Éducation

Le campus « MIL Montréal » prend forme

Preuve que les échéanciers sont respectés à ce jour, le recteur de l’Université de Montréal a ouvert le chantier du nouveau campus à l’ancienne gare de triage Outremont à la mairesse de Montréal. M. Guy Breton et la mairesse Valérie Plante ont visité hier le bâtiment principal, avec son grand hall des sciences ouvert sur huit étages. Au rythme où vont les travaux, les premiers étudiants pourront franchir ses portes à la rentrée d’automne 2019.

Friche industrielle

Ce projet baptisé « MIL Montréal » a nécessité 150 millions d’investissements municipaux pour réaménager une vaste friche industrielle. Outre le campus, l’argent permettra de créer de nouvelles rues, une piste cyclable protégée, des parcs, des lieux publics et un accès souterrain à la station Acadie du réseau de métro. Enfin, la Ville de Montréal a ajouté l’obligation pour l’université de construire 1300 logements. « C’est certain que le quartier va changer, mais il y aura 400 unités dites abordables et sociales », a assuré la mairesse, interrogée au sujet des craintes du voisinage.

Nouvelle culture

Au rez-de-chaussée du grand pavillon vitré, l’Université de Montréal aménagera les locaux destinés aux étudiants au baccalauréat en enseignement. Sur les étages, 450 ateliers et des laboratoires sont en construction. Le recteur, Guy Breton, a expliqué lors de la visite des laboratoires qu’il avait fallu amener les gens à collaborer. « Ici, on va deux coches plus loin dans la collaboration. On sort des vieux paradigmes pour changer de culture. La biologie, la physique et la chimie vont se côtoyer », a-t-il assuré.

Signature bleue

Le nouveau campus garde la signature propre à l’université avec des pavés bleus, des murs bleus dans le futur amphithéâtre géant et une promenade bleue. « Juste en dessous, il y a la ligne bleue du métro », a précisé Alain Boilard, directeur général du développement du campus. Comme touche finale, une immense agora intérieure à ciel ouvert, s’inspirant des jardins du mont Royal, sera à la disposition de la clientèle en quête de quiétude. On a aussi prévu des locaux destinés à la vie étudiante et à une vaste aire d’alimentation, explique la direction des travaux.

Avenue Thérèse- Lavoie-Roux

Devant le pavillon central, les travaux vont bon train sur l’avenue Thérèse-Lavoie-Roux, qui deviendra l’axe central du campus. Au centre, un parc et son énorme fontaine sont en train de prendre forme. Au-delà du bâti, l’Université de Montréal affirme qu’une partie importante des travaux sont consacrés à la réhabilitation des sols, au verdissement, à l’efficacité énergétique, à des stratégies de gestion des eaux pluviales et des matières résiduelles. On prévoit enfin un programme de soutien aux initiatives locales du campus à cheval entre Outremont et le quartier Parc-Extention, qui sera du coup désenclavé, dit-on.

Investissements prévus

174,2 

millions

(dont 152 millions en travaux municipaux)

30

millions

Gouvernement du Québec

30

millions

Gouvernement du Canada

Ce texte provenant de La Presse+ est une copie en format web. Consultez-le gratuitement en version interactive dans l’application La Presse+.