Football

La citation du jour

« Les Alouettes considèrent que les propos émis par Stefan Logan sont inexcusables et ne reflètent aucunement les valeurs de l’organisation. [...] Ces commentaires n’auraient jamais dû être prononcés. »

– Déclaration de l’équipe au sujet du spécialiste des retours de bottés Stefan Logan, qui a été mis à l’amende pour avoir enfreint la politique de la LCF encadrant l’utilisation des réseaux sociaux. Le montant de l’amende n’a pas été dévoilé, ni la nature de ses commentaires. (La Presse canadienne)

Soccer

Les Américaines célèbrent à New York

De nombreux partisans ont envahi les rues de New York hier dans un blizzard de confettis pour célébrer avec l’équipe américaine à la suite de son triomphe à la Coupe du monde féminine de soccer. La co-capitaine Megan Rapinoe et ses coéquipières ont partagé un char avec le maire Bill de Blasio et le président de la Fédération américaine de soccer, Carlos Cordeiro. L’équipe a gagné une deuxième couronne mondiale de suite, la quatrième de son histoire, en battant les Pays-Bas 2-0, dimanche, en France.

— Associated Press

Hockey

Micheal Ferland prend le chemin de Vancouver

Les Canucks de Vancouver ont conclu une entente de quatre saisons d’une valeur totale de 14 millions US avec le joueur autonome Micheal Ferland. Le hockeyeur de 6 pi 1 po et 217 lb a inscrit 17 buts et obtenu 23 mentions d’assistance en 71 rencontres la saison dernière avec les Hurricanes de la Caroline. Ferland, qui est âgé de 27 ans, a marqué 59 buts et amassé 70 mentions d’aide en 321 rencontres en carrière dans la LNH avec les Flames de Calgary et les Hurricanes. Le joueur originaire de Swan River, au Manitoba, a été sélectionné en 5e ronde, 133e au total, par les Flames au repêchage de la LNH en 2010.

— La Presse canadienne

Tour d’Italie féminin

Déjà dans la poche pour van Vleuten ?

Annemiek van Vleuten (Mitchelton-Scott) a signé hier une deuxième victoire d’étape d’affilée au Tour d’Italie féminin. La Néerlandaise a aisément remporté le contre-la-montre côteux de 12,1 km de la sixième étape, avec 53 secondes d’avance sur sa plus proche poursuivante. Elle détient désormais 4 min 16 s d’avance au classement général sur sa compatriote Anna van der Breggen.

— La Presse

Basketball

Le camp des Raptors à Québec

Les Raptors de Toronto ont annoncé, hier, qu’ils tiendront leur camp d’entraînement au PEPS de l’Université Laval du 29 septembre au 3 octobre.

C’est la première fois que Québec accueille les Raptors et la première fois que la province sera le théâtre du camp d’entraînement d’un club de la NBA.

« Nous sommes la seule équipe de la NBA au Canada, et il est important pour nous de visiter des villes où nous ne sommes jamais allés auparavant, a déclaré l’entraîneur-chef des Raptors, Nick Nurse. Nous avons hâte de découvrir l’ambiance unique de la ville de Québec et de profiter des installations de l’Université Laval, qui est reconnue comme une puissance sportive au pays. »

Les Raptors s’entraîneront à huis clos du 29 septembre au 2 octobre. Ils tiendront ensuite une séance d’entraînement ouverte au public lors de leur dernière journée à Québec, le 3 octobre. Les détails relativement à l’accès à cette séance d’entraînement seront dévoilés plus tard cet été.

Les Raptors comptent trois joueurs francophones dans leur alignement : Pascal Siakam, Serge Ibaka et Chris Boucher, de Montréal.

Après leur séjour à Québec, les Raptors se rendront à Tokyo, au Japon, où ils amorceront leur calendrier préparatoire face aux Rockets de Houston.

Tourner la page sur Kawhi Leonard

Le président des Raptors, Masai Ujiri, a déclaré hier que les partisans de l’équipe n’ont pas à s’inquiéter du départ du joueur par excellence de la série finale de la NBA, Kawhi Leonard. Il travaille déjà sur le chapitre suivant.

Ujiri a rencontré les membres des médias pour la première fois mardi depuis que Leonard a quitté les Raptors pour se joindre aux Clippers de Los Angeles. Il a dit aux journalistes qu’il était optimiste pour l’avenir, en dépit du départ de celui qui a procuré un premier championnat de la NBA à la concession torontoise, et qu’il réfléchissait déjà aux prochaines étapes de son plan.

« C’est la NBA, et c’est comme ça que ça fonctionne… Tu ne peux pas te cacher dans un coin et pleurer. Honnêtement, je n’ai pas perdu le sommeil et je ne suis pas déçu. Il faut tourner la page », a-t-il confié.

« Je dis aux partisans des Raptors et à tout le monde : “Ne perdez pas le sommeil, pas une seconde de sommeil. Tout ira bien.” »

Ujiri a ajouté qu’il n’entretenait pas de rancœur envers Leonard pour avoir quitté les Raptors, après une saison mémorable au cours de laquelle ils ont obtenu le maximum de sa part.

« Il a de toute évidence notre bénédiction. Il a tout donné pendant qu’il était ici, et nous l’apprécions vraiment, a évoqué Ujiri. J’ai discuté avec lui après [sa décision], et ça s’est très bien déroulé. Nous avons très bien joué nos cartes ; nous avons gagné le championnat, donc nous pouvons être satisfaits. Et il faut maintenant tourner la page. »

— La Presse canadienne

Ce texte provenant de La Presse+ est une copie en format web. Consultez-le gratuitement en version interactive dans l’application La Presse+.