7

Kjetil Jansrud a prolongé à sept saisons la série victorieuse de la Norvège en super-G de Coupe du monde de ski alpin, hier. Jansrud a récolté son troisième titre de la discipline en quatre ans en gagnant l’avant-dernière course de la saison. Aksel Lund Svindal (2012-2014) et Aleksander Aamodt Kilde (2016) ont également été sacrés depuis sept ans. — Associated Press

Baseball

Arrieta avec les Phillies

Le lanceur Jake Arrieta et les Phillies de Philadelphie se seraient entendus pour les trois prochaines saisons, selon ce que deux personnes familières avec le dossier ont confié à l’Associated Press, hier. Le contrat, dont la valeur serait de 75 millions US, dépend des résultats des tests médicaux qu’Arrieta devra passer. Le droitier de 32 ans figurait parmi la liste de joueurs autonomes qui n’avaient pas encore signé de contrat cette saison. Il a notamment remporté le trophée Cy-Young dans la Ligue nationale en 2015 avec les Cubs de Chicago et il a aidé l’équipe à remporter la Série mondiale la saison suivante. Il a maintenu un dossier de 14-10 et une moyenne de points mérités de 3,53 en 2017.

— Associated Press

NBA

Les Raptors en rajoutent

Les Raptors de Toronto ont consolidé leur statut de meilleure équipe de l’Association de l’Est avec une huitième victoire de suite, hier, sur le parquet des Knicks de New York, surclassés 132-106. Les Raptors, déjà assurés de participer aux séries éliminatoires, ont remporté 15 de leurs 16 derniers matchs, dont le duel au sommet contre les Rockets de Houston, vendredi. Après avoir mis fin à l’invincibilité des Rockets, qui restaient sur 17 victoires d’affilée, Kyle Lowry (16 points) et ses coéquipiers ont donné une leçon à des Knicks bien pâles dans leur Madison Square Garden. Tim Hardaway Jr. a pourtant marqué 25 points, mais il était bien seul face au collectif de Toronto, avec sept joueurs ayant atteint le seuil des 10 points.

— Agence France-Presse

Plongeon

Benfeito 10e à Pékin

La Québécoise Meaghan Benfeito s’est arrêtée en demi-finales de l’épreuve individuelle à la tour de 10 m dans le cadre des Séries mondiales de plongeon à Pékin, en Chine, hier, et elle a pris le dixième rang de la compétition. Son pointage de 311,80 lui a valu la cinquième place de sa vague de demi-finale, ce qui n’a pas été suffisant pour passer à la ronde ultime ; seules les trois premières plongeuses y accédaient. Les Chinoises Jiaqi Zhang (439,10 points) et Qian Ren (432,30 points) ont remporté l’or et l’argent, tandis que la Nord-Coréenne Kuk Hyang Kim (369,55 points) a complété le podium.

— Sportcom

Curling

Gushue gagne (encore) le Brier

Brad Gushue, de l’Équipe Canada, a défendu son titre avec brio en l’emportant 6-4 contre l’Albertain Brendan Bottcher, hier soir à Regina, en finale du Championnat canadien de curling masculin. Gushue, de Terre-Neuve-et-Labrador, a donc remporté le Brier pour la deuxième année de suite. Un peu plus tôt dans la journée, Bottcher s’était taillé une place en finale en vertu d’un gain de 6-4 contre l’Ontarien John Epping. Le quatuor composé de Gushue, Mark Nichols, Brett Gallant et Geoff Walker avait triomphé l’an dernier dans la ville natale de Gushue, à Saint John’s. Ils sont les premiers à réussir un doublé depuis l’équipe de l’Albertain Kevin Martin en 2008 et en 2009.

— La Presse canadienne

IndyCar

Bourdais, comme en 2017

Le Français Sébastien Bourdais a remporté hier, pour la deuxième année de suite, le Grand Prix de St. Petersburg, en Floride, première manche du Championnat IndyCar 2018. Bourdais, âgé de 39 ans, a devancé au volant de sa monoplace de l’écurie Dale Coyne les Américains Graham Rahal (Rahal Letterman Lanigan) et Alexander Rossi (Andretti). C’est la première victoire de Bourdais depuis son terrible accident lors des qualifications des derniers 500 milles d’Indianapolis, en mai 2017.

— Agence France-Presse

Ski de fond

Pas de chance pour Browne

La Québécoise Cendrine Browne a vécu une journée riche en émotions, hier. Malgré deux chutes, elle a été la meilleure représentante du Canada au 30 km style libre de la Coupe du monde d’Oslo, en Norvège, ralliant l’arrivée au 36e rang. La fondeuse de Saint-Jérôme a arrêté le chrono à 1 h 24 min 28,5 s. Elle a terminé la course 6 minutes et 16,1 secondes derrière la gagnante, la Norvégienne Marit Bjoergen, championne olympique en titre, qui a triomphé en 1 h 18 min 12,4 s. Sa compatriote Ragnhild Haga a pris le troisième rang, et l’Américaine Jessica Diggins est montée sur la deuxième marche du podium.

— Sportcom

Paris-Nice

Houle et Astana finissent sur une bonne note

Après une journée difficile samedi, Hugo Houle et ses coéquipiers d’Astana ont terminé Paris-Nice de belle façon, hier, plaçant l’Espagnol Omar Fraile en deuxième place de la huitième et dernière étape du tour qui prenait fin à Nice.

La septième étape disputée samedi n’avait pas été facile pour les membres d’Astana. En tête du classement général depuis la mi-compétition, l’Espagnol Luis Leon Sanchez avait été affecté par le froid et avait perdu son maillot de meneur la veille de la fin du tour.

La performance de Fraile a permis à l’équipe de terminer sur une bonne note. L’Espagnol était très près de l’emporter. Il a été devancé de peu par son compatriote David De La Cruz, membre de la formation Sky. Les deux athlètes ont franchi l’arrivée des 110 km en un temps de 2 h 53 min 6 s.

« Il a fait une super course. C’était une journée très difficile, car dès le départ, ça a roulé vraiment rapidement. Il a attaqué et réussi à prendre une échappée. Il a été devant toute la journée, mais s’est fait coiffer à l’arrivée », a expliqué Houle.

Le cycliste québécois était aussi bien fier de sa performance du jour. Il a rallié l’arrivée au 32e rang avec un retard de 9 min 45 s sur le chrono victorieux.

« Toute la journée, j’ai fait partie d’un groupe de 35 coureurs et j’ai pu m’accrocher jusqu’au kilomètre 70. Il m’en a manqué un peu. »

Houle a réalisé qu’il en avait laissé pas mal sur les routes de France au cours de la semaine en aidant ses coéquipiers d’Astana.

« De finir dans un bon groupe comme ça, c’est bon. Il a plu toute la journée et il y avait beaucoup de vent. Le parcours était sinueux toujours en montée et descente », a noté l’athlète de Sainte-Perpétue.

Les conditions météorologiques n’ont en effet pas donné de répit aux coureurs. Le vent et la pluie se sont invités à cette ultime étape, et plus de 30 cyclistes ont abandonné la course.

Au classement général, c’est finalement le Danois Jakob Fuglsang qui a obtenu le meilleur résultat chez Astana, terminant 14e.

L’Espagnol Marc Soler (Movistar) a été sacré champion de Paris-Nice, devant le Britannique Simon Yates (Mitchelton-Scott) et l’Espagnol Gorka Izagirre (Bahrain-Merida). Houle a pris le 57e rang.

« J’ai connu un bon Paris-Nice et l’équipe est très fière de moi, alors c’est très bien pour moi », a-t-il ajouté.

— Sportcom

Ce texte provenant de La Presse+ est une copie en format web. Consultez-le gratuitement en version interactive dans l’application La Presse+.