Une journée dans la vie d’un courtier immobilier

On demande souvent à Christophe, courtier immobilier chez Sotheby’s International Realty Québec, à quoi ressemble une journée typique pour lui. « C’est ce que j’aime du travail, répond-il avec le sourire, il n’y a pas de journée typique  !  » Bien que chaque matin présente ses propres défis et ses opportunités distinctes, voici à quoi peut ressembler une journée bien chargée.

5h

Déjeuner avec un café bien fort en consultant les transactions réalisées la veille dans mon secteur. Le marché local peut changer rapidement et je dois demeurer à l’affût des mouvements.

6h

Accompagner un photographe professionnel pour la prise de photos d’une superbe propriété à vendre avec vue sur le lac. C’est tôt… mais le lever de soleil vaut son pesant d’or  !

7h

Arrivée au bureau et révision de la performance de mes propriétés grâce à la plateforme Folio exclusive à Sotheby’s International Realty Québec : nombre de vues sur les passerelles immobilières et les sites web spécialisés, provenance détaillée des visiteurs… Je prends aussi en note les propriétés invendues après 30 jours – dans mon secteur, je sais que c’est signe que le prix demandé pourrait être plus compétitif.

8h

Rencontre d’équipe avec le directeur des ventes. Il est question de nos objectifs pour la journée et nous surveillons les progrès mensuels. Il faut beaucoup de patience et de planification pour que notre bureau continue d’avoir autant de succès  !

9h

Conférence téléphonique avec l’équipe marketing du siège social Sotheby’s International Realty Québec : j’ai une propriété inhabituelle à vendre – une superbe maison patrimoniale avec un immense terrain, mais située dans un emplacement peu attrayant – et j’aimerais obtenir leur avis sur la meilleure stratégie de mise en marché à adopter.

9h30

Inspection préachat d’un 6-plex dans un quadrilatère en plein embourgeoisement : une belle occasion pour un de mes investisseurs étrangers, à première vue. Le rapport de l’inspecteur en bâtiment donnera l’heure juste à mon client sur les travaux à accomplir, et pourrait même nous présenter des arguments pour négocier le prix de vente à la baisse.

11h

Visite d’une propriété dans mon secteur en compagnie de nouveaux clients, un jeune couple qui attend son deuxième enfant. On commence par une balade en voiture pour que je puisse leur montrer où se situent la gare, l’épicerie et la garderie.

12h

Pause pour le dîner : j’en profite pour faire découvrir le meilleur resto thaï du quartier à mes clients et leur recommander un notaire de confiance.

13 h

On poursuit avec une deuxième visite. Puis, je recueille les impressions de mes clients sur les propriétés visitées. Une maison les intéresse, mais je sais que le vendeur est dans une mauvaise position pour négocier : on attendra à demain pour déposer notre offre.

15 h

Je transmets une offre au vendeur de la propriété sur le lac. L’acheteur potentiel fait quelques demandes qui m’apparaissent moins avantageuses : je conseille mon client pour qu’il prenne une décision éclairée. Tout ça est documenté pour lui et peut être consulté à distance, grâce à la plateforme Folio. Je prépare la documentation légale pour une contre-offre.

16 h

Retour au bureau pour remplir de la paperasse. Il y a toujours de la paperasse à remplir.

17h30

Souper en compagnie d’une spécialiste en valorisation résidentielle (home staging) qui souhaite m’offrir ses services. Comme mes propriétés qui sont mises en valeur de cette façon se vendent jusqu’à 73 % plus rapidement, j’aime rencontrer de nouveaux fournisseurs pour ne recommander que les meilleurs à mes clients.

19h30

De retour chez moi, j’étudie la documentation au sujet d’un nouveau programme de certification en marketing électronique dans le domaine de l’immobilier. Je suis chanceux d’avoir été retenu comme courtier chez Sotheby’s International Realty Québec (très peu y parviennent) – je dois continuellement me mettre à jour pour conserver ma place !

Ce texte provenant de La Presse+ est une copie en format web. Consultez-le gratuitement en version interactive dans l’application La Presse+.