- 29

La Chinoise Shanshan Feng a réussi un oiselet au dernier trou pour gagner la Classique Thornberry Creek de la LPGA avec un coup d’avance sur la Thaïlandaise Ariya Jutanugarn, hier à Oneida, au Wisconsin. Feng a présenté un pointage cumulatif de - 29, à deux coups d’égaler le record du tournoi.

— Associated Press

Triathlon  Championnats du monde de relais mixte

Les Canadiens cinquièmes

Les triathlètes canadiens avaient de quoi être fiers, hier, à l’issue des Championnats du monde de relais mixte disputés à Hambourg, en Allemagne. Amélie Kretz, Tyler Mislawchuk, Joanna Brown et Alexis Lepage ont uni leurs efforts pour décrocher la cinquième place. « Nous sommes cinquièmes au monde ! Je suis vraiment très content de notre performance collective. C’est de bon augure pour la suite des choses en relais pour le Canada. C’était une course très serrée du début à la fin ! », a dit Lepage. Les Français (1 h 20 min 18 s) ont remporté la compétition avec une avance de 4 secondes sur leurs plus proches poursuivants, les Allemands. Les Australiens (+ 25 s) ont terminé troisièmes. L’équipe canadienne a quant à elle enregistré un chrono de 1 h 21 min 8 s après sur le parcours, composé de 300 m de natation, 7 km de vélo et 1,7 km de course à pied. Cette cinquième place est d’autant plus importante pour aider le pays à obtenir sa qualification en vue des Jeux olympiques de Tokyo, en 2020.

— Sportcom

Hockey  LNH

Greer et Milano arrêtés à New York

A.J. Greer et Sonny Milano ont été arrêtés après une soirée dans une boîte de nuit de New York, tôt hier matin. Le New York Post a rapporté que les deux hockeyeurs auraient agressé un homme de 28 ans après une dispute concernant une facture payée plus tôt dans la nuit au club 1 Oak. La victime aurait subi des blessures à la mâchoire, aux côtes, au cou et à un bras. Il aurait joint les autorités, mais refusé de recevoir des soins. Âgé de 22 ans, Greer, de Joliette, a disputé 15 matchs avec l’Avalanche du Colorado, la saison dernière, et a récolté un but et une mention d’aide. Milano, 23 ans, de Massapequa, dans l’État de New York, a inscrit un but en huit matchs avec les Blue Jackets de Columbus.

— La Presse canadienne

Golf  Omnium 3M

Wolff a le sens du spectacle

L’Américain Matthew Wolff a calé un roulé de 26 pieds pour un aigle au dernier trou, hier, et a ainsi obtenu la victoire par un coup à l’Omnium 3M, disputé à Blaine, au Minnesota. Grâce à un total de 263 coups (- 21), Wolff a devancé de justesse ses compatriotes Collin Morikawa et Bryson DeChambeau (- 20). Au dernier trou, une normale 5 de 573 verges, Wolff a frappé son deuxième coup du côté gauche du vert, tout près d’une fosse de sable. Mais le golfeur de 20 ans s’est ressaisi en envoyant son coup suivant dans la coupe. DeChambeau a également réussi un aigle au dernier trou. Le Canadien Adam Hadwin a fini quatrième (- 18).

— Associated Press

Baseball  Match des Étoiles

Scherzer cède sa place

Le lanceur droitier Max Scherzer ne participera pas au match des Étoiles du baseball majeur, demain à Cleveland, en raison d’une blessure au dos. Triple lauréat du trophée Cy Young et invité à sept reprises au match des Étoiles, Scherzer a blanchi les Royals de Kansas City pendant sept manches, samedi. Quelques heures plus tard, le baseball majeur a annoncé qu’il serait remplacé par Sonny Gray, des Reds de Cincinnati, au sein de la formation de la Ligue nationale. Scherzer a expliqué hier qu’il avait ressenti des raideurs au dos pour la première fois le 30 juin, après avoir affronté les Tigers de Detroit, et de nouveau contre les Royals.

