ACTUALITÉS

La FTQ reprend le contrôle du Fonds de solidarité

La campagne de la FTQ pour faire élire des administrateurs syndicalistes au Fonds de solidarité a porté ses fruits avec une fiche de quatre victoires en quatre.

La centrale syndicale regagne ainsi le contrôle du Fonds FTQ qui lui avait échappé depuis la réforme de la gouvernance visant à rendre le fonds d’investissement plus indépendant de la centrale syndicale.

Les administrateurs issus de la FTQ ou bénéficiant de l’appui de la centrale syndicale occupent maintenant 11 des 19 sièges au conseil d’administration.

Depuis la réforme de 2014, sept membres du conseil sont nommés par la FTQ au lieu de dix comme avant. Un autre groupe de sept membres indépendants est essentiellement nommé par le comité de gouvernance du conseil du Fonds, auquel il faut ajouter le PDG du Fonds FTQ (Gaétan Morin). Enfin, les quatre derniers administrateurs sont élus par les actionnaires du Fonds FTQ. Ce sont ces quatre membres qui ont fait l’objet d’une campagne de la FTQ.

L’assemblée annuelle s’est déroulée le samedi 17 septembre au Palais des congrès de Montréal. Les actionnaires ont élu Yves Ouellet (FTQ-Construction), Anouk Collet (Travailleurs unis de l’alimentation et du commerce ou TUAC), Louise Chabot, présidente de la Centrale des syndicats du Québec (CSQ), et Kateri Lefebvre (Syndicat des employés professionnels et de bureau ou SEPB). Les TUAC, SEPB et la FTQ-Construction sont affiliés à la FTQ.

Dans les cas de Ouellet, Collet et Chabot, il s’agit d’une réélection. Pour Mme Lefebvre, il s’agit d’un premier mandat. Elle prend la place de l’administratrice sortante Lyne Bouchard, professeure en administration de l’Université Laval, qui n’a pas réussi à conserver son siège.

Mme Chabot a obtenu 16,72 % des votes exprimés ; Mme Collet, 16,02 % ; M. Ouellet, 14,95 % et Mme Lefebvre, 13,16 %. Lyne Bouchard, qui avait battu le syndicaliste Gerry Boutin l’année dernière, a récolté 8 % des votes.

Avoir des administrateurs au conseil du Fonds de solidarité est payant pour la FTQ, la rémunération des membres du conseil qui bénéficient de l’appui de la FTQ est en effet versée directement à la centrale syndicale. Ce transfert a totalisé un demi-million l’an dernier, selon la circulaire du comité de direction du Fonds FTQ.

Ce texte provenant de La Presse+ est une copie en format web. Consultez-le gratuitement en version interactive dans l’application La Presse+.