L’investisseur avisé

SNC continue de faire réfléchir

Chaque dimanche, nous braquons les projecteurs sur des éléments de l’actualité financière et boursière qui peuvent être utiles à l’investisseur, mais qui pourraient être passés sous le radar.

Les investisseurs ont réagi fortement à la décision des autorités canadiennes de ne pas inviter pour l’instant SNC-Lavalin à négocier un accord de réparation. L’action a reculé de près de 15 % en une séance. C’est comme si les investisseurs avaient radié de leur évaluation de l’entreprise toutes les activités liées à des contrats avec le gouvernement fédéral, et même plus, selon le gestionnaire de portefeuille Charles Nadim, de Jarislowsky Fraser. « On comprend l’incertitude causée, mais la réaction du marché est exagérée. Si le dossier va en cour, ça peut durer jusqu’à sept ans. Dans le pire des cas, si SNC est reconnue coupable, ça veut dire que l’entreprise ne pourra soumissionner pour des contrats gouvernementaux au pays durant une certaine période de temps. »

***

Une sous-évaluation soutenue de l’action de SNC-Lavalin risque de transformer l’entreprise en cible d’acquisition avec toutes les ramifications politiques qui peuvent y être associées, a souligné jeudi l’analyste Chris Murray, de la firme AtlaCorp Capital.

***

Onze des douze analystes qui suivent les activités quotidiennes de SNC-Lavalin recommandent l’achat de l’action. L’autre analyste suggère de conserver le titre.

***

Cascades, l’Industrielle-Alliance, la Banque Laurentienne, Exfo, Velan, Prometic, Tecsys et SNC-Lavalin ont touché cette semaine un nouveau plancher de la dernière année en Bourse.

***

Craignant un éventuel excès de capacité de production de carton-caisse dans le marché, les investisseurs ont malmené l’action de Cascades cette semaine (environ  - 10 %). « Les capacités ajoutées ne sont pas suffisantes pour rejoindre l’augmentation de la demande prévue », indique le gestionnaire de portefeuille montréalais Philippe Hynes, chez Tonus Capital. « Je pense que c’est un excellent point d’entrée dans Cascades », affirme celui qui avait fait l’acquisition d’actions de Cascades plus tôt cette année.

***

L’action de TFI (ex-Transforce) s’est retrouvée sous forte pression une bonne partie de la semaine. Ce repli coïncide avec le dépôt d’un prospectus permettant à TFI d’émettre jusqu’à un demi-milliard de dollars de titres au cours des deux prochaines années.

***

L’investisseur institutionnel torontois EdgePoint a indiqué cette semaine aux autorités boursières avoir complètement éliminé sa position dans le détaillant montréalais DavidsTea. La participation d’EdgePoint vient ainsi de passer de 11,5 % à 0 %.

***

« Le cycle haussier de la Bourse américaine atteint maintenant un record en termes de longévité. Il n’y a pas eu de correction de 20 % ou plus depuis mars 2009. Il faut marier optimisme avec prudence à ce stade du cycle économique. Nous maintenons nos investissements vers des titres reconnus pour leur faible volatilité », peut-on lire dans la lettre trimestrielle d’Eterna Groupe financier publiée un peu plus tôt ce mois-ci.

***

L’action du franchiseur montréalais MTY a atteint cette semaine un autre sommet historique en Bourse.

***

À trois jours de la légalisation officielle du cannabis destiné aux adultes au pays, la fébrilité demeure palpable sur les marchés, alors que des titres comme Canopy et Hexo ont doublé de valeur cette année. Des investisseurs aguerris donnent leur avis sur le secteur dans un reportage qui sera présenté demain dans La Presse+.

Ce texte provenant de La Presse+ est une copie en format web. Consultez-le gratuitement en version interactive dans l’application La Presse+.