Le chiffre du jour

10 millions

La ministre déléguée à l’Éducation et ministre responsable de la Condition féminine, Isabelle Charest, a annoncé hier que le gouvernement du Québec accordera une aide financière de près de 10 millions de dollars pour chaque nouvelle édition des Jeux du Québec, et ce, à compter de la 55e finale à Laval, à l’été 2020.

— La Presse

Incroyable mais vrai !

Au pied !

Il s’appelle Kratu, il est très mignon, et il a probablement réalisé un des pires parcours à obstacles de l’histoire des concours canins…

Hockey

Un jeu blanc qui fait mal au CH

Sergei Bobrovsky s’est dressé devant 46 tirs – dont 22 en deuxième période – afin de réaliser son sixième jeu blanc de la saison, et les Blue Jackets de Columbus ont défait les Hurricanes de la Caroline 3-0, hier soir, dans un match entre deux rivaux directs du Canadien de Montréal dans la course pour une place en séries éliminatoires. Au terme de ce duel, les Hurricanes et les Blue Jackets se retrouvent avec 83 points chacun, devançant ainsi de deux points le Tricolore.

— D’après l’Associated Press

Hockey

LaCouvee ferme la porte et garde le Rocket en vie

Connor LaCouvee a repoussé 31 des 33 rondelles dirigées vers lui et il a multiplié les arrêts spectaculaires en prolongation pour permettre au Rocket de Laval de l’emporter 3-2 en tirs de barrage devant les Senators de Belleville, hier soir. Le gardien de 24 ans a muselé les Senators en prolongation et s’est imposé dans les 10 dernières secondes des minutes supplémentaires à la suite d’une descente à trois contre un pour forcer la tenue d’une séance de tirs de barrage, et ainsi aider la formation lavalloise à retrouver le chemin de la victoire. Avec 13 matchs à jouer, la troupe de Joël Bouchard se retrouve à huit points de la dernière place donnant accès aux séries éliminatoires, occupée par les Senators. Les deux équipes croiseront à nouveau le fer aujourd’hui, à Belleville.

— La Presse canadienne

Ski alpin  Finales de la Coupe du monde

Les Canadiens terminent quatrièmes à l’épreuve par équipe

Laurence St-Germain et ses coéquipiers ont terminé au pied du podium à l’épreuve par équipe de ski alpin, hier, lors des finales de la Coupe du monde présentées à Soldeu, à Andorre. La Québécoise était jumelée à Erin Mielzynski, à Trevor Philp et à Benjamin Thomsen pour cette épreuve. « C’était également la première fois qu’on passait la première ronde cette année, alors on est vraiment contents », a-t-elle dit. Ce sont les Suisses qui ont remporté la médaille d’or, devançant les représentants de la Norvège, tandis que les Allemands ont suivi avec le bronze. St-Germain se prépare maintenant en vue du slalom qui aura lieu aujourd’hui. Aux Championnats du monde, disputés en Suède en février, la skieuse de Saint-Ferréol-les-Neiges avait pris le 6e rang en slalom.

— Sportcom

Ski para-alpin  Coupe du monde

Une troisième médaille d’argent pour Frédérique Turgeon

La Québécoise Frédérique Turgeon a décroché sa troisième médaille d’argent de la semaine à la Coupe du monde de La Molina, hier en Espagne. Cette fois, c’est à l’épreuve du slalom que la skieuse s’est démarquée. Frédérique Turgeon a affiché un cumulatif de 1 min 55,83 s, tout juste derrière la Française Marie Brochet (1 min 49,14 s). Cette dernière avait également été la seule skieuse à devancer Turgeon la veille, à l’occasion du slalom géant. C’est la Canadienne Alana Ramsay qui a complété le podium (1 min 56,29 s). Actuellement, l’athlète originaire de Candiac se situe confortablement en tête du classement général en slalom avec 280 points. Sa plus proche poursuivante est l’Allemande Anna-Maria Rieder, qui compte 190 points. La Québécoise tentera de défendre sa place au sommet d’ici la fin de la saison, alors qu’il reste trois courses au calendrier. Elle reprendra l’action en Espagne dès aujourd’hui pour une deuxième épreuve en slalom.

— Sportcom

Football

Kareem Hunt est suspendu pour huit matchs

La NFL a suspendu le controversé demi offensif des Browns de Cleveland Kareem Hunt pour huit matchs pour avoir enfreint la politique comportementale de la ligue, a révélé le réseau NFL Network hier matin. Celui qui a conclu une entente avec les Browns en février après avoir été libéré par les Chiefs de Kansas City en novembre ne prévoit pas en appeler de la décision, selon la chaîne spécialisée. Hunt a été retranché par les Chiefs en novembre à la suite de la parution d’une bande vidéo le montrant en train de pousser une femme et de lui asséner des coups de pied, en février 2018. Le nom de Hunt, qui en était à sa deuxième campagne avec les Chiefs, avait été placé sur la liste des joueurs exclus du commissaire quelques heures avant que les Chiefs ne le limogent. 

— La Presse canadienne

Football

Les Raiders joueront à Oakland en 2019

L’autorité du Colisée a approuvé hier l’entente qui permettra aux Raiders de jouer à Oakland pendant encore au moins une saison. L’organisation a voté en faveur de la prolongation du bail des Raiders pour 2019, assortie d’une année d’option pour 2020. L’entente doit encore être approuvée par le Conseil municipal d’Oakland et le Bureau des superviseurs du comté d’Alameda, mais ce ne devrait être qu’une formalité. Les Raiders verseront 7,5 millions US pour la location du Colisée et de leur complexe d’entraînement à Alameda en 2019, et ils pourraient aussi verser 10,5 millions pour prolonger l’entente de location en 2020 – si jamais leur nouveau stade de 65 000 places, qui coûtera 1,8 milliard, n’est pas prêt à Las Vegas.

