Commerce de détail

Metro introduit ses marques privées chez Jean Coutu

Les clients de Jean Coutu, Brunet, Metro, Richelieu et Super C auront de plus en plus conscience au cours des prochaines semaines que tous ces commerces appartiennent au même groupe. Tandis que les aliments des marques Selection et Irresistibles feront leur entrée dans les pharmacies, les produits de santé et beauté Personnelle seront placés dans les rayons des épiceries.

« Personnelle [la marque de Jean Coutu] va devenir notre marque santé beauté dans toutes nos enseignes. Le plan, c’est que le shampoing Personnelle va être en vente chez Metro, Super C et Brunet », a révélé à La Presse Marie-Claude Bacon, vice-présidente, affaires publiques et communications, du groupe Metro.

L’arrivée de nouveaux produits sur les rayons se fera progressivement au cours de l’automne étant donné la gestion des stocks que ça suppose. Mais Jean Coutu fait déjà la promotion, dans sa circulaire en vigueur cette semaine, d’eau pétillante, de café, de biscuits pour bébé et de jus Selection.

Pour le moment du moins, l’idée n’est pas d’accroître l’offre alimentaire dans les pharmacies, mais plutôt de remplacer d’actuels produits par d’autres de l’une des marques privées du groupe Metro. En tout, le changement touche une quarantaine de produits.

Les consommateurs ne doivent donc pas s’attendre à voir les Jean Coutu et les Brunet imiter Pharmaprix qui vend des fruits, des pizzas congelées et des briques de fromage entre les médicaments et la crème antirides. Metro ne prévoit d’ailleurs pas installer de réfrigérateurs et de congélateurs dans ses pharmacies. « Ce n’est pas du tout notre orientation, affirme Mme Bacon. Ce n’est pas le positionnement qu’on souhaite avoir. »

« Une très, très bonne idée »

La stratégie du détaillant montréalais est davantage celle de « l’optimisation » de son portefeuille de marques privées en clarifiant l’offre de chacune tout en limitant leur nombre dans l’ensemble des enseignes.

« C’est une très, très bonne idée. Ce sont des marques complémentaires, en ce sens qu’elles n’offrent pas les mêmes produits, sauf peut-être exception. »

— Jean-François Ouellet, professeur de marketing à HEC Montréal

L’universitaire fait aussi valoir qu’il est intéressant financièrement d’augmenter le nombre de marques privées sur les rayons puisque celles-ci génèrent « les marges les plus colossales ».

Toutefois, il y a « un risque, quand on diminue les options, que les consommateurs trouvent qu’ils ont moins de choix », moins d’unicité dans chaque enseigne, ajoute l’universitaire.

D’ailleurs, PC Délices, qui proposait essentiellement des biscuits fins et des friandises, est « amenée à disparaître ». La marque Irresistibles prendra le relais pour ce type d’aliment. Les produits nettoyants, pour leur part, afficheront la marque Selection.

La stratégie du groupe Metro sera appliquée au Québec ainsi qu’en Ontario, précise Mme Bacon.

En ce qui concerne les prix, chaque enseigne conserve sa propre stratégie, comme ç’a toujours été le cas au sein du groupe Metro, explique-t-on.

Metro a acquis le Groupe Jean Coutu le printemps dernier pour 4,5 milliards. Ensemble, les deux entreprises réalisent un chiffre d’affaires annuel de 16 milliards.

Ce texte provenant de La Presse+ est une copie en format web. Consultez-le gratuitement en version interactive dans l’application La Presse+.