L’Impact

Un point sur la route

SANDY, — Utah — L’Impact a affiché ses couleurs en deuxième demie et un rare but de Jukka Raitala a permis à la formation montréalaise de soutirer un match nul de 1-1 au Real Salt Lake, hier.

Raitala a inscrit un premier but en MLS à la 55e minute de jeu et il a permis à l’Impact (9-13-3) de rester au-dessus de la ligne rouge au classement de l’Association de l’Est, à égalité avec l’Union de Philadelphie. Ce dernier a battu 3-2 le Revolution de la Nouvelle-Angleterre, qui a glissé au septième rang avec un point de retard. Le Revolution et l’Union ont toutefois deux matchs de plus à disputer que l’Impact d’ici la fin de la saison.

Les joueurs de l’Impact doivent aussi une fière chandelle à leur gardien. Evan Bush a réussi cinq arrêts, dont plusieurs pendant les moments plus faibles de l’Impact.

João Plata a été le seul à tromper la vigilance de Bush, sur un penalty à la 26e minute. Le Real Salt Lake (10-9-5) est demeuré invaincu à ses 12 dernières sorties à domicile (9-0-3).

Acquis mercredi des Earthquakes de San Jose, l’attaquant Quincy Amarikwa a fait ses débuts avec l’Impact en prenant la relève de Matteo Mancosu à la 67e minute. De son côté, le milieu de terrain défensif Micheal Azira, obtenu des Rapids du Colorado, a remplacé Ken Krolicki à la 84e minute. Pour sa part, l’arrière latéral Bacary Sagna devrait rejoindre ses coéquipiers aujourd’hui, lors du retour de l’équipe à Montréal.

L’Impact était privé du défenseur central Rod Fanni, incommodé par une blessure à une cuisse. Rudy Camacho et Víctor Cabrera composaient la charnière défensive. Daniel Lovitz était de retour à leur gauche après avoir soigné une commotion cérébrale.

La troupe de Rémi Garde sera de retour en action samedi prochain, quand le Fire de Chicago sera de passage au stade Saputo.

En deux temps

Après un début de match au ralenti, le Real Salt Lake a obtenu une première belle occasion à la 20e minute de jeu. Un coup franc de Plata s’est faufilé à travers le mur montréalais, forçant Bush à plonger vers sa droite pour faire l’arrêt.

Plata a pu se venger à la 26e minute, quelques instants après que l’arbitre eut décerné un penalty aux locaux parce que Krolicki avait fait trébucher Plata dans la surface de réparation montréalaise. Bush a plongé vers sa gauche, mais Plata a visé à droite.

Bush s’est occupé de garder l’Impact dans le coup par la suite, multipliant les parades d’un côté comme de l’autre. Il a aussi joué de chance à la 32e minute, quand la tête de Kyle Beckerman, oublié au deuxième poteau sur un corner, a raté la cible.

Les meilleures chances de l’Impact en première demie sont venues vers la fin de la période, mais Mancosu a paru particulièrement hésitant dans le dernier tiers.

Bush a continué son bon travail au retour de la pause. Il s’est laissé choir vers sa gauche à la 51e minute pour stopper une puissante frappe de Brooks Lennon après une belle mise en scène de Plata.

L’Impact a trouvé le moyen de revenir dans le match à la suite d’un corner à la 55e minute. Saphir Taïder a rejoint Alejandro Silva au haut de la surface, puis Silva a envoyé le ballon à sa gauche vers Raitala. Le Finlandais a ensuite décoché un tir du pied gauche à contre-courant et le ballon est passé tout juste hors de la portée du gardien Nick Rimando.

Les gardiens se sont distingués par la suite. Bush y est allé d’une autre parade pour frustrer encore une fois Beckerman à la 57e minute. De son côté, Rimando a frustré Ignacio Piatti à la 71e minute, après un contrôle spectaculaire de l’Argentin sur une longue remise de Silva derrière la défense du Real Salt Lake.

L’Impact a brillé en contre-attaque dans le dernier quart d’heure et Rimando a à son tour sauvé les siens avec quelques belles interventions.

Ce texte provenant de La Presse+ est une copie en format web. Consultez-le gratuitement en version interactive dans l’application La Presse+.