Parcs nationaux québécois

Connaissez-vous ces belles destinations ?

Vous rêvez de vous offrir des vacances au Québec ? Pourquoi ne pas profiter de nos merveilleux parcs nationaux québécois ? En voici cinq qui vous laisseront des souvenirs impérissables.

Parc national de la Jacques-Cartier

Situé à environ 30 minutes de Québec, le parc national de la Jacques-Cartier permet d’admirer les paysages grandioses de la vallée glaciaire de la Jacques-Cartier, qui présente un encaissement de plus de 550 m où serpente la rivière Jacques-Cartier. Pour faciliter l’exploration de ce site enchanteur, ce parc du réseau de la Sépaq compte plus de 100 km de sentiers de randonnée pédestre et plus de 30 km de sentier de randonnée à vélo de montagne. Plusieurs autres activités y sont proposées (canot, kayak, mini-raft, rabaska, pêche, surf à pagaie), ainsi que plusieurs types d’hébergement (chalet, yourte, prêt-à-camper, etc.).

Parc national du Mont-Mégantic

Situé au cœur de la première Réserve internationale de ciel étoilé, dans les Cantons-de-l’Est, le parc national du Mont-Mégantic représente à la fois une destination de plein air de plus en plus recherchée ainsi qu’un attrait scientifique unique au Québec (grâce notamment à son observatoire astronomique). Ce parc du réseau de la Sépaq propose entre autres près de 60 km de sentiers de randonnée pédestre qui donnent accès à des points de vue exceptionnels sur les sommets du mont Mégantic et du mont Saint-Joseph. Pour les amateurs de plein air, plusieurs options d’hébergement y sont proposées : chalet, camping, prêt-à-camper, etc.

Parc national des Grands-Jardins

Situé à moins de 1 h 30 de route de Québec, le parc national des Grands-Jardins est un joyau de la région de Charlevoix. D’une superficie d’un peu plus de 310 km2, ce parc du réseau de la Sépaq est l’une des trois aires de la réserve de la biosphère du Charlevoix, classée par l’UNESCO. Il est accessible toute l’année pour la pratique d’activités de plein air comme la randonnée pédestre, le canot, le kayak, l’escalade, le surf à pagaie et la via ferrata. Ce lieu est aussi réputé pour la pêche. Plusieurs possibilités existent pour l’hébergement : camping, chalet, prêt-à-camper, etc.

Parc national d’Aiguebelle

Véritable joyau naturel de la région de l’Abitibi-Témiscamingue, le parc national d’Aiguebelle présente des paysages à couper le souffle. D’une superficie de plus de 260 km2, ce parc du réseau de la Sépaq se démarque par divers phénomènes géologiques aux noms évocateurs : marmites de géants, coussins volcaniques, eskers, etc. Une passerelle haute de 22 m permet même de franchir une faille gigantesque. Ce parc propose plusieurs sentiers de randonnée pédestre et de vélo de montagne, ainsi que de nombreuses activités aquatiques telles que le canot, le rabaska, le kayak de mer, le pédalo et le surf debout à pagaie.

Parc national d’Anticosti

Situé dans le golfe du Saint-Laurent sur l’île d’Anticosti, le parc national d’Anticosti est d’une beauté sauvage et fascinante. D’une superficie de 572 km2, ce parc du réseau de la Sépaq présente des paysages saisissants de canyons vertigineux, de falaises blanches colossales, de grottes secrètes, de chutes puissantes, de somptueuses baies et de mer à perte de vue. Afin de rendre votre séjour inoubliable, ce parc met à votre disposition différents types d’hébergement, dont des chalets, des campings, des auberges, etc. Outre la randonnée pédestre, il est possible d’y pêcher et d’y observer les animaux tels que les cerfs de Virginie et les phoques.

Ce texte provenant de La Presse+ est une copie en format web. Consultez-le gratuitement en version interactive dans l’application La Presse+.