Société Foire Écosphère

Festival d’idées pour les nouvelles technologies vertes

La Foire Écosphère environnement et écohabitation est de retour pour la huitième année le week-end prochain à Montréal, cette fois dans le parterre de l’île Notre-Dame du parc Jean-Drapeau.

Ce sont 125 exposants qui seront sur place pour présenter à peu près tout ce qui se fait d’écoresponsable, de l’habitation aux transports, en passant par l’alimentation et la mode. « Il y a de plus en plus de gens qui lancent des entreprises écoresponsables ; ça représente vraiment l’avenir », soutient le directeur général, Éric Ferland. « En fait, c’est déjà le cas ; il y a plein de beaux concepts, de belles initiatives, comme le projet Mission 100 tonnes – sa cofondatrice Lyne Morissette sera d’ailleurs en conférence dimanche après-midi. » La chercheuse, qui a lancé le projet visant à retirer 100 tonnes de déchets des cours d’eau et des océans de la planète, donnera en effet l’une des quelque 25 conférences qui seront présentées au public gratuitement.

L’activité marquante de la Foire Écosphère sera la présentation en primeur de l’entrevue que Gilles Vigneault a récemment donnée au metteur en scène et militant Dominic Champagne à l’occasion de la Soirée des acteurs du changement, samedi soir.

Mini-maisons et véhicules verts

La Foire Écosphère se veut un évènement où les gens peuvent voir et expérimenter les nouvelles technologies vertes. Il sera ainsi possible d’assister à un atelier de fabrication de murs végétaux et de visiter trois mini-maisons, des bâtiments à impact environnemental restreint qui trouvent leur place dans de plus en plus de municipalités au Québec. « Des entreprises de thermographie seront aussi sur place pour expliquer comment on peut repérer les coûteuses fuites d’air dans une maison, nous explique M. Ferland. On peut ainsi économiser beaucoup en dépenses de chauffage, mais aussi de plus en plus en climatisation, avec nos étés de plus en plus chauds… »

Côté transport, il sera possible de faire l’essai de voitures électriques – Ford et Tesla, entre autres –, mais aussi de vélos à batteries. Les entreprises SOS CO2 Solutions et Aquahol Injection USA présenteront également le prototype exclusif d’une voiture alimentée par un mélange d’eau et d’éthanol de plantes – on dit qu’elle consomme de 10 % à 20 % moins de carburant que les moteurs traditionnels, en plus de réduire de façon importante les émissions polluantes.

Aussi, pour les plus jeunes, il ne faut pas passer sous silence la présence du Festival des insectes de Montréal. Cette expérience ludique qui célèbre la biodiversité est en fait la plus grande exposition mobile au pays.

En tout, ce sont plus de 10 000 personnes qui sont attendues à la Foire Écosphère, qui gagne chaque année en popularité. « C’est gagnant pour tout le monde », soutient Éric Ferland, qui organise aussi des évènements semblables à Québec et à Gatineau en juin et à Magog à la fin du mois. « Les entreprises qui font le choix de proposer des solutions vertes voient leurs ventes augmenter parce que les gens sont de plus en plus conscients, ils veulent s’informer. C’est sûr qu’on a de nombreux visiteurs déjà convaincus, mais il y a aussi de plus en plus de gens qui s’aperçoivent que c’est simple de prendre des engagements écoresponsables, que c’est le fun ! »

La Foire Écosphère se tiendra à Montréal du 13 au 15 septembre et à Magog du 27 au 29 septembre.

Ce texte provenant de La Presse+ est une copie en format web. Consultez-le gratuitement en version interactive dans l’application La Presse+.