LA BOÎTE À OUTILS 

Installer un plancher de bois

Dans une maison, il y a toujours quelque chose à réparer, à rénover ou à améliorer. Et on ne sait pas toujours comment s’y prendre. Stéphanie Lévesque donne un coup de main aux lecteurs.

LA QUESTION

On veut changer le plancher du salon et de notre chambre (le revêtement est un vieux tapis fatigué) et on voudrait mettre du bois. Que doit-on savoir avant de l’installer ? Est-ce qu’il faut un plancher spécial ? Quelle essence de bois est préférable ? Peut-on l’installer nous-mêmes ?

— Cathy et Simon Beaulieu 

DU BOIS SUR LE PLANCHER

Option chaleureuse et durable, le bois est un revêtement de plancher souvent utilisé. On le retrouve même dans la cuisine ! Pour faciliter son entretien, les lattes de nouvelle génération forment, une fois assemblées, un léger « V », ce qui évite l’accumulation de poussière et de saleté entre les craques. Le bois doit normalement être installé en angle droit par rapport aux solives, ce qui détermine l’orientation des lames. Selon l’endroit où il est posé, on a le choix entre différents types de planchers : le bois massif, le bois d’ingénierie, le bois d’ingénierie sans colle ni clous, etc. Selon l’essence de bois, le plancher offre une surface solide, en fonction de la durabilité du fini. Il se détermine entre autres par la méthode d’application du polyuréthane. Concernant l’ambiance, le genre de bois dictera la teinte. Certaines essences (plus pâles) permettent de mieux dissimuler les années d’usure du plancher.

LA SOLUTION

Oui, vous pouvez installer le plancher vous-même, mais ce n’est pas à la portée de tous les rénovateurs. Le plancher doit être droit, solidement attaché et nécessite la manipulation de différents outils. Concernant le type de bois, vous ne précisez pas si votre chambre est au sous-sol, mais si c’est le cas, afin de contrer l’humidité, on conseille d’installer un plancher d’ingénierie plutôt que des lattes de bois massif.

COMMENT S’Y PRENDRE ?

Pour l’achat 

Calculez la superficie à recouvrir. Considérez toutes les zones qui demandent des découpes : les garde-robes, un escalier, un meuble permanent, etc. Assurez-vous que le type de bois et le fini sont compatibles avec la pièce où il sera installé.

Avant la pose 

Videz la pièce et retirez les plinthes au mur. Vérifiez l’état du sous-plancher. Solidifiez en cas de doute. Laissez le bois s’acclimater dans la pièce de 48 à 72 heures avant son installation. Ouvrez les boîtes et vérifiez si les planches sont droites et de calibre égal. Contrôlez la finition, vérifiez les variations de couleur et trouvez la séquence de pose la plus naturelle.

La pose

Assurez-vous d’abord que tout est à l’équerre. Pour éviter de suivre le mur s’il y a des vallons, tirez une ligne guide à environ 1/4 ou 5/16 de po en retrait du mur. Placez ensuite une sous-couche de papier naturel non goudronné.

La première rangée 

Pour fixer la première rangée, utilisez une cloueuse à air de calibre 18, car le pied de la cloueuse à plancher n’offre pas le dégagement nécessaire pour cette première rangée près du mur. Collez avec de la colle à bois (ou de la colle à marqueterie) les premières planches en positionnant la partie mâle de façon à ce qu’elle soit accessible pour l’assemblage des autres rangées. Gardez un joint de dilatation au bout de la planche. Pour une installation solide et esthétique, faites attention à ce que les joints n’arrivent pas tous à la même hauteur, les uns vis-à-vis les autres. Clouez chaque latte une à une, jusqu’à atteindre l’autre côté de la pièce. Coupez les planches en fonction des obstacles et si vous avez un changement de direction, assurez-vous d’avoir des languettes de retour. Il est possible que vous deviez scier la dernière planche, près du mur. L’idéal est alors d’utiliser un banc de scie. Reprenez votre cloueuse à air pour fixer les dernières pièces.

COMBIEN ÇA COÛTE ? 

Le prix variera selon la dimension de votre pièce, le type de bois et la pose (si vous le faites vous-même ou pas). Le prix du bois varie selon la qualité, mais il possible d’en trouver à 3,75 $ le pied carré. Si vous avez un doute quant à la quantité et à l’installation, les spécialistes pourront vous aider à calculer le bois nécessaire en fonction de la superficie de la pièce, de ses contraintes et du design.

Y AVEZ-VOUS PENSÉ ? 

Avez-vous besoin de bordure de transition pour le passage d’une pièce à l’autre, de nez de plancher, d’une moulure de bas de mur compatible ? Pour que ce soit esthétique et naturel, assurez-vous que ces accessoires sont offerts dans les mêmes teintes et le même lustre que le plancher.

Ce texte provenant de La Presse+ est une copie en format web. Consultez-le gratuitement en version interactive dans l’application La Presse+.