VIN Classique d’hier

Classique d’hier

La nostalgie est partout : en décoration, dans la mode, en cuisine et même dans le vin. On vous propose chaque mois un retour sur une bouteille qui a marqué le palais des Québécois et des suggestions qui s’en inspirent.

La fiasque italienne, une bouteille à la forme arrondie dont la base est recouverte de paille, a fait découvrir le chianti aux Québécois dans les années 60. Mais surtout, elle a servi de décoration dans bien des maisons ! Nommée fiasco en Italie, cette bouteille a été conçue au XIXe siècle par la maison Melini afin de rendre le contenant de verre plus solide. Elle a rapidement été adoptée d’autres maisons de la région.

Au cours des dernières décennies, les producteurs de chianti ont cherché à changer d’image. Le fiasco a presque totalement disparu au Québec. La maison Fattoria di Sammontana vient toutefois de le remettre au goût du jour et le propose en magnum, rien de moins ! Si le contenant surprend, le contenu aussi. Ce chianti pourrait porter la mention « nature ». Il est issu de l’agriculture biologique et de la biodynamie. Il a été vinifié en cuves de béton et n’a pas été filtré. Le vin est issu de la vendange 2015 et sa couleur semble légèrement évoluée. Des parfums de prune se mêlent aux arômes terreux. C’est souple et assez persistant. Son coût revient à 17,50 $ pour 750 ml. Le prix est honnête et le vin fera jaser.

Fattoria di Sammontana Chianti Fiasco 2015, 35 $ pour 1,5 L (13476171)

Découvertes d’aujourd’hui

Pur chianti

La cuvée Puro du domaine Fattoria Lavacchio n’est pas recouverte de paille, mais elle s’inscrit dans une autre tendance, celle du vin bio et nature. Ce vin contient très peu de sulfites, il a été vinifié avec des levures naturelles et dans des cuves d’acier inoxydable. Autre particularité : il contient uniquement du sangiovese, ce qui n’est pas la coutume à Chianti où les rouges sont souvent des assemblages. Le résultat est très fruité, mais pas léger. Les notes de bleuets et de mûres s’expriment autant au nez qu’en bouche. On trouve de beaux tannins et assez de matière pour accompagner la viande. Purement bon !

Sangiovese Puro Chianti Fattoria Lavacchio 2016, 20,85 $ (12848367)

Sublime Toscane

La Toscane est réputée pour ses chiantis et ses grands brunellos. Elle possède aussi d’autres appellations moins connues, comme celle de Morellino du Scansano, au sud de Sienne, près de la mer. Là aussi, le sangiovese est roi. Or le cépage donne un vin plus puissant dans cette cuvée Bellamarsilia du domaine Poggio Argentiera. Un vin dense et gourmand, dont les arômes rappellent la cannelle, la boîte à cigares et l’odeur du sapin. Pour moins de 20 $, c’est le rouge idéal pour démarrer la saison du barbecue.

Poggio Argentiera Bellamarsilia 2015, 18,40 $ (13520611)

Pour se gâter

Niché à près de 600 m d’altitude en Toscane, le domaine Volpaia pratique l’agriculture biologique. Le vignoble a une bonne réputation et le millésime 2015 comble les attentes. Les arômes de cerise, de fruits noirs et d’épices se fondent dans une bouche très juteuse aux tannins soyeux. Ce chianti classico contient 10 % de merlot, ce qui lui apporte de la souplesse et encore plus de fruits. Pour ceux qui achetaient du chianti dans les années 70 à 2,50 $ le litre, le prix semble élevé. Mais la qualité est au rendez-vous.

Volpaia Chianti Classico 2015, 27,10 $ (10858262)

Ce texte provenant de La Presse+ est une copie en format web. Consultez-le gratuitement en version interactive dans l’application La Presse+.