PLEASE THRILL ME

L’heureuse alliance entre Sophie Cadieux et Lulu Hugues

Une comédie musicale intitulée Please Thrill Me au théâtre La Chapelle ? On peut s’attendre à tout, quand Sophie Cadieux qui dirige Lulu Hughes. Entrevue avec deux artistes heureuses de travailler ensemble.

« Est-ce que vous vous connaissiez ? »

C’est avec cette question que s’amorce notre entretien avec Sophie Cadieux et Lulu Hughes.

Sans bien se connaître, nous racontent-elles, les deux artistes s’étaient déjà croisées sur le plateau des Échangistes en 2016.

Pendant l’émission, Lulu Hughes avait affirmé qu’elle espérait un jour se replonger dans le jeu…

« C’est toi qui as donné mon nom à cette gang-là ?

– Nous avons parlé de gens et j’ai donné ton nom ! », lui répond Sophie Cadieux.

C’est donc quatre ans plus tard, en entrevue avec La Presse, que Lulu Hughes apprend dans quelles circonstances Alexis Raynault et Hubert Tanguay-Labrosse, de la compagnie Ballet-Opéra-Pantomime (BOP), l’ont contactée pour jouer dans la comédie musicale Please Thrill Me.

Quant à Sophie Cadieux, elle sortait de scène l’été dernier au Prospero – après avoir joué Les larmes amères de Petra von Kant  – quand elle a fait la rencontre des deux fondateurs de BOP, qui l’attendaient avec un musicien pour lui faire une proposition.

« Ils m’ont fait entendre les chansons et j’ai fait “wow”.. J’aimais l’idée de jouer avec les codes de la comédie musicale à La Chapelle avec un être unique qui fait de la pop fantaisiste un peu à côté de la track. Tous les éléments pour avoir peur étaient là, donc j’ai dit oui. »

— Sophie Cadieux

Est-ce vraiment une comédie musicale ? Lulu Hughes assure que son personnage de Rocky dans Please Thrill Me n’a rien à voir avec celui de Marie-Jeanne qu’elle a tenu dans Starmania de 1999 à 2001. Et c’est pourquoi elle a accepté le rôle alors qu’on lui administrait des traitements de chimiothérapie. « J’aime les trucs underground, dit-elle. J’étais contente qu’on pense à moi et c’était un but pour passer à travers ma passe rough. »

Comédie musicale ou pas, Please Thrill Me est une proposition vraiment emballante à l’esprit punk. Sean Nicholas Savage en signe le texte et les chansons.

Originaire d’Edmonton, fier représentant du label de musique montréalais Arbutus Records, Sean Nicholas Savage vit aujourd’hui à Berlin.

Il tient le rôle principal de sa comédie musicale. Celui d’un gars en quête de lui-même qui monte dans un train pour aboutir dans un restaurant de fruits de mer où il rencontrera d’autres personnages « hantés par une symphonie de désirs indéfinissables, par le goût irrésistible d’une vie sans frontières ».

« C’est un coming-of-age adulte », résume Sophie Cadieux.

C’est aussi une sorte de huis clos existentiel à la Breakfast Club avec des gens marginaux réunis pour une courte période intense.

Les autres personnages – interprétés par des musiciens plutôt associés à Pop Montréal qu’à une comédie musicale ! – sont Adam Byczkowski (Better Person), Rollie Pemberton (Cadence Weapon) et Jane Penny, la chanteuse du groupe TOPS.

« Tout le monde se prête au jeu de sortir de sa zone de confort, souligne Sophie Cadieux. Mais juste un peu, car c’est comme un gros show de musique enveloppé par une trame dramatique. »

La musique est donc au cœur de Please Thrill Me. « Tout est dit dans les chansons », souligne Lulu Hughes. Son personnage de Rocky chante « ce qu’elle a raté et ce qu’elle est devenue ».

L’amour du risque

Sophie Cadieux a tenu des rôles populaires, comme celui de Valérie dans Lâcher prise, mais elle aime aussi se mettre au défi.

En 2017, l’actrice avait signé la mise en scène du spectacle pluridisciplinaire éphémère de Pierre Lapointe, Amours, délices et orgues, présenté dans le cadre des Francos.

Elle compare d’ailleurs Sean Nicholas Savage à Pierre Lapointe. « Par leur foisonnement d’idées. Ils savent exactement où ils s’en vont, mais ils sont super généreux et attentionnés aux idées des autres. »

Sophie Cadieux a pris plaisir à avoir des indications du genre : « C’est comme un clip de Mylène Farmer avec du West Side Story ».

Femme de théâtre d’une grande expérience, elle aime concrétiser sur scène les idées des autres. « Je ne suis pas tant une metteuse en scène qu’une accoucheuse d’idées », dit-elle.

Parlant de naissance, c’est lundi que la distribution de Please Thrill Me fera ses premiers pas sur la scène de La Chapelle.

Du 17 février au 1er mars, à La Chapelle.

Ce texte provenant de La Presse+ est une copie en format web. Consultez-le gratuitement en version interactive dans l’application La Presse+.