Chronique

Qui va succéder à Catherine Perrin ?

Les rumeurs vont bon train au sujet de celui ou celle qui va succéder à Catherine Perrin l’automne prochain, sur Ici Radio-Canada Première. En fait, je devrais parler de celui ou celle qui va occuper le créneau de 9 h à 11 h 30, car rien n’indique pour l’instant que la formule de Medium large telle qu’on la connaît depuis huit ans va demeurer la même.

Quoi qu’il en soit, plusieurs noms (tous féminins) circulent en ce moment. Le premier est celui de Pénélope McQuade. Libre depuis l’annonce du retrait des Échangistes, l’animatrice ne cache pas son intérêt pour la radio. Elle a d’ailleurs brillamment occupé le fauteuil de Catherine Perrin durant les Fêtes à l’émission Trouble-Fêtes.

Mais comme Pénélope McQuade est une fille d’action et qu’elle aime aussi transporter son talent du côté de la télé, les projets ne manquent pas pour elle. Pourrait-elle assurer une quotidienne aussi exigeante à la radio tout en animant une autre émission à la télé (elle est en train de développer quelques projets) ? N’oublions pas que la télévision de Radio-Canada cherche en ce moment à combler deux cases : celles laissées vacantes par Marina Orsini et André Robitaille (Entrée principale).

Pénélope McQuade est au fait des rumeurs qui courent au sujet de sa présence sur Ici Première tous les matins. Mais hier, elle n’a pas voulu me confirmer la chose, se contentant de me dire que « tout [l]’intéresse ».

L’autre nom qui circule est celui de Marie-Louise Arsenault. Celle qui est à la barre de Plus on est de fous, plus on lit ! serait parfaite dans ce créneau. Elle qui réussit à rendre tous les jours le sujet littéraire accessible, attrayant et sexy. Imaginez ce que ça pourrait devenir si on agrandissait son jardin.

Les champs d’intérêts de Marie-Louise Arsenault sont nombreux et elle aime autant être sérieuse que rieuse avec ses invités. Elle excelle dans les moments de groupe et elle sait mieux que quiconque tirer des confidences à ceux qui sont en face d’elle.

Le nom de France Beaudoin est également revenu souvent au cours des dernières semaines. L’animatrice d’En direct de l’univers et de Pour emporter est une autre candidate de choix. Mais je ne suis pas certain qu’elle serait prête à sacrifier ce qui est devenu le grand variété (de qualité) du samedi soir pour la radio. Il ne faut pas oublier qu’elle est aussi une productrice (Banc public, Soirée Mammouth, etc.) de plus en plus occupée.

Les patrons de Radio-Canada aimeraient bien que France Beaudoin fasse un jour le saut à la radio. Et cette dernière souhaite aussi que cela se produise un jour. Mais elle le fera quand les conditions seront réunies et qu’elle aura du temps pour bien le faire, m’a-t-elle confié hier.

Ces trois noms sont ceux qui reviennent le plus. Mais il y en a bien évidemment d’autres à l’interne que l’on pourrait considérer. Je pense à Stéphan Bureau qui tient ce micro lors des saisons estivales. Mais est-ce que l’animateur tiendrait plus à la liberté dont il jouit depuis quelques années qu’à une quotidienne à la radio qui le priverait de voyages et d’autres projets ?

On pourrait également aller voir du côté de certains talents qui sont déjà dans la boîte. Je pense à Isabelle Craig, Karyne Lefebvre.

Ou aller voir du côté de la compétition (Sébastien Diaz, Isabelle Maréchal). Il y a aussi le nom de Julie Snyder qui nous vient à l’esprit. Mais depuis son expérience estivale aux Îles-de-la-Madeleine en 2017, l’animatrice n’a pas prolongé ses fiançailles avec l’institution publique.

Finalement, on pourrait faire un choix étonnant et proposer ce défi à Jean-Philippe Wauthier. Ses collègues ont beau faire des blagues sur ses trop longues questions, il demeure pour moi un animateur vif, allumé, capable d’attraper toutes les balles. Mais cela signifierait la mort de La soirée est encore jeune. Choix déchirant… Tant qu’à évoquer un choix étonnant, mentionnons Chantal Lamarre, cette éternelle « chroniqueuse fantaisiste » qui a rarement eu la chance d’avoir un projet à la hauteur de son talent. Il me semble que j’aurais envie de commencer mes journées avec elle.

L’annonce de celui ou celle qui prendra les destinées de ce créneau longtemps occupé par Christiane Charette et Marie-France Bazzo ne devrait pas tarder. Il reste à savoir ce que l’on fera au juste avec cette émission. Continuera-t-elle de traiter de « sujets de société » ? Niché entre Gravel le matin et Midi info, ce segment offre mille possibilités. L’occasion est belle de faire tourner la barre du navire.

Ce texte provenant de La Presse+ est une copie en format web. Consultez-le gratuitement en version interactive dans l’application La Presse+.