddy Afram, de même qu’un nouveau directeur des opérations, Mario Blain. Ces deux dirigeants ont déjà fait partie de l’organisation dans le passé, de 2012 à 2018 dans le cas d’Eddy Afram. Quant à Mario Blain, il a été directeur des opérations du marathon lors de 24 éditions de l’événement. Le 25 septembre dernier, le directeur de course du marathon, Dominique Piché, a remis sa démission après la mort d’un coureur et des problèmes logistiques qui avaient retardé le départ de la course. En 2020, le Marathon international de Montréal célébrera son 30e anniversaire.

— La Presse canadienne

Antidopage

Moscou nie avoir manipulé les résultats

La Russie a durci le ton jeudi dans le dossier de la manipulation des données provenant de son laboratoire antidopage, qui pourrait menacer sa présence aux Jeux olympiques de Tokyo l’été prochain.

Les Russes, qui ont remis d’importantes banques de données de son laboratoire moscovite à l’Agence mondiale antidopage (AMA) en janvier, nient avoir manipulé les résultats.

Le ministre des Sports de la Russie, Pavel Kolobkov, a déclaré que des experts russes ont analysé ces données et conclu qu’il n’y avait eu aucune donnée « effacée » ou « modifiée ». Il a ajouté qu’il avait partagé ces informations avec l’AMA.

« Les experts considèrent qu’il n’y a eu aucune donnée effacée là-dedans. C’est un problème purement technique, sur la manière dont le système fonctionne, a dit Kolobkov. Tous ces enjeux seront discutés, et je suis certain que tous les problèmes seront réglés. »

L’AMA disposait de sa propre copie de la base de données provenant d’un lanceur d’alerte en 2017. Des dirigeants de nombreuses fédérations sportives internationales ont indiqué qu’il y avait des signes qui laissaient croire que les résultats de certains athlètes avaient été modifiés.

Un rapport de la Fédération internationale d’athlétisme (IAAF) diffusé en septembre avait mentionné que ces anomalies n’étaient pas des hasards, et que la copie de la base de données remise par la Russie avait évacué de nombreux tests antidopage positifs qui étaient contenus dans la version originale du lanceur d’alerte.

Le Comité international olympique a déclaré en septembre que le pays pourrait devoir s’absenter des prochains Jeux olympiques s’il ne parvient pas à expliquer pourquoi les données ne sont pas identiques entre les deux versions. La Russie a été officiellement bannie des Jeux olympiques d’hiver de PyeongChang en 2018 à cause de son rôle dans le scandale de dopage généralisé qui gangrénait le pays, mais a reçu le feu vert pour envoyer des « athlètes olympiques de Russie ».

Les données étaient conservées par des officiers russes au laboratoire de Moscou avant d’être remises lors d’une deuxième tentative en janvier, ratant ainsi la date limite de décembre 2018 établie par l’AMA.

La transmission de la base de données était essentielle pour permettre à l’agence antidopage russe (RUSADA) de retrouver son accréditation, et l’AMA a officiellement lancé une procédure d’enquête qui pourrait mener à une nouvelle suspension si les données ont été manipulées.

— Associated Press

Ce texte provenant de La Presse+ est une copie en format web. Consultez-le gratuitement en version interactive dans l’application La Presse+.