ÇA FAIT JASER

Cinéma québécois : le pire été depuis 2002

L’été 2016 sera à oublier pour le cinéma québécois, dont les parts de marché ont péniblement atteint 4,8 %, son pire score depuis 2002, selon les données compilées par Cineac. Le cinéma américain a tout écrasé sur son passage, prenant 90,2 % des parts, comparativement à 84,2 % en 2015. Des 20 films les plus payants du box-office, 19 sont américains. Avec 2,75 millions récoltés et une 7e position dans ce top 20, Les 3 petits cochons 2 sauve l’honneur. Le film Nitro Rush est bon deuxième des films québécois avec des recettes de 321 146 $ pour la période concernée, soit du 29 avril au 8 septembre (il a maintenant dépassé les 500 000 $). Les artisans de Nitro Rush peuvent au moins se réjouir d’avoir été en tête du box-office à leur premier week-end du film en salle (182 216 $).

— André Duchesne, La Presse

Ce texte provenant de La Presse+ est une copie en format web. Consultez-le gratuitement en version interactive dans l’application La Presse+.