Communications sans fil

La 5G, une occasion à saisir pour Montréal

En mars dernier, le gouvernement du Québec a lancé l’idée d’établir à Montréal une organisation internationale qui serait responsable d’encadrer l’intelligence artificielle.

Cette idée a du mérite. Considérant le leadership de la métropole en intelligence artificielle et l’intensité de l’activité diplomatique qui a lieu ici, Montréal est tout désigné. Le mandat de cette instance devrait s’étendre à l’encadrement éthique et juridique des données. Cela va ensemble.

Par contre, avant même de parler de l’encadrement de l’intelligence artificielle, il faut se pencher sur l’évolution technologique qui permettra son utilisation. Je me suis adressé à la Chambre de commerce du Montréal métropolitain pour expliquer l’importance pour Montréal, pour le Canada, de l’arrivée de la prochaine génération de communications sans fil, la 5G. Ce sera 200 fois plus rapide que les connexions sans fil moyennes d’aujourd’hui.

Il y a un énorme travail de préparation en cours : en sous-sol, pour remplacer des fils de cuivre par de la fibre optique ; en surface pour installer sur des murs et des poteaux des milliers de cellules de la grosseur de simples assiettes qui vont relayer le signal en fractions de millisecondes ; dans nos bureaux pour automatiser, virtualiser les opérations de notre réseau. Nous sommes aux portes d’un grand projet d’infrastructure technologique, qui aura un impact aussi transversal, aussi stratégique qu’un nouvel hôpital universitaire, un nouveau métro ou un nouveau pont.

Imaginez un avenir propulsé par la 5G : des milliers de voitures autonomes circuleront en même temps dans la métropole. La réalité virtuelle améliorera l’expérience éducative dans nos écoles et nos musées. L’usage de la télémédecine permettra aux patients de consulter leur médecin à distance. La révolution de l’internet des objets se précipitera, ce qui pour nous tous signifiera l’élimination de tâches répétitives pour pouvoir passer plus de temps en famille. 

L’impact est majeur, les occasions infinies. La 5G, c’est plus qu’une technologie de pointe. C’est le moteur d’un nouveau projet de société.

Avec l’arrivée des premiers téléphones intelligents 5G prévue pour 2019, on ne peut détacher cette grande innovation du contexte dans lequel elle se prépare. Cette vision d’avenir se matérialise à un moment charnière dans les relations entre les sociétés et la technologie. Cette semaine, le patron de Facebook était devant le Congrès américain pour répondre à des questions sur l’utilisation des données de ses membres. Des inquiétudes émergent devant les interactions entre la technologie, la vie privée, la démocratie, les institutions.

Confiance et règles du jeu

La confiance, c’est ce sentiment qui réunit les citoyens, les gouvernements, les entreprises dans une marche cohérente. Et nous ne pouvons faire autrement que de parler de confiance avant de plonger dans cette nouvelle ère technologique. Il devient essentiel que certaines questions soient prises de front et que nous entamions une réflexion collective. Ce n’est pas le rôle d’une entreprise, ni même celui d’un gouvernement de répondre isolément à ces grandes questions de société. Les réseaux sont mondiaux, la perspective doit être mondiale.

Il y a une nécessité. Mais il y a plus. Il y a une occasion. Au début du mois de juin, le G7 se réunit dans Charlevoix. Le moment ne peut pas être mieux choisi. 

Le Canada doit proposer à ce moment aux autres nations la création d’une organisation internationale pour l’encadrement éthique et juridique de l’intelligence artificielle et des données, et proposer que cette organisation soit établie à Montréal.

Le monde technologique est plein de promesses, mais pour qu’elles se réalisent, il est impératif de préserver la confiance des citoyens et d’adopter des règles claires sur le plan international. Montréal a de nombreux atouts dans un monde où prime l’économie du savoir. Montréal doit faire levier sur ses forces pour que ses citoyens bénéficient pleinement de l’avènement de cette révolution technologique.

Ce texte provenant de La Presse+ est une copie en format web. Consultez-le gratuitement en version interactive dans l’application La Presse+.