— Associated Press

Ski alpin

Le TAS redonne à Stefan Luitz sa première victoire

Le Tribunal arbitral du sport (TAS) a redonné au skieur allemand Stefan Luitz sa première victoire à la Coupe du monde de Beaver Creek, au Colorado, en décembre dernier, ainsi que la bourse de 45 000 $US qui lui est associée. Avant de prendre le départ de la deuxième manche du slalom géant, Luitz a respiré de l’oxygène provenant d’une bonbonne, pour finalement l’emporter. La Fédération internationale de ski (FIS) l’avait disqualifié puisque ses règlements empêchent les skieurs d’obtenir un apport supplémentaire en oxygène avant une compétition, même si l’Agence mondiale antidopage (AMA) ne l’interdit pas. Le TAS a tranché en faveur de Luitz puisque les règlements de la FIS stipulent que ceux de l’AMA ont préséance, s’il y a un conflit.

— Associated Press

Précision

Boxe

Dans le texte « Une première signée Eye of the Tiger Management » publié hier, il aurait fallu lire que les deux galas de boxe de l’organisation au Casino de Montréal ont lieu samedi [aujourd’hui], et non vendredi. Toutes nos excuses.

Formule 1  Grand Prix d’Australie

Hamilton et Mercedes repartent à l’assaut

Le quintuple champion du monde Lewis Hamilton a repris là où il s’était arrêté la saison dernière et son coéquipier, Valtteri Bottas, l’a imité alors que les pilotes Mercedes ont réalisé les meilleurs temps des essais libres, hier, en prévision du Grand Prix d’Australie.

Ferrari semblait avoir les voitures les plus rapides lors des essais hivernaux, mais c’est Hamilton qui a réalisé le meilleur tour (1 min 22,600 s) lors des deux premières séances d’essais libres sur le circuit d’Albert Park, en prévision de la première course de la saison du Championnat du monde.

Hamilton a dominé la première séance, devant les deux pilotes Ferrari Sebastian Vettel et Charles Leclerc, et il a fait encore mieux en après-midi.

Le pilote britannique a devancé Bottas de 48 millièmes de seconde, mais Mercedes s’est offert une avance de huit dixièmes sur le reste du peloton pour s’offrir un début impressionnant. L’équipe vise un sixième titre consécutif des constructeurs en 2019.

Ferrari n’a pas été en mesure de suivre le rythme lors de la deuxième séance. Vettel, double champion en titre en Australie, s’est contenté du cinquième rang et Leclerc a été victime d’une sortie de piste après avoir perdu la maîtrise avec seulement quelques minutes et il s’est classé neuvième.

Max Verstappen, de Red Bull, s’est hissé de la quatrième à la troisième place en après-midi (+ 0,08 s), et son nouveau coéquipier Pierre Gasly a pris le quatrième rang.

Le vétéran Kimi Räikkönen, âgé de 39 ans, a enregistré le sixième temps à son premier départ avec Alfa Romeo depuis son départ de Ferrari, suivi des deux Renault de Nico Hulkenberg et Daniel Ricciardo.

À ses débuts avec l’équipe Racing Point, Lance Stroll s’est classé 13e avec un recul de presque une seconde et demie.

« C’est difficile de tirer trop de conclusions des séances d’[hier]. Ce n’est que le début, mais c’est très serré en milieu de peloton. »

— Lance Stroll

« Chaque dixième de seconde va être important en qualifications. Dans l’ensemble, la voiture se comporte bien. Nous devons procéder à quelques ajustements et je pense que nous pouvons nous mêler à la lutte », a précisé le pilote canadien.

Hommage à Whiting

Hamilton et Vettel ont terminé premier et deuxième au championnat des pilotes la saison dernière. Hamilton a dominé la seconde moitié de la saison et a terminé avec 11 victoires en 21 épreuves. Pour Hamilton, du moins, tout semble se passer normalement.

Il a remporté la position de tête l’année dernière à Melbourne, mais a terminé derrière Vettel en course, un résultat qu’il est déterminé à renverser cette année.

Robert Kubica, qui fait son retour en F1 huit ans après s’être partiellement coupé la main droite dans un accident en rallye, a terminé 19e et 20e des deux séances alors que les Williams continuent à occuper les deux dernières places du classement.

Entre les deux séances, le président de la FIA, Jean Todt, et le président de Formula 1, Chase Carey, ont assisté à une conférence de presse qui a débuté par une minute de silence à la mémoire du directeur de course, Charlie Whiting, mort à Melbourne jeudi matin des suites d’une embolie pulmonaire.

La mort de Whiting, très apprécié dans le milieu, a bouleversé les pilotes et l’ensemble de la communauté de la course automobile. Le directeur général de la F1, Ross Brawn, et le directeur de l’équipe Ferrari, Mattia Binotto, étaient parmi les amis et collègues qui portaient des brassards noirs en signe de respect pour Whiting.

La FIA a révélé que Michael Masi assumerait les rôles de directeur de course, délégué à la sécurité et responsable du départ de ce Grand Prix d’Australie.

— Associated Press

Ce texte provenant de La Presse+ est une copie en format web. Consultez-le gratuitement en version interactive dans l’application La Presse+.