— Associated Press

Judo Grand Prix de Montréal

El Nahas poursuit son ascension

Âgé de seulement 21 ans, l’Ontarien Shady El Nahas a poursuivi son ascension sur la scène internationale, hier, en conclusion du Grand Prix de judo de Montréal.

L’étoile montante de l’équipe canadienne a mis la main sur la médaille d’argent dans la catégorie des moins de 100 kg. El Nahas a été rejoint sur le podium par son compatriote Kyle Reyes, l’un des deux médaillés de bronze.

Contre l’Égyptien Ramadan Darwish, le jeune Canadien s’est fait surprendre par ippon à la première minute.

« J’ai essayé une attaque. J’étais hors de position et j’aurais dû être plus patient », a expliqué El Nahas.

« Je suis heureux de ma journée, car j’ai battu le champion du monde [de 2015] avec un gros ippon, alors c’était une belle journée jusqu’à la finale, qui m’a déçu, mais c’est la vie ! Je manque d’expérience et j’ai besoin de plus de force. »

L’Ontarien a travaillé fort pour atteindre la finale, ayant affronté des adversaires de haut calibre en cours de route.

En demi-finale, contre l’Allemand Karl-Richard Frey, El Nahas s’est imposé par un spectaculaire ippon qui a soulevé non seulement son adversaire, mais aussi la foule montréalaise.

« Je n’avais jamais vécu ce sentiment auparavant. Quand les spectateurs crient ton nom, ça te donne tellement d’énergie ! »

En finale pour la médaille de bronze, Frey a affronté un autre Canadien, Reyes, qui s’est imposé en prolongation.

« Je voulais le projeter et faire mon propre judo. Ça s’est bien passé. C’était facile de lire ses intentions, alors je pouvais bien m’adapter. Que tout le monde m’encourage, c’était vraiment cool ! », a dit Reyes.

Toutes les Canadiennes en action dans les catégories des moins de 78 kg et des plus de 78 kg ont été défaites à leur premier combat et n’ont pas obtenu de classement.

Le Canada a terminé ce premier Grand Prix de Montréal avec une récolte de neuf médailles : une d’or, quatre d’argent et quatre de bronze.

Riner revient en force

En remportant le Grand Prix de Montréal, hier, Teddy Riner, géant du judo mondial, est revenu en force, 20 mois après son dernier combat et un an avant les Jeux olympiques de 2020, à Tokyo, où il briguera un troisième sacre historique.

Le double champion olympique en titre des lourds s’est imposé en finale contre le Japonais Hisayoshi Harasawa et peut maintenant mettre le cap sur la prochaine échéance olympique.

« Je suis de retour ! », a lancé le Français après sa victoire en prolongation contre Harasawa, qu’il avait également battu en finale aux Jeux de Rio, en 2016.

« Je suis content du travail accompli. Je sais très bien qu’il y avait pas mal d’hésitations, pas mal de travail encore en suspens mais, l’essentiel, c’était d’aller chercher cette médaille », a dit Riner.

Pour son grand retour sur les tatamis, qu’il abordait sans « aucune crainte » mais avec quelques « appréhensions », le judoka de 30 ans n’a pas tremblé et a remporté deux de ses quatre combats de la journée sur ippon, portant à 148 sa série vertigineuse de victoires depuis septembre 2010.

« Je ne suis pas encore mort ! », a-t-il plaisanté, avant de revenir sur certaines faiblesses aux genoux, aux coudes et aux épaules. « Ç’a tenu. Maintenant, il ne faut pas se le cacher, le poids des années, je le ressens. »

Outre sa victoire en prolongation contre le Japonais, Riner a bataillé dur en demi-finale contre le Tchèque Lukáš Krpálek, médaillé d’or aux Jeux de Rio dans la catégorie des moins de 100 kg et actuel deuxième mondial chez les lourds, catégorie de Riner.

Offensif, le judoka de 28 ans a mis en difficulté Riner à maintes reprises, mais a finalement été vaincu au terme d’un âpre combat de six minutes.

— Sportcom et Agence France-Presse

Ce texte provenant de La Presse+ est une copie en format web. Consultez-le gratuitement en version interactive dans l’application La Presse+.