FILMS D’ÉTÉ

Petite histoire des superproductions

Que serait un été de cinéma sans superproductions ? Ces films d’action ou comédies à grand budget ont fait (ou pas) sonner le tiroir-caisse des salles de cinéma. Tout a commencé il y a 43 ans avec un thriller de plage intitulé Jaws. Quelques repères.

Jaws

Sortie : 20 juin 1975

Box-office : 470,6 millions*

Ce succès phénoménal lance une mode. La superproduction estivale est née.

Star Wars

Sortie : 25 mai 1977

Box-office : 775,4 millions

Lancement de la franchise intergalactique la plus lucrative de l’univers.

E.T. the Extra-Terrestrial

Sortie : 11 juin 1982

Box-office : 792,9 millions

Après Jaws, Steven Spielberg remet ça. Cette fois, le personnage central est attachant.

Beverly Hills Cop 2

Sortie : 20 mai 1987

Box-office : 300 millions

Ce rare film estival de flics sauve une mauvaise saison.

Batman

Sortie : 23 juin 1989

Box-office : 411,3 millions

Tim Burton (réalisation), Michael Keaton et Jack Nicholson lancent cette première grande franchise de superhéros estivaux (Superman était sorti en décembre 1978).

Cyrano de Bergerac

Sortie : 4 juin 1990

315 000 spectateurs au Québec

Tout de suite après Cannes, le distributeur Christian Larouche prend le pari de sortir ce film français au Québec. Pari réussi !

Mission : Impossible

Sortie : 22 mai 1996

Box-office : 457,7 millions

Tom Cruise devient l’espion Ethan Hunt dans la première aventure d’une franchise qui sortira son sixième opus cet été.

Nuit de noces

Sortie : 1er juin 2001

Box-office : 2,4 millions

Champion du box-office estival au Québec, le réalisateur Émile Gaudreault lance ce film avant Mambo Italiano et De père en flic.

The Adventures of Pluto Nash

Sortie : 16 août 2002

Box-office : 7,1 millions

Un des pires échecs estivaux, tourné avec un budget de près de 100 millions.

La grande séduction

Sortie : 11 juillet 2003

Box-office : 8,4 millions

Après sa présentation en clôture de la Quinzaine des réalisateurs de Cannes, le film de Jean-François Pouliot fait un tabac au Québec.

X-Men : Days of Future Past

Sortie : 10 mai 2014

Box-office : 747,8 millions

Tourné à Montréal, ce film réussit bien à la franchise et les producteurs reviendront deux fois dans la métropole.

De père en flic 2

Sortie : 13 juillet 2017

Box-office : 6,6 millions

Après quelques étés difficiles, le box-office estival du cinéma québécois bondit avec les suites de Bon Cop, Bad Cop (5,7 millions) et De père en flic.

* Les chiffres du box-office américain proviennent du site Mojo et s’appliquent au monde entier. Les chiffres des films québécois nous proviennent des Films Séville et de CF/P Distribution.

Ce texte provenant de La Presse+ est une copie en format web. Consultez-le gratuitement en version interactive dans l’application La Presse+.