Analyse

Ça prenait Manziel

S’ils doutaient encore que l’acquisition de Johnny Manziel aurait injecté une bonne dose d’enthousiasme pour leur club au sein du public, les Alouettes n’en ont sûrement plus ce matin. Il fallait voir les jeunes fans scander le nom du quart-arrière quelques minutes après la victoire de 30-15 des Tiger-Cats de Hamilton, hier après-midi, au stade Percival-Molson.

Manziel a autographié des chandails des Browns de Cleveland, des Aggies de Texas A&M et même un des Alouettes… Ça fait des lunes que l’arrivée d’un joueur dans la LCF n’a pas créé un tel « buzz ». « C’est très spécial de voir ça. Le football m’a fait vivre toutes sortes d’émotions jusqu’à présent. De voir le soutien et l’amour de ces gens, et dans un pays étranger de surcroît, c’est une très belle sensation », a commenté Manziel après la partie.

L’ancien premier choix des Browns a fait son entrée dans la rencontre au milieu du deuxième quart, à la suite d’un échappé du « retourneur » Stefan Logan. Il a dirigé l’attaque des Tiger-Cats sur 34 verges pour un majeur, une passe de neuf verges à Alex Green.

« J’aurais pu effectuer la passe une seconde plus tôt, mais c’est agréable de faire une passe de touché », a dit Manziel, qui a complété 12 de ses 20 passes pour 88 verges. Il a également obtenu 19 verges en quatre courses.

« Il y a eu du bon et il y a eu du mauvais. Je progresse, mais je suis loin d’être parfaitement à l’aise avec le jeu. Ça s’en vient. C’est une ligue très compétitive. Je pense que mon style de jeu y cadre bien. »

Et comment ! Manziel a noté la largeur du terrain canadien, qui lui permet notamment de déborder la défense adverse en courant, ce qu’on l’a vu faire à quelques reprises, hier. Le Texan devra évidemment continuer de se familiariser avec sa ligue d’adoption, mais possède les habiletés pour devenir l’un de ses meilleurs joueurs s’il investit temps et énergie.

Au terme du match, Manziel s’est rendu sur les lignes de côté des Alouettes afin de saluer Mike Sherman. Rappelons que l’entraîneur des Alouettes est l’homme qui avait recruté l’ancien gagnant du trophée Heisman à l’Université Texas A&M. On a demandé à Sherman de nous raconter ce que Manziel lui avait dit.

« Il m’a dit qu’il voulait venir jouer pour nous ! », a lancé Sherman à la blague (on pense…). « Johnny est un bon gars et vient d’une bonne famille. Je suis content de voir que les choses fonctionnent bien pour lui en ce moment. Il avait une étincelle dans les yeux à Texas A&M et je l’ai revue un peu aujourd’hui », a dit Sherman.

Willy sera le partant

À Hamilton, Manziel devra patienter derrière le partant Jeremiah Masoli. Chez les Als, c’est Drew Willy qui sera le quart-arrière lorsque leur saison se mettra en branle, samedi prochain, en Colombie-Britannique. C’est ce que Sherman a confirmé après le match.

Puisque Matt Shiltz et Antonio Pipkin soignent actuellement des blessures mineures, Willy et Garrett Fugate se sont partagé le boulot derrière le centre, hier. Willy a joué jusqu’au troisième quart et a offert une performance acceptable (10 en 18 pour 105 verges).

« Notre attaque n’a pas commis beaucoup d’erreurs en première demie, contrairement à la semaine dernière, mais on aurait pu être plus efficaces. J’ai raté une longue passe à Chris Williams qui aurait probablement donné lieu à un touché », a noté Willy.

« On a écopé de 13 ou de 14 pénalités la semaine dernière et on n’en a eu que deux en première demie aujourd’hui. Logan a commis un revirement, ce qui survient très rarement dans son cas, mais cela a mené à des points pour Hamilton. C’était mieux que la semaine dernière, on ne s’est pas battus nous-mêmes en première demie », a résumé Sherman, qui n’a cependant pas été satisfait du jeu de sa ligne offensive.

« Jerry Glanville [coordonnateur défensif des Tiger-Cats] est tout un entraîneur et il est parvenu à exercer de la pression grâce, entre autres, à ses secondeurs. Mais je ne crois pas qu’on a suffisamment bien protégé notre quart. »

Réduction des effectifs avant 10 h

Malgré le résultat final, les Als pourront construire sur leur performance d’hier. Ils menaient 14-0 à un certain point et leur attaque a mieux joué que la semaine dernière à Ottawa. Tyrell Sutton a couru avec conviction, comme à son habitude, et a inscrit un touché de 10 verges. Willy a semblé en contrôle. Williams est venu près de réussir un long touché, sa spécialité. De l’autre côté du ballon, la première unité défensive a bien joué en général.

N’empêche que c’est une pente abrupte que devront grimper les Moineaux. Ils partent de loin, c’est le moins qu’on puisse dire. Ils devront par ailleurs procéder aux fameuses réductions d’effectifs au plus tard à 10 h ce matin. On présume qu’ils ne risquent pas trop de devoir laisser partir des joueurs qu’ils souhaitent vraiment garder.

En hausse

Drew Willy

À défaut d’être un quart spectaculaire qui suscite l’engouement, Willy pourrait donner une certaine stabilité à l’attaque des Als. Et c’est ce dont elle a besoin pour le moment.

En baisse

Garrett Fugate

Dès son premier jeu, Fugate a raté sa remise au porteur Amir Carlisle, qui attendait le ballon de l’autre côté. Le quart a été victime d’un sac lors de son deuxième jeu. Sa deuxième série s’est terminée par un touché des Cats après qu’il a été victime d’une interception, puis il a commis un échappé lors de sa troisième. Dure journée pour la recrue.

Ce texte provenant de La Presse+ est une copie en format web. Consultez-le gratuitement en version interactive dans l’application La Presse+.