TESTÉ Sensibo Sky

Pour ajouter des neurones à son climatiseur

Contrôler son bon vieux climatiseur par son téléphone intelligent ou par des commandes vocales, c’est ce que promet le Sensibo Sky. Cette petite boîte remplace en fait la télécommande par une application mobile qu’on peut configurer et contrôler de n’importe où. Une belle découverte.

On aime

Quand nous avons reçu un courriel de Sensibo, une petite entreprise israélienne qui a lancé son produit vedette en 2014 sur Indiegogo, nous étions perplexe. Contrôler son banal climatiseur avec un téléphone intelligent, comme on le promet, doit impliquer le branchement d’un module, du bricolage, quelque chose de compliqué, assurément.

Eh bien, pas du tout.

Le Sensibo Sky est un appareil en plastique de 8 cm sur 5 cm, un peu plus gros qu’une carte de crédit, qui remplace la télécommande d’à peu près tous les modèles de climatiseurs. Il peut faire de même avec tout système de chauffage contrôlé par télécommande, en passant, mais nous n’avons pas essayé cette fonction.

On accroche donc le Sensibo Sky à un mur, idéalement en face du climatiseur, dans les mêmes conditions qu’on place la télécommande. On télécharge l’application Sensibo pour iOS ou Android et on suit les consignes d’installation – essentiellement configurer un compte et le mot de passe du réseau WiFi.

Il ne reste plus qu’à faire reconnaître notre climatiseur. Il faut alors placer la télécommande en appuyant sur le bouton d’alimentation devant le Sensibo Sky. Il a reconnu notre climatiseur mural Carrier après deux essais.

Et voilà, nous pouvons maintenant contrôler notre climatiseur à partir de notre téléphone intelligent.

Le Sensibo nous renseigne sur la température et l’humidité qu’il détecte ; on peut le configurer pour qu’il démarre automatiquement la climatisation à une certaine température ou quand on approche de la maison. On peut le programmer pour qu’il soit lancé à certaines heures, changer les températures de consigne, modifier les modes de fonctionnement ou sélectionner la puissance du ventilateur. On peut même modifier la direction des volets pour la sortie de l’air, ce qui est plutôt hasardeux quand on ne voit pas le climatiseur.

Enfin, cerise sur le gâteau, on peut l’allumer ou l’éteindre avec les commandes vocales de l’Echo ou du Google Home et régler les températures de consigne. Il accepte également les « recettes » d’IFTTT, par exemple pour qu’il envoie un courriel ou un SMS quand le climatiseur est déclenché ou que la température est trop élevée. Ou quand votre équipe favorite joue ou que quelqu’un vous identifie sur une photo Facebook, tant qu’à y être…

Bref, ça y est, notre climatiseur mural fait maintenant officiellement partie de l’internet des objets.

On aime moins

Le Sensibo Sky a les limites d’une télécommande infrarouge : un obstacle placé devant, un meuble déplacé, une porte entrouverte qui le cache l’empêcheront de communiquer avec le climatiseur. Et vous ne le saurez pas si vous voulez l’activer à distance.

Comme nous avons installé le Sensibo en face du climatiseur, on se retrouve avec un problème évident : la température qu’il détecte est beaucoup plus basse, puisqu’il reçoit l’air froid directement. On n’a pas trouvé de solution à cette incongruité. Il faut aussi s’assurer que notre Sensibo ne soit pas en plein soleil à un certain moment de la journée, puisque sa lecture de la température sera alors trop haute.

Autre détail : il faut placer le Sensibo près d’une prise de courant, puisqu’il doit être branché en permanence. Ce qui limite sérieusement les endroits possibles.

Nous avons eu beaucoup de difficulté à configurer le Sensibo lors de l’installation. Il ne voulait pas se connecter à notre réseau WiFi, ce qui nous a forcé à aller chercher conseil dans les FAQ, pour jouer ensuite dans des adresses IP. Cela dit, il n’a jamais déconnecté de notre réseau par la suite.

Les commandes vocales ont certaines limites, ce qui fait qu’on n’a pas accès à toutes les fonctions. Par exemple, passer du mode Auto à Dry semble impossible avec un Google Home.

Le Sensibo n’est pas franchement laid, mais il n’est pas du plus bel effet accroché à un mur avec son câble qui descend. On rêve d’un module plus design avec une pile rechargeable.

On achète ?

Trouvez-vous un intérêt à contrôler votre climatiseur à distance, à le déclencher du bureau ou du chalet quand vous constatez qu’il fait trop chaud dans la maison ? Si la réponse est oui, et c’est notre cas, le Sensibo Sky est à recommander.

Malgré les petits bogues d’installation, il s’agit d’un appareil fiable qui fait parfaitement ce qu’on lui demande : remplacer la télécommande par une application mobile.

Sensibo Sky 2e génération

Fabricant : Sensibo

Prix : 149 $ (offert à 119 $ ou trois unités pour 297 $ à Sensibo.com)

Note : 4 étoiles

Ce texte provenant de La Presse+ est une copie en format web. Consultez-le gratuitement en version interactive dans l’application La Presse+.