Remixer ma vie

Chaque semaine, un artiste parle des chansons qui ont bercé sa vie.
AUJOURD’HUI
BEYRIES

Beyries met officiellement fin à sa tournée Landing ce soir au Centre Phi, avec un concert acoustique où elle sera accompagnée de quatre musiciens. La chanteuse montréalaise aura donné pas moins de 140 spectacles depuis la sortie de son premier disque, il y a deux ans. La prochaine année sera consacrée à l’écriture et à la préproduction de son deuxième album, qui devrait arriver début 2020. « J’espère aussi voyager un peu. »

— Propos recueillis par Josée Lapointe, La Presse

UNE CHANSON QUI TE RAPPELLE TON ENFANCE

On avait tous les vinyles d’Harmonium à la maison. J’aimais regarder la pochette de celui-là, Si on avait besoin d’une cinquième saison, avec les fleurs et tout, je trouvais ça psychédélique. Vert, je la trouve très douce et bien arrangée, la voix de Fiori sur ça est très belle. L’idée de reprendre les phrases, comme une ritournelle, c’est très original. Bien sûr, il y en a plein d’autres, mais il faut choisir ! C’est celle qui est venue naturellement.

UNE CHANSON QUI TE FAIT PENSER À LA VIE DE TOURNÉE

Wild World de Cat Stevens

Mon frère a déménagé en Europe quand j’avais 13, 14 ans et on était allés le voir. Ma mère avait loué une voiture, et la seule cassette qu’on avait, c’était le Greatest Hits de Cat Stevens. On l’a écoutée sans arrêt et pour moi, ces chansons sont vraiment associées à de la musique de voyage. J’en mets souvent dans la van en tournée, et on n’en revient pas que ce soit d’une telle simplicité et d’une telle beauté. Wild World, elle est rythmée, le fun, c’est une belle toune de route.

UN ARTISTE QUI T’IMPRESSIONNE SUR SCÈNE

Bruce Springsteen

Tougher Than the Rest, Bruce Springsteen

J’aime qu’il soit complètement libre. Des fois, il a envie de faire un show de quatre heures et il le fait. Ça peut être seulement guitare et voix ou avec tout le band, et c’est toujours aussi efficace. Il a le feu sacré et il y a quelque chose de spirituel dans sa musique. Mais il y a plein d’autres artistes performants sur scène, je pense à Yann Perreau, par exemple, ou à Christine and the Queens.

UNE CHANSON QUI T’ÉMEUT

Pink Moon, de Nick Drake

Nick Drake est un grand dépressif, mais il y a beaucoup de lumière et d’amour dans ses chansons. C’est très doux, très bienveillant, et c’est quelque chose qui m’émeut. Pink Moon, il faut l’écouter pour comprendre. Ce sont les mots, la mélodie, la construction, c’est tout ça ensemble que j’aime, toute l’ambiance. Quand j’ai fait Landing, l’œuvre de Nick Drake a fait partie de mes inspirations, pour le son et pour la façon d’aborder les chansons de manière intime.

Une chanson de ton répertoire que tu aimes faire en spectacle

The Pursuit of Happiness

C’est hyper libérateur à chanter. Puisque je fais surtout des chansons tristes, quand j’arrive à celle-là, je me dis : enfin ