Max Domi : Rencontre avec son idole

Max Domi est devenu un joueur des Canadiens de Montréal au courant de l’été 2018, réalisant une saison inaugurale avec le Tricolore de 28 buts et 72 points, ce qui représente pour lui des sommets en carrière.

Mais si ce n’était pas de Bobby Clarke, rien de tout ça ne se serait jamais produit.

Domi, qui est atteint du diabète de type 1, croyait devoir renoncer à sa carrière dans le monde du hockey. Cependant, tout a changé lorsqu’il a appris l’existence de l’icône des Flyers de Philadelphie.

« Quand on m’a diagnostiqué à l’âge de 12 ans, la première question que j’ai posée était : Est-ce que je peux encore jouer au hockey ? Le médecin m’a répondu en riant : Bien sûr que tu peux, est-ce que tu connais Bobby Clarke ? Je n’avais aucune idée et j’étais un peu gêné », a raconté Domi.

« Mais j’ai fait mes recherches et c’est la raison pour laquelle j’ai porté le numéro 16 [en Arizona], pour M. Clarke, une légende de notre sport. »

Membre du Temple de la renommée, Clarke a remporté la Coupe Stanley à deux reprises en plus de trois trophées Hart, un trophée Selke, un Lester Patrick, un Masterton et le prix Ted Lindsay. Ayant amassé 1210 points (358B,852A) en 1144 matchs, Clarke a quelque chose en commun avec Domi. Il est également atteint du diabète de type 1.

« [Le diabète te donne] un sentiment d’adversité, ça te ralenti un peu et ça remet certaines choses en question. Mais quand quelqu’un te dit que tu peux faire quelque chose et qu’il y a quelqu’un pour te montrer l’exemple, ce sont deux choses très différentes », a partagé Domi, un choix de premier tour (12e au total) des Coyotes de l’Arizona en 2013. « J’ai vu qu’il pouvait le faire. J’ai pensé à ce joueur chaque jour. »

En novembre dernier, Domi a publié son mémoire intitulé No Days Off : My Life with Type 1 Diabetes and Journey to the NHL. Il a d’ailleurs rencontré l’ancien capitaine des Flyers avant la première visite des Canadiens à Philadelphie cette saison.

Ce fut un moment émouvant pour Domi, qui a grandi en côtoyant plusieurs vedettes du hockey grâce à son père, Tie, un ancien dur à cuire des Maple Leafs de Toronto.

« Je ne serais pas assis ici à vous parler en ce moment si ce n’était pas de cet homme », a déclaré Domi au sujet de Clarke lors d’une rencontre sur les ondes de RDS. « Tout le monde a une idole en grandissant, une personne dont on veut s’inspirer. Mon père a joué un grand rôle ainsi que plusieurs autres gens, mais le fait d’avoir une maladie comme le diabète de type 1, c’est une petite communauté et peu de gens comprennent. Mais si tu l’as, tu comprends ce qu’on traverse. [Clarke] l’a vécu, il comprend. Il est champion de la Coupe Stanley à deux reprises et capitaine des Flyers de Philadelphie en tant que diabétique de type 1. Comment battre ça ? J’ai changé mon numéro pour le 16 en raison de lui. Il est mon idole pour une raison. Je le respecte pour plusieurs raisons. C’est vraiment agréable d’être assis avec lui en ce moment. »

Clarke a accompli plusieurs choses au cours de ses 15 années de carrière, mais le fait de découvrir l’impact qu’il a eu sur Domi représente un achèvement spécial pour l’homme âgé de 70 ans.

« C’est assez gratifiant d’entendre un joueur de la Ligue nationale dire ce genre de choses à ton sujet. Ayant le diabète… de son côté, il a atteint la LNH car il peut jouer au hockey », a félicité Clarke, un choix de deuxième tour (17e au total) des Flyers en 1969. « Ça n’a rien à voir avec le fait qu’il est diabétique. C’est un joueur de la LNH souffrant de diabète et c’est assez spécial. »

Pour marquer cette rencontre très spéciale, Domi a apporté un exemplaire de son livre en cadeau à Clarke. Il a même personnalisé son livre avec une touchante inscription : 

« À M. Clarke,

Merci pour tout ! Vous avez changé ma vie !

Votre bon ami,

Max Domi »

Les Canadiens seront de retour à Philadelphie pour leur troisième et dernier affrontement de la saison avec les Flyers le jeudi 16 janvier.

Un texte de Dan Braverman, traduit par Pierre-Antoine Mercier Vidéo : courtoisie de RDS

Ce texte provenant de La Presse+ est une copie en format web. Consultez-le gratuitement en version interactive dans l’application La Presse+.