ACTUALITÉS

Les véritables origines de la ministre Monsef font des vagues

OTTAWA — Présentée par les libéraux de Justin Trudeau comme un symbole de la longue marche des femmes vers l’égalité en Afghanistan, pays ravagé par des décennies de guerre, la ministre des Institutions démocratiques, Maryam Monsef, n’est pas née dans ce pays du Moyen-Orient, où les droits des femmes sont bafoués, mais bien en Iran.

Le quotidien The Globe and Mail a révélé hier que Mme Monsef a appris de la bouche de sa mère récemment qu’elle n’était pas née à Herat, en Afghanistan, le 7 novembre 1985, mais bien à Machhad, en Iran, une ville qui compte une importante communauté d’origine afghane.

Mme Monsef a confié au quotidien avoir été « choquée » d’apprendre jeudi dernier que ses véritables racines n’étaient pas afghanes, alors qu’un journaliste avait commencé à poser des questions au sujet de ses origines et de son arrivée au Canada à l’âge de 11 ans, en 1996, avec sa mère et ses deux sœurs.

En tout, Mme Monsef a vécu moins de trois ans à Herat, où ses parents habitaient avant de déménager en Iran. Toute la famille a vécu dans cette ville afghane pendant quatre mois à la fin de 1987 et au début de 1988. Son père a été tué en janvier 1988 dans un raid mené soit par des rebelles afghans, soit par les troupes soviétiques à la frontière de l’Afghanistan et de l’Iran. La famille s’est rendue une deuxième fois à Herat pour une période de deux ans et demi de 1993 à 1996. Cette ville est tombée entre les mains des talibans en 1995, ce qui a mené la mère de la future ministre à entreprendre les démarches pour venir au Canada où elle avait de la famille.

« Au cours des derniers jours, ma belle et petite histoire de réfugiée s’est révélée un peu plus compliquée que je le croyais au départ. Les questions [du Globe] m’ont amenée à avoir une conversation avec ma mère et j’ai appris depuis que, bien que je sois toujours de nationalité afghane, je suis née dans un hôpital en Iran », a-t-elle déclaré.

Le bureau du premier ministre a indiqué au quotidien qu’il ignorait totalement qu’une partie de la biographie de la ministre Monsef était erronée.

HISTOIRE SOULIGNÉE PAR OBAMA

L’histoire de Mme Monsef, qui, à 31 ans, est la plus jeune ministre du cabinet de Justin Trudeau, avait même été soulignée par le président des États-Unis Barack Obama quand il a prononcé un discours devant le Parlement en juin.

Mme Monsef a soutenu que les autres aspects du parcours de sa famille sont vrais, notamment le fait que sa mère et les enfants ont fui la ville d’Herat après l’arrivée des talibans pour prendre la direction de Machhad en Iran avant de partir pour Islamabad, au Pakistan, en voyageant à dos d’âne. La jeune famille s’est ensuite rendue à Karachi, où elle a pu s’envoler vers Jordan et ensuite Montréal pour demander le statut de réfugié.

Mme Monsef a indiqué que sa mère est désolée de ne pas lui avoir tout dit sur ses véritables origines.

Ce texte provenant de La Presse+ est une copie en format web. Consultez-le gratuitement en version interactive dans l’application La Presse+.