OPINION

375e anniversaire de MontréaL
Au-delà des célébrations

Le 17 mai 2017, les Montréalais profitaient du 375e anniversaire de la métropole pour souligner le chemin parcouru, au cours des presque quatre derniers siècles, mais aussi pour célébrer les atouts qui ont fait de cette ville la métropole qu’elle est devenue.

Alors que Montréal se distingue toujours par la vivacité de ses habitants et que ses entreprises rayonnent internationalement, il nous semble important de le reconnaître, d’en être fiers et surtout, d’appeler l’ensemble de la communauté montréalaise à entretenir ce nouveau dynamisme auquel le 375e anniversair a contribué à sa façon.

Les anniversaires demeurent des prétextes précieux, non seulement pour se rappeler, mais aussi pour se projeter. Si Montréal ne peut plus invoquer une année anniversaire avant 2042, il doit, par tous les moyens, multiplier les occasions pour célébrer ses talents et unir ses forces. En d’autres mots, Montréal ne doit pas attendre un autre anniversaire pour déployer une vision commune et ambitieuse de son avenir.

Durant plusieurs années, alors que se préparaient les célébrations du 375e anniversaire, nous avons été témoins d’un esprit de coopération, de cohésion et de création inédit.

La contribution financière de 12 grandes entreprises et institutions montréalaises parfois concurrentes en témoigne, tout comme l’illustrent les projets socioéconomiques durables qui émanent du Conseil des gouverneurs. Ce conseil, formé de 21 leaders de notre communauté, a développé ces projets et les a fait émerger. 

Sur la scène internationale, de nombreuses entreprises et institutions ont uni leurs talents pour développer des projets signatures, dont l’illumination du pont Jacques-Cartier constitue l’exemple phare. Dans chacun des quartiers, des œuvres communes existent également et témoignent de cet esprit de collaboration. 

Ces centaines d’initiatives, qui ont pris forme en 2017, qu’elles soient l’œuvre de la société civile, de la communauté des affaires, des institutions publiques ou de la Société des célébrations, ont toutes été les bougies d’allumage d’un sentiment de fierté retrouvé.

Que ce soit par des investissements stratégiques pour développer des filières comme les nouveaux médias, pour soutenir la jeunesse et la relève ou pour lutter contre l’insécurité alimentaire des plus démunis, Montréal a exploité, à cette occasion, plusieurs de ses plus beaux atouts.

Le 375e anniversaire a permis de démontrer que lorsque nous travaillons ensemble, nous pouvons accomplir beaucoup et réaliser des projets aux effets durables.

Si les retombées réelles de cet anniversaire se feront sentir pendant plusieurs années, il faut souligner que le tout a été rendu possible grâce aux Montréalais qui se sont donné rendez-vous pour imaginer, réaliser et participer aux célébrations de leur ville. 

En somme, la population montréalaise s’est mobilisée et a fait sienne cette occasion. Après tout, près d’un Montréalais sur deux a pris part aux activités et une certaine fin de semaine de mai, nous étions deux millions à profiter de cette occasion unique.

Nos succès ont été nombreux, mais ils ne doivent pas être éphémères. Tout en reconnaissant que la métropole doit continuer, chaque jour, de s’améliorer, il nous semble que Montréal se trouve aujourd’hui dans une position plus qu’enviable, qui nous permet, dès maintenant, d’entretenir les plus grandes ambitions pour notre ville, nos quartiers et ceux qui les habitent.

Pour soutenir cet élan, cultivons les collaborations entre le plus grand nombre d’acteurs locaux et surtout, faisons de ces alliances des tremplins pour conquérir les domaines de pointe.

Montréal doit continuer d’alimenter ce nouveau dynamisme.

Montréal doit nourrir les plus grandes ambitions pour lui-même.

Ce texte provenant de La Presse+ est une copie en format web. Consultez-le gratuitement en version interactive dans l’application La Presse+.