France

- 12

La popularité du président français Emmanuel Macron a chuté de 12 points durant l’été, selon un sondage Odoxa diffusé aujourd’hui. Sept Français sur dix ont désormais une opinion négative du chef de l’État. Emmanuel Macron cède du terrain à l’issue d’une rentrée marquée par la défection de deux ministres parmi les plus populaires, selon cette enquête menée pour L’Express, France Inter et la Presse régionale. — AFP

Allemagne

Le gouvernement « horrifié » par des slogans nazis

Le gouvernement allemand s’est dit hier « horrifié » par les slogans nazis proférés la veille lors d’une manifestation à Köthen (Saxe-Anhalt) en réaction à la mort violente d’un jeune homme lors d’une bagarre dans laquelle seraient impliqués deux Afghans. « En fin de journée [dimanche] à Köthen, une vidéo a montré des manifestants proférant des slogans ouvertement national-socialistes, ce qui doit inquiéter et nous horrifier », a déclaré le porte-parole de la chancelière Angela Merkel, Steffen Seibert, lors d’un point de presse. Dimanche soir, environ 2500 personnes se sont réunies à Köthen, après la mort d’un Allemand de 22 ans dans une bagarre avec deux Afghans, qui ont été interpellés. Selon les premiers éléments de l’enquête, la victime, atteinte d’une maladie du cœur, serait morte d’un arrêt cardiaque. Les autorités de Saxe-Anhalt ont confirmé hier ne disposer d’« aucun élément » montrant que la mort ait été provoquée par les coups reçus. Elle a précisé qu’un des deux Afghans était visé, depuis le 6 septembre, par un arrêté d’expulsion.

— Agence France-Presse

Suède

Incertitude politique à l’issue d’élections très serrées

La Suède pourrait traverser une longue période d’incertitude politique au lendemain d’un scrutin qui n’a confié de majorité claire à aucun parti. Après le dépouillement de presque tous les votes, le bloc de centre gauche au pouvoir détenait une avance infinitésimale face à l’Alliance, une formation d’opposition de centre droite, chaque parti recevant environ 40 % des voix. Le parti Démocrates de Suède, une formation d’extrême droite anti-immigration dont les origines remontent au mouvement néonazi, a récolté environ 18 % des votes, comparativement à 13 % il y a quatre ans. Le parti du premier ministre sortant Stefan Lofven a reçu 28,4 % des voix, mais le chef des Modérés qui ont pris le deuxième rang, Ulf Kristersson, réclame le droit de former le prochain gouvernement. Les quatre partis qui composent l’Alliance ont déjà annoncé leur intention de réclamer la démission de M. Lofven. Les résultats définitifs sont attendus au cours des prochains jours, mais aucun parti ne semble en mesure d’obtenir une majorité des 349 sièges au Parlement. Le taux de participation s’est élevé à 84,4 %. — Associated Press

11-SEPTEMBRE

1642

Nombre de victimes, sur les 2753 personnes mortes à New York il y a 17 ans aujourd’hui, qui ont été formellement identifiées grâce à des fragments d’ADN trouvés sur les lieux des attentats. Pas moins de 1111 personnes sont toujours portées disparues. Mais un laboratoire de Manhattan poursuit inlassablement le travail d'identification, aidée par le progrès technologique. — Agence France-Presse

Afrique du Sud

Allègement du rationnement de l’eau au Cap

Les autorités de la deuxième ville d’Afrique du Sud, Le Cap, ont décidé hier de lever en partie les mesures de rationnement de l’eau imposées il y a quelques mois à leur population en raison de la sécheresse historique qui frappe la région.

« Le niveau d’eau du barrage du Cap atteint presque 70 % de sa capacité maximale grâce aux bonnes précipitations du début de l’hiver et aux efforts remarquables d’économie accomplis par les habitants », s’est réjoui le maire adjoint Ian Neilson.

« Les restrictions à la consommation d’eau et les prix qui y sont associés vont donc être prudemment assouplis », a-t-il ajouté.

La consommation quotidienne « autorisée » d’eau du robinet va donc passer de 50 à 70 litres, selon la municipalité.

Victime de son pire épisode de sécheresse depuis un siècle, Le Cap avait été obligé de rationner la consommation de la plupart de ses habitants afin d’éviter le redouté « jour zéro » où l’eau cesserait de couler aux robinets.

Impact sur la viticulture

Outre les particuliers, cette situation a également touché l’économie de la région, notamment le secteur de la viticulture, qui emploie 300 000 salariés et contribue à 11 % des revenus de la province du Cap occidental.

Selon l’Organisation internationale de la vigne et du vin (OIV), la production sud-africaine devrait chuter de 20 % cette année à cause de la seule sécheresse.

Ces dernières semaines, la région du Cap a bénéficié d’importantes précipitations qui ont déjà permis aux autorités, en juin, de lever l’état de catastrophe naturelle.

— Agence France-Presse

Ce texte provenant de La Presse+ est une copie en format web. Consultez-le gratuitement en version interactive dans l’application La Presse+.