Testé Pixel 4 XL

Quand Google montre la voie

Prendre des photos de la Voie lactée, avancer une chanson sans toucher l’écran, tout cela grâce à un téléphone qui ne ressemble à aucun autre : avec le Pixel 4 XL, Google a voulu montrer aux autres fabricants ce qu’on peut faire avec le système Android et y réussit plutôt bien. Sauf en ce qui concerne la photographie.

On aime

Non, un téléphone Android n’a pas besoin d’être une énième copie d’un Samsung haut de gamme ou s’inspirer un peu trop clairement du dernier iPhone. Le Pixel 4 XL a un design bien à lui, avec une large bande noire en aluminium tout autour de la coque, un bouton d’alimentation coloré et un bel écran OLED à un taux de rafraîchissement de 90 Hz.

Disons que le design n’est pas aussi effilé que celui de ses compétiteurs, mais plus proche de l’esthétique utilitaire à la scandinave.

Techniquement, une de ses principales nouveautés est la fonction baptisée Motion Sense, un capteur radar qui permet plusieurs commandes simplement en passant la main au-dessus de l’écran. On peut ainsi avancer ou reculer une chanson sur Spotify ou YouTube, refuser un appel téléphonique ou arrêter une alarme le matin. Cette fonction, sans être parfaite, est étonnamment efficace. Trois fois sur quatre, le téléphone obéit à un simple geste de la main. Succès assuré auprès de vos convives.

Le lecteur d’empreintes digitales a disparu, remplacé par la reconnaissance faciale en 3D. Nos tests montrent que cette fonction est très efficace, même de nuit, et n’est pas perturbée par le port de lunettes.

Lancée il y a plus d’un an, la fonction Vision de nuit a encore été améliorée et se veut plus sensible. Elle peut maintenant prendre un ciel nocturne en photo et, grâce à l’intelligence artificielle, rendre bien visibles les étoiles.

Côté photographie, on a cédé à la tendance avec l’ajout d’une deuxième caméra à l’arrière, un téléobjectif de 16 Mpx qui s’ajoute à l’objectif grand-angle.

Pour notre comparaison, nous avons mis le Pixel 4 XL en compétition avec l’iPhone 11 Pro Max. 

Premier constat : la vision de nuit de Google est bien plus efficace, même si on devine ici une utilisation un peu exagérée de l’intelligence artificielle qui refaçonne les photos, notamment celles du ciel étoilé.

De jour, nous avons trouvé les couleurs du Pixel 4 XL plus fidèles, mais la définition et la richesse des couleurs des photos de l’iPhone meilleures. La capacité du Pixel à gérer les contrastes et les environnements à faible luminosité est plutôt décevante. L’interface Apple est plus claire que celle d’Android, rendant les retouches et l’accès aux fonctions plus simples.

Nette victoire, à notre avis, de l’iPhone ici.

Le Pixel 4 XL profite d’une nouvelle fonction Android qui permet la retranscription instantanée, que ce soit de vidéos sur YouTube ou d’enregistrements que vous effectuez. Malheureusement, l’outil ne fonctionne pour le moment qu’en anglais, mais on nous promet bientôt une extension de ses capacités vers le français. L’outil est prometteur : il a retranscrit avec une fidélité très acceptable ce que nous lui avons soumis.

Comme c’est la marque de commerce des Pixel, les mises à jour d’Android sont rapides. Le processeur, un Snapdragon 855 avec 6 Go de mémoire vive, garantit qu’on a en main un appareil agile qui réagit au quart de tour.

On aime moins

Les petites innovations du Pixel 4 XL, notamment les photos de ciel étoilé et le Motion Sense, sont de sympathiques gadgets, étonnamment au point, mais d’une utilité qui nous semble parfois douteuse. Avancer une chanson d’un geste de la main n’est pas une bien grande avancée quand le téléphone est à portée de main.

La reconnaissance faciale est très rapide, soit, mais elle a une faiblesse notée par bien des observateurs : elle fonctionne même si vos yeux sont fermés.

La pile de 3700 mAh, qui accepte la charge magnétique et la recharge rapide, nous a semblé nettement moins durable que celle des téléphones rivaux. Les journées où le téléphone était très sollicité, nous peinions à obtenir une quinzaine d’heures d’autonomie.

On achète ?

Le Pixel 4 XL est un bon choix, fiable et performant, même si ses capacités comme appareil photo n’ont pas fait le poids dans notre test devant l’iPhone 11 Pro Max. Le fait d’être assuré de profiter rapidement des mises à jour Android est également un avantage très convaincant.

Cela dit, pour le rapport qualité-prix, Google s’est quelque peu tiré une balle dans le pied : ses modèles précédents, les Pixel 3 et 3a, sont actuellement offerts à moins de 600 $.

À vous décider si le deuxième objectif et le Motion Sense valent la différence.

Pixel 4 XL

Fabricant : Google

Prix : 1129 $ (64 Go) et 1259 $ (128 Go)

Note : 4 sur 5

Ce texte provenant de La Presse+ est une copie en format web. Consultez-le gratuitement en version interactive dans l’application La Presse+.