PROMOTION

Ville de Laval et Conférence canadienne sur la forêt urbaine

12e CONFÉRENCE CANADIENNE SUR LA FORÊT URBAINE

Du 26 au 29 septembre prochain, la Ville de Laval sera l’hôte de la 12e édition de la Conférence canadienne sur la forêt urbaine (CCFU). Durant 4 jours, plus de 300 forestiers, planificateurs urbains, décideurs politiques et spécialistes en environnement de partout au pays prendront part à des ateliers de formation, des conférences, des échanges animés et de nombreuses activités.

QU’EST-CE QUE LA CCFU ?

La Conférence canadienne sur la forêt urbaine (CCFU) réunit des experts de premier plan de partout au pays. Elle permet le dialogue entre les professionnels et les groupes communautaires par rapport à des stratégies, politiques, technologies, pratiques de gestion exemplaires et recherches innovatrices.

CONFÉRENCE GRAND PUBLIC : CÉLINE COUSTEAU, PETITE FILLE DU COMMANDANT LÉGENDAIRE

Du centre de la jungle au cœur de nos forêts Après avoir filmé pendant des années dans la jungle amazonienne brésilienne à la demande des tribus de Vale do Javari, Céline a recueilli des histoires extraordinaires. Elle en revient plus que jamais convaincue de l’importance de la place de l’être humain au centre de la nature. Que pouvons-nous apprendre de ces tribus pour reprendre contact avec nos espaces verts ? Nous devons rétablir notre relation avec la planète et cela commence par une meilleure compréhension de nous-mêmes.

CONFÉRENCES SPÉCIALISÉES DE BOUCAR DIOUF AU DOCTEUR FRANÇOIS REEVES

Des spécialistes de renom prendront la parole lors de la 12e Conférence canadienne sur la forêt urbaine. On y traitera de l’expérience de la ville de Halifax en gestion de forêt urbaine, du livre de Boucar Diouf Rendez à ces arbres ce qui appartient à ces arbres, de la fonction sociale et économique des boisés en terres agricoles, de la façon dont la planification urbaine et les arbres vont de pair, d’horticulture extrême et de la relation des arbres avec notre santé.

LAVAL ET SES BOIS

Si Laval est perçue comme citadine et agricole, elle n’en possède pas moins un couvert forestier d’une superficie équivalente à 12 % de l’île Jésus (3 000 hectares), dont plus de la moitié est regroupée dans 20 bois. Laval dispose de 18 bois d’intérêt écologique déterminés par son administration et protégés par un règlement municipal, dont 5 bois d’intérêt écologique d’un point de vue régional et déterminés par la Communauté métropolitaine de Montréal, et 14 écosystèmes forestiers exceptionnels (forêt rare, forêt ancienne ou forêt refuge d’une espèce menacée voire vulnérable).

CONSTAT LAVALLOIS : UNE NATURE BIEN PRÉSENTE MAIS À PROTÉGER

La nature occupe une part importante du territoire de Laval. Que ce soit sous forme de cours d’eau intérieurs, de rivières, de bois ou de milieux humides. Cependant, malgré des législations qui protègent certaines aires, la nature recule, et le couvert d’arbres diminue dans la région. Cette régression est d’autant plus inquiétante que le nouveau plan métropolitain d’aménagement et de développement fixe des objectifs élevés de protection des aires naturelles. Ces exigences nécessiteront des actions considérables de la part de la Ville. (Rapport Repensons Laval 2015)

Ce texte provenant de La Presse+ est une copie en format web. Consultez-le gratuitement en version interactive dans l’application La Presse+.