FOOTBALL

Ils ont dit

« La chose la plus importante, autant pour nos joueurs que pour nos entraîneurs, c’est qu’ils soient qualifiés. Mais à talent égal, on optera toujours pour un Québécois. »

— Mark Weightman, président et chef de la direction des Alouettes

« C’est toujours préférable et l’idéal de commencer au début du processus, donc pendant l’entre-saisons. Mais j’ai toujours été quelqu’un qui aimait trouver des solutions. »

— Jacques Chapdelaine

« Jim était d’accord avec la décision. On n’a pas à préciser de quelle façon on est arrivés à cette décision [à savoir si Popp avait démissionné de son poste d’entraîneur-chef ou s’il avait été congédié]. »

— Andrew Wetenhall, gouverneur principal des Alouettes

« J’ai eu plusieurs discussions avec la famille Wetenhall au cours des dernières semaines. Ce fut une collaboration, mais au final, la décision reviendra toujours aux propriétaires de l’équipe. »

— Jim Popp au sujet du choix de Jacques Chapdelaine

« On ne le sentait pas venir à l’interne. S’il y avait eu une loterie, j’aurais misé sur Kavis Reed. Nous n’étions pas au courant et nous n’avons pas eu de confirmation quant à un changement d’entraîneur après le match à Hamilton [vendredi soir]. »

— Luc Brodeur-Jourdain

Propos recueillis par Miguel Bujold et Jean-Philippe Arcand, La Presse

Ce texte provenant de La Presse+ est une copie en format web. Consultez-le gratuitement en version interactive dans l’application La Presse+.