ACTUALITÉS

Ernst & Young épinglé aux États-Unis

Le cabinet Ernst and Young a été épinglé aux États-Unis pour avoir ignoré les relations intimes de deux de ses cadres avec des responsables de sociétés qu’ils devaient contrôler. Le cabinet « n’a pas fait assez pour […] empêcher ces associés [...] de compromettre leur rôle d’auditeurs indépendants », a indiqué hier le gendarme boursier américain (SEC) dans un communiqué. Selon les autorités américaines, une responsable du cabinet d’audit a ainsi entretenu de 2012 à 2014 une « liaison amoureuse » avec le directeur financier d’une société dont elle devait approuver les comptes. De plus, entre 2012 et 2015, un auditeur chargé d’améliorer les relations avec un des clients du cabinet est allé bien au-delà des attentes, selon la SEC. Il a voyagé en famille avec le directeur financier de cette entreprise, a séjourné dans sa maison et échangeait avec lui des centaines de messages durant les périodes d’audit. Sans reconnaître ou contester les faits, le cabinet a accepté de payer 9,3 millions de dollars pour mettre fin aux poursuites.

— Agence France-Presse

Ce texte provenant de La Presse+ est une copie en format web. Consultez-le gratuitement en version interactive dans l’application La Presse+.