5 raisons d’effectuer une croisière en Alaska

Terre de contrastes, l’Alaska représente une destination de premier choix pour les croisiéristes en quête d’aventures et d’expériences inédites. Cette année, partez à la découverte de cette région extraordinaire à bord d’un navire.

1. Les paysages magnifiques

Contrée sauvage à la nature indomptée, l’Alaska offre des paysages d’une beauté exceptionnelle. Une croisière dans ce coin du monde vous ferait découvrir une région composée de chaînes de montagnes parmi les plus importantes au monde et portant la marque de la dernière ère de glaciation. La côte se trouve notamment jalonnée de fjords profonds, dont les flancs tombent à pic dans les eaux pures de l’océan Pacifique. Vous aurez aussi la possibilité de voir des chutes d’eau impressionnantes, des forêts interminables de sapins, des lacs surgis de nulle part, des icebergs dérivés sur la mer, etc.

2. Les glaciers impressionnants

Une croisière en Alaska vous offrira une vue imprenable sur les nombreux glaciers qui recouvrent cette contrée nordique. Au cours d’un tel périple, vous serez émerveillé par ces immenses fleuves de glace, tels que ceux du parc national de Glacier Bay. Classé au patrimoine mondial de l’UNESCO, ce parc regroupe 15 glaciers millénaires, notamment celui de Hubbard qui s’étend sur 120 km et dont de grands blocs se détachent constamment pour tomber dans l’océan Pacifique, ce qui constitue un spectacle grandiose. Peu de croisières vous permettront d’admirer la nature à l’état sauvage dans toute sa splendeur.

3. La faune remarquable

Une croisière en Alaska vous permettra d’observer une faune tout à fait exceptionnelle. Sur le pont du navire ou encore en zodiac, vous aurez sûrement la chance d’observer des baleines à bosse — et peut-être même de les voir effectuer des sauts hors de l’eau dans un ballet irréel ! Lions de mer, otaries, phoques, morses, orques, loutres à fourrure… figurent également parmi les espèces qui règnent sur ce territoire préservé. De plus, si vous participez à des excursions, vous pourriez apercevoir des louveteaux jouant dans la neige, des bisons des bois se nourrissant de lichens, des aigles construisant leur nid dans un arbre ou encore des grizzlys pêchant le saumon dans une rivière. La faune sauvage de l’Alaska vous en mettra plein la vue.

Une croisière en Alaska est synonyme d’aventure, de découvertes, de nature vierge et de grands espaces.

4. Les activités en plein air

L’Alaska est un état américain très grand, qui compte notamment huit parcs nationaux. Les activités de plein air ne manquent donc pas pour les amoureux de la nature. Kayaks, randonnées pédestres, escalades de montagnes ou de glace, descentes en eau vive sur des rivières, promenades guidées dans les champs de glace, balades en traîneau à chiens… vous aurez l’embarras du choix pour combler vos envies. Si vous êtes amateurs de pêche, vous pourriez également attraper des saumons ou des truites d’une taille digne d’un trophée dans la multitude de rivières et de lacs qui baignent cette région. Des excursions en hélicoptère ou même en hydravion s’avèrent aussi possibles. Quel meilleur point de vue que le ciel pour admirer les splendeurs naturelles de l’Alaska ?

5. L’histoire et la culture

Une croisière avec des escales dans plusieurs villes de l’Alaska représente une formidable occasion de connaître l’histoire de cette contrée nordique, mais aussi de rencontrer les populations locales et de découvrir la culture inuite. Vous pourriez en profiter pour visiter le musée d’Anchorage qui retrace l’histoire de l’Alaska à travers des collections artistiques, ethnographiques et scientifiques. Juneau, la capitale de l’Alaska, s’avère également très intéressante. Fondée en 1880 pendant la fièvre de l’or, cette ville porte d’ailleurs le nom de l’un des explorateurs, Joe Juneau. Une escale à Skagway vous permettra de parcourir le sentier Klondike, l’un des chemins les plus empruntés par les chercheurs d’or. À Fairbanks, vous pourriez vous rendre au célèbre « Museum of the North » pour vous émerveiller devant d’anciennes sculptures inuites et des fourrures de mammouths.

Ce texte provenant de La Presse+ est une copie en format web. Consultez-le gratuitement en version interactive dans l’application La Presse+.