La vision en chiffres

C’est aujourd’hui la Journée mondiale de la vue. Coordonné par l’Agence internationale pour la prévention de la cécité (IAPB) dans le cadre de l’initiative VISION 2020, cet événement planétaire, organisé chaque année le deuxième jeudi d’octobre, vise à attirer l’attention sur la cécité et la déficience visuelle. Quelques données chiffrées sur les troubles visuels dans le monde.

75 % des cas de cécités

Selon l’Agence internationale pour la prévention de la cécité (IAPB), 75 % de tous les cas de cécité s’avèrent évitables, soit parce qu’ils résultent d’affections évitables, soit parce qu’ils se trouvent guérissables. Les interventions destinées à prévenir et à traiter la perte de l’acuité visuelle figurent parmi les plus efficaces et les plus sûres, mais encore trop de personnes dans le monde n’y ont pas accès.

253 millions de déficients visuels

On estime à 253 millions le nombre de personnes qui souffrent d’une incapacité visuelle dans le monde. De ce nombre, 36 millions sont aveugles et 217 millions présentent une déficience visuelle modérée ou grave. Ces chiffres se trouvent en forte augmentation, en raison de l’accroissement démographique et du vieillissement des populations.

Toutes les 5 secondes

Une personne devient aveugle dans le monde toutes les cinq secondes (toutes les minutes dans le cas d’un enfant). On estime à plus de sept millions le nombre de personnes qui deviennent aveugles chaque année. L’initiative mondiale VISION 2020 a été lancée en 1999 et vise à éliminer la cécité évitable d’ici 2020. Plus de 40 pays ont adopté les programmes qu’elle propose.

89 % des malvoyants

La cécité évitable se révèle plus courante chez les plus pauvres. 89 % des aveugles dans le monde vivent dans des pays à revenu faible. Le risque de cécité est en effet de cinq à dix fois plus élevé chez les habitants des pays en développement que chez les personnes qui vivent dans des territoires hautement industrialisés. On compte notamment 73 millions de personnes atteintes de déficience visuelle en Asie du Sud, 59 millions en Asie de l’Est et 24 millions en Asie du Sud-Est.

74,8 % des causes

À l’échelle mondiale, les principales causes de déficience visuelle sont les défauts de réfraction non corrigés et les cataractes. Ces deux conditions représentent en effet les trois quarts (74,8 %) de tous les cas de déficience visuelle dans le monde. Cela dit, les causes de troubles de la vue varient considérablement d’une région à l’autre. Par exemple, la part des pertes de vision imputables à la cataracte est plus élevée dans les pays à revenu faible que dans les pays industrialisés.

80 % ont 50 ans ou plus

Environ 80 % des personnes qui ont une déficience visuelle sont âgées de 50 ans ou plus, bien que ce groupe d’âge ne représente que 20 % de la population mondiale. L’accroissement de la population des aînés dans de nombreux pays signifie qu’un plus grand nombre de personnes risquent d’avoir une déficience visuelle liée au vieillissement.

55 % sont des femmes

Les femmes s’avèrent davantage touchées par les maladies oculaires que les hommes. Celles-ci représentent en effet 55 % du total des personnes atteintes de déficience visuelle. Donc, sur les 253 millions d’individus qui souffrent d’une incapacité visuelle, 139 millions sont des femmes. Plusieurs facteurs expliquent cette prédominance des maladies des yeux chez la gent féminine, dont un moins bon accès aux services de santé en raison de leur condition sociale généralement moins favorisée.

1,1 milliard de presbytes

Plus d’un milliard de personnes dans le monde souffrent de presbytie, un trouble de la vision de près qui apparaît avec l’âge. Cette statistique comptabilise uniquement les personnes qui ne bénéficient pas d’une correction adaptée, c’est-à-dire qu’elles ne possèdent pas de verres correcteurs (parce qu’elles n’y ont pas accès ou n’en ont pas les moyens).

80 % de l’apprentissage

La vision joue un rôle de premier plan dans le développement d’un enfant, que ce soit pour son apprentissage ou sa réussite scolaire. En effet, 80 % de l’apprentissage d’un jeune passe par le système visuel. Des troubles de la vision dans l’enfance peuvent notamment entraîner des retards dans le développement de la parole et du langage.

500 000 Canadiens

Selon les estimations actuelles, environ 500 000 Canadiens sont aveugles ou ont une vision partielle. De plus, 5,59 millions d’autres souffrent d’une maladie oculaire qui pourrait leur faire perdre la vue. Parmi les principales causes de cécité au Canada, on trouve la cataracte, la dégénérescence maculaire liée à l’âge (DMLA), le glaucome et la rétinopathie diabétique.

Sources : Agence internationale pour la prévention de la cécité (IAPB), Rapport mondial de l’OMS sur la vision, Association des optométristes du Québec, Fondation INCA.

Ce texte provenant de La Presse+ est une copie en format web. Consultez-le gratuitement en version interactive dans l’application La Presse+.