My Cloud Home Duo

Bâtir son réseau pour les nuls

Vous voulez un disque dur accessible pour tous les appareils à la maison sans vous ruiner et sans vous casser la tête ? WD a pensé à vous avec le My Cloud Home Duo. Ce disque dur réseau simple d’installation et doté de fonctions utiles, comme la sauvegarde en double des données et l’installation d’un serveur Plex, est vendu à un prix allégé. Avec toutes les limites que cela implique.

On aime

Un disque dur réseau se branche directement sur un routeur, rendant son contenu accessible à tous les téléphones, tablettes, ordinateurs et télévisions intelligentes qui s’y connectent. Les prix et la capacité sont très variables, allant des modèles de base à moins de 200 $ aux serveurs complets de type QNAP à 10 000 $.

Le fabricant WD, avec son modèle My Cloud Home Duo, s’insère entre ces deux extrêmes. Pour moins de 500 $, on a un disque dur réseau (ce qu’on appelle en anglais un NAS, pour Network Attached Storage) doté d’un processeur de 1,4 GHz et de 1 Go de mémoire vive. Cette configuration, digne d’un ordinateur portable de 2008, lui permet de gérer des tâches informatiques de base, comme la sauvegarde automatique de fichiers et la diffusion de contenu multimédia avec le logiciel Plex.

Petite parenthèse ici. Plex, c’est un logiciel culte pour tous ceux qui veulent organiser des milliers de films, chansons et photos. Installé sur un ordinateur ou un disque réseau, il permet d’accéder facilement à tout ce contenu multimédia bien classé, avec affiches et résumé des films, pochettes d’album et vignettes des photos. L’avantage avec un disque comme le Home Duo, c’est qu’il est totalement indépendant : pas besoin de garder l’ordinateur allumé pour accéder à Plex et faire jouer ce contenu sur sa télévision ou sa tablette.

On ne peut imaginer configuration plus simple. Aucun disque dur à ajouter et visser, tout est préinstallé. Il suffit de brancher le Home Duo dans le routeur en utilisant son port Ethernet Gigabit et de se rendre sur le site de WD, à l’adresse indiquée, pour le personnaliser. La configuration peut également être effectuée avec l’application mobile.

Le modèle que nous avons testé contient deux disques durs WD Red totalisant 4 To. Par défaut, quand on déballe l’appareil, le deuxième disque copie intégralement le contenu du premier, ce qu’on appelle le mode « miroir » ou RAID 1. Dans cette configuration, vous ne disposez en réalité que de 2 To de stockage, les données étant doublées. Si un disque est défectueux, il suffit de le changer et aucune donnée n’est perdue. On peut, si on ne souhaite pas cette sécurité, configurer le Home Duo de façon plus classique (un mode appelé « JBOD ») et utiliser l’intégralité des 4 To.

On dispose à l’arrière de l’appareil de deux ports USB 3.0 pour y ajouter une clé USB ou un disque externe.

L’interface proposée par WD est plutôt claire. Dans la section Applications, vous pouvez installer vos autres services infonuagiques (Google Drive, Dropbox et OneDrive notamment) et l’application Plex. Vous pouvez également gérer directement les dossiers et fichiers de votre disque réseau à partir de votre ordinateur, y mettre les films et photos dans des dossiers préconfigurés qui seront automatiquement reconnus par Plex.

La vitesse de transfert des fichiers est honnête, de l’ordre de 150 Mbps pour les gros fichiers, soit environ deux fois plus rapide qu’un disque dur connecté par USB à notre ordinateur.

La grande question : comment se comporte notre Home Duo pour gérer les films, en tant que serveur Plex ? Très bien quand le film a un encodage recommandé par WD, essentiellement en H.264, et qu’il n’y a qu’un seul appareil qui le sollicite. Dans notre cas, en trois semaines de test et dans 98 % des cas, il n’y a eu aucun problème et le contrôle des films était fluide.

On aime moins

Il ne faut quand même pas trop en demander à notre Home Duo, avec son 1 Go de mémoire vive. Si vos films sont encodés d’une façon qui n’est pas recommandée (notamment en Xvid, format très populaire il y a quelques années), si deux appareils le sollicitent en même temps, croisez les doigts. C’est dans ces circonstances que nous avons expérimenté, deux fois en trois semaines, des bogues.

Avec une belle transparence, WD publie sur son site toutes les fonctions qui ne sont pas disponibles avec le Home Duo. Il y en a une cinquantaine et la plupart sont réservées aux informaticiens patentés. Quelques-unes, par contre, peuvent être utiles, notamment l’installation de serveurs iTune et FTP, ainsi que l’administration locale du Home Duo plutôt que par l’interface web ou mobile.

Détail agaçant, le devant du Home Duo est illuminé par une bande blanche qu’il est impossible d’éteindre.

On achète ?

Le My Cloud Home Duo est un excellent disque dur réseau pour quiconque veut s’initier à ces appareils. Si vous avez besoin d’espace de stockage supplémentaire, que vous craignez de tout perdre en cas de défaillance d’un disque dur et que vous avez besoin d’un petit serveur allégé de contenu multimédia, c’est un bon choix.

Malgré son prix très honnête, vous payez tout de même pour son côté « Prêt à l’emploi ». Si vous êtes prêt à tâter d’un peu de configuration, à choisir et installer vous-même vos disques durs, vous seriez probablement mieux servi avec un modèle un peu plus complet offert au même prix, comme l’EX2 Ultra du même fabricant.

Fiche

Nom : My Cloud Home Duo

Fabricant : WD

Prix : 419,99 $ (modèle 4 TB)

Note : 3,5 sur 5

En bref

On a joué à…

Tom Clancy’s The Division 2

En 2016, Tom Clancy’s The Division avait suscité son lot de critiques, avec ses ennemis impossibles à tuer et ses missions répétitives. Ubisoft en a pris bonne note : The Division 2, lancé vendredi, s’impose comme un excellent jeu de tir, à la mécanique fluide et aux graphiques époustouflants, exigeant mais diversifié. La mission, c’est de protéger Washington sept mois après qu’un virus eut ravagé le pays. Votre personnage s’améliore dans huit compétences distinctes et en récoltant une grande variété d’armes. Si la vie (guerrière) vous intéresse, vous serez comblé.

Testé sur PS4. Note : 4 sur 5

L’appli

Kidslox

Il s’agit de l’application ultime pour le contrôle parental d’un téléphone intelligent. En installant Kidslox sur un appareil Android ou iOS et en le réglant en mode « enfant », vous pourrez interdire des applications à certains moments, imposer des heures d’utilisation et des limites de temps, créer des horaires particuliers pour les vacances ou les fins de semaine. L’efficacité sur Android est redoutable. Sur iOS, c’est plus inégal, certaines applications étant impossibles à contrôler. La version gratuite est limitée à un appareil contrôlé, et on peut essayer gratuitement pendant 14 jours la version payante, vendue 79,99 $US.

Ce texte provenant de La Presse+ est une copie en format web. Consultez-le gratuitement en version interactive dans l’application La Presse+.