Maison
DÉCO

L’encyclopédie sur nos murs

Par les temps qui courent, on voit surgir des perroquets, des fougères ou même des pissenlits chez les gens. Pas littéralement, bien sûr. Ces éléments de la nature sont plutôt sagement alignés, à la manière d’une encyclopédie, dans des affiches au style suranné accrochées au mur. Incursion dans un étrange cabinet de curiosités qui se taille une place de plus en plus grande dans nos intérieurs.

UNE QUESTION DE NOSTALGIE

Lee Romero, copropriétaire avec son mari Luis Mendoza de la boutique Atelier 111 déco, rue Beaubien Est, vend une bonne sélection d’affiches de ce type.

Ces représentations de la nature, souvent botaniques, mais aussi animales ou même scientifiques, sont toujours illustrées de manière minutieuse. Il s’agit de reproductions inspirées des livres encyclopédiques anciens, imprimées sur du papier italien et accrochées sur des supports en bois.

Le couple propriétaire de la boutique constate un grand intérêt de la part de la clientèle pour ces affiches, offertes en magasin en plus de meubles anciens relookés. Selon Lee Romero, l’intérêt pour ces affiches vient en bonne partie de leur allure ancienne. « Il y a ce petit côté nostalgique que tout le monde aime. Ça rappelle des souvenirs, parfois des trucs qu’on a vus chez grand-maman. Ça va plus loin que la déco », croit-elle.

LA NATURE DANS LA MAISON

Au-delà de la nostalgie, accrocher l’une de ces affiches au mur constitue une bonne façon d’incorporer une touche de vert chez soi, surtout quand on habite en ville. « Ce besoin-là d’amener la nature dans la maison, il existe depuis un bon bout de temps », lance Maude Coudé, designer derrière la griffe Renard Flare.

Ces affiches permettent donc d’avoir des représentations de la faune dans la maison, tout en évitant l’animal empaillé ! « C’est plus léger que le look chalet, avec les panaches, la taxidermie et tout ça, ajoute Maude Coudé. Je crois qu’on s’en va vers des trucs moins massifs, plus épurés, et les affiches encyclopédiques s’incorporent bien dans ces univers plus aériens. »

LES PLANTES

En première ligne dans ces représentations, on trouve bien souvent des plantes. Cactus, succulentes, fougères, arboretums… « En ce moment, les plantes, c’est une grosse tendance, poursuit Maude Coudé. Les gens rêvent d’avoir une jungle à l’intérieur, sauf que ce n’est pas toujours possible. Soit parce qu’ils manquent de fenêtres, soit parce qu’ils n’ont pas assez le pouce vert. »

Ceux qui n’ont pas le courage de courir les brocantes peuvent fabriquer leur propre herbier, suggère la designer. « On peut avoir le bonheur d’en faire un soi-même, en pressant des plantes et en se faisant un cadre avec un herbier de plantes séchées », propose-t-elle.

LE CAS DU PISSENLIT

Le pissenlit retrouve ses lettres de noblesse dans la magnifique affiche qui le représente. « Ce n’était pas une plante qu’on voyait partout en déco avant, note Lee Romero. On est plus habitués à voir des fleurs un peu plus cute, comme des roses. Là, le pissenlit est vraiment très beau et ça lui rend justice un peu. »

Il s’agit d’un hommage bien mérité, croit aussi Maude Coudé, pour qui le pissenlit est une plante mal-aimée à réapprivoiser. « Quand j’étais petite fille, j’adorais les pissenlits, se souvient-elle. Le pissenlit représente un peu le mouton noir qui pousse dans un gazon, mais on ne devrait pas le couper. Il apporte de la couleur dans un jardin et, en plus, il nourrit les abeilles. »

POUR LA SCIENCE

Même si la faune et la flore tiennent généralement la vedette dans les affiches, d’autres sont de type plus scientifique ou anatomique, comme les lettres qu’on doit déchiffrer pour un examen de la vue, ou des planches de squelettes. Ce sont des éléments qui ont changé de vocation entre hier et aujourd’hui, remarque Lee Romero. « Avant, c’étaient des objets qui étaient utilitaires. On les voyait dans les bureaux des médecins ou des optométristes », dit-elle.

AVEC TOUS LES STYLES

Ce qui est pratique avec ces affiches, c’est aussi leur petit côté passe-partout. En effet, elles s’agencent à pratiquement tous les styles de déco. Elles vont évidemment de pair avec des meubles mid-century modern, une vague qui n’est pas près de s’essouffler, selon Maude Coudé. Elle-même, chez elle, aime les accorder avec son style moderne vintage.

« Ça a comme un cachet classique, on dirait que c’est indémodable », conclut-elle.

Où les trouver ?

La boutique Atelier 111 déco, dans La Petite-Patrie, en a une bonne sélection. Elles sont également offertes chez V de V, boulevard Saint-Laurent. À noter que le magasin West Elm vend aussi des assiettes ornées d’images d’animaux !

Ce texte provenant de La Presse+ est une copie en format web. Consultez-le gratuitement en version interactive dans l’application La Presse+.