à l’étude

Les mystères des positions de bébés

La posture d’un bébé est une variable sous-évaluée de son développement, selon un psychologue californien. En étudiant une centaine de bébés, il a constaté que le temps passé dans diverses positions change plus rapidement que prévu au fil des mois.

Le contexte

« Les premières études sur la position des bébés s’intéressaient à ce qu’ils voyaient », explique John Franchak, psychologue à l’Université de Californie à Riverside (UCR), qui est l’auteur de l’étude publiée en octobre dans la revue Infancy. « Quand il est sur le ventre, le bébé peut attraper des jouets, mais il lui est difficile de voir les figures de ses parents et des autres personnes. On a commencé avec des caméras, pour voir le monde du point de vue des bébés, comprendre comment leur apprentissage change avec l’évolution de leurs capacités d’être assis, de se tenir debout, de marcher. On a compris que s’asseoir permet d’accroître la manipulation des objets, de comprendre le monde en trois dimensions plutôt que deux. »

La genèse

M. Franchak a mis sur pied une étude assez lourde : sept jours d’observation à la maison pour 95 bébés de 3, 6, 9 et 12 mois. « Les observateurs, des étudiants, se déplaçaient avec les parents s’ils devaient sortir de la maison pour un rendez-vous ou des courses. Ils notaient le moment de chaque changement de position du bébé. On essayait d’être là peu après son réveil jusqu’à son coucher. » À cette étape du projet, M. Franchak a analysé la fréquence des différentes positions durant la première année de la vie des bébés. « On veut évaluer quelles sont les pistes qui permettront d’étudier le développement social ou moteur du bébé dans les différentes positions, pour creuser plus qu’avant. »

Ce que révèle l’étude

La variabilité des expériences des enfants a été le résultat le plus surprenant, selon le psychologue californien. « Entre 4 et 6 mois, le temps passé en position assise double à 10 % de la journée. On ne pensait pas que ça changerait autant, parce que seulement 5 % des enfants apprennent à s’asseoir avant 5 mois. Ça veut dire qu’une nouvelle capacité de position ou de locomotion est immédiatement exploitée à fond par l’enfant. En fait, nous soupçonnons que ça pourrait être encore plus grand avec une surveillance adulte adéquate, s’il ne fallait pas que les parents empêchent le bébé de faire certaines choses parce qu’ils ne peuvent pas le surveiller de près à tout moment. C’est la même chose avec la position debout : dès qu’un bébé apprend à se tenir debout en s’accrochant à quelque chose, il passe deux fois plus de temps debout durant la journée. »

Et maintenant ?

La prochaine question que veut étudier M. Franchak est le degré de restriction des enfants. « Quand il est assis, est-il dans une chaise haute ? Est-il debout dans une soucoupe ? L’autre chose très intéressante est de tester l’expérience visuelle quand le bébé est couché sur le ventre. Dépendant de la force de ses bras et de sa tête, il peut plus ou moins interagir avec le monde et les objets. Nous voulons aussi étudier de plus près ce que le bébé voit quand il est dans un siège d’auto. Beaucoup de parents y mettent les bébés même à la maison, pour ne pas avoir à les surveiller. » Un bébé qui s’assied seul plus tôt apprendra-t-il plus tôt à marcher ? « Ce serait intéressant à tester. C’est la même chose avec les rampeurs experts, qui marchent très vite à quatre pattes : on connaît mal les conséquences de cette capacité et si ça retarde la marche. Une chose est certaine, les enfants qui marchent plus tard sont plus observateurs et moins moteurs, mais après quelques années, les différences s’estompent. »

Les positions au fil des mois

Proportion du temps passé dans une journée, selon l’âge

3 mois 6 mois 9 mois 12 mois

Dans les bras

50 % 34 % 20 % 18 %

Couché sur le dos

11 % 8 % 7 % 10 %

Couché sur le ventre

3 % 9 % 13 % 7 %

Assis

4 % 9 % 13 % 15 %

Debout

1 % 6 % 11 % 11 %

Sur le sol

15 % 13 % 12 % 20 %

Sources : UCR, Infancy

En chiffres

90 % des bébés commencent à s’asseoir entre 5 et 8 mois.

90 % des bébés commencent à marcher entre 10 et 17 mois.

Source : UCR

Ce texte provenant de La Presse+ est une copie en format web. Consultez-le gratuitement en version interactive dans l’application La Presse+.