IA Groupe Financier

Yvon Charest annonce sa retraite dans la discrétion

Après une quarantaine d’années au sein d’IA Groupe Financier, dont près de la moitié comme PDG, Yvon Charest s’apprête, à 61 ans, à laisser sa place à un dirigeant de 56 ans ayant un profil similaire.

IA Groupe Financier, l’une des plus importantes institutions financières au Québec avec la Banque Nationale et le Mouvement Desjardins, a annoncé hier le départ à la retraite d’Yvon Charest et la nomination de l’actuel chef de l’exploitation, Denis Ricard, au poste de PDG à compter de septembre. Yvon Charest assurera la transition jusqu’à la fin de l’année.

Il n’avait aucunement été question de retraite le mois dernier lors de l’assemblée annuelle des actionnaires de l’organisation. Yvon Charest en avait toutefois discuté avec les membres du conseil d’administration cette journée-là, a-t-on appris. « Il ne voulait pas mêler les cartes et faire ça en même temps que l’assemblée annuelle, alors nous avons attendu à maintenant pour en faire l’annonce », a indiqué Pierre Picard, porte-parole de l’entreprise.

Il n’a pas été possible de parler à Yvon Charest hier. Il n’était pas en mesure d’accorder une entrevue, selon Pierre Picard. Ce dernier souligne cependant que les projets de retraite d’Yvon Charest incluront assurément le ski. « C’est un grand amateur de ski de fond. Il va certainement aussi continuer son travail philanthropique », a dit Pierre Picard.

Sous la gouverne d’Yvon Charest, l’actif sous gestion de l’ex-Industrielle Alliance est passé de 14 milliards en 2000 à environ 170 milliards aujourd’hui. L’action de l’entreprise, qui avait reculé à 14 $ en 2009 durant la crise financière, vaut maintenant 53 $ à la Bourse de Toronto.

Nomination télégraphiée

La nomination de Denis Ricard n’est par ailleurs pas une surprise. Elle avait été télégraphiée l’automne dernier lorsqu’il a été nommé chef de l’exploitation, un poste qui n’existait pas jusque-là.

Les investisseurs n’auront pas à attendre très longtemps pour connaître les projets et la vision de l’avenir de Denis Ricard. Une journée de présentations à l’intention des investisseurs est prévue la semaine prochaine à Toronto.

Tout comme Yvon Charest, Denis Ricard est diplômé en actuariat de l’Université Laval et a gravi les échelons au sein de l’organisation, la seule pour laquelle les deux hommes ont travaillé durant leur carrière. Depuis son embauche en 1985, Denis Ricard a progressé du poste d’analyste en actuariat institutionnel à celui de cadre intermédiaire, avant d’accéder à la fonction d’actuaire en chef (2004-2010) et de vice-président principal, développement des affaires (2010-2015).

Fait à noter, Denis Ricard est saxophoniste, et a notamment étudié au Conservatoire royal de musique.

IA Groupe Financier en bref

Activités : assurances et services financiers

Année de fondation : 1892

Siège social : Québec

Nombre d’employés : 5000

Nombre de clients : 4 millions

Actifs sous gestion et administration : 169,7 milliards

Profits : 515,5 millions en 2017

Revue boursière

Les Bourses en ordre dispersé

Les Bourses nord-américaines ont terminé en ordre dispersé hier, les marchés faisant preuve d’un optimisme prudent après le sommet Trump-Kim et en attendant une décision de la banque centrale américaine sur ses taux directeurs. 

Énergie

Junex passe dans le giron d’un groupe albertain

Ce n’est pas de « gaieté de cœur » que Junex accepte de passer sous le contrôle d’une société albertaine, affirme son cofondateur et président et chef de la direction, Jean-Yves Lavoie, en égratignant au passage le gouvernement québécois. L’accord a été présenté hier comme un regroupement, mais dans les faits, la nouvelle entité sera dirigée par l’équipe de direction actuelle de Cuda. Cette entreprise de Calgary, qui effectue de l’exploration et l’exploitation de pétrole et de gaz naturel, n’est pas étrangère au Québec puisqu’elle détient déjà des permis d’exploration dans la vallée du Saint-Laurent. — La Presse canadienne

Ce texte provenant de La Presse+ est une copie en format web. Consultez-le gratuitement en version interactive dans l’application La Presse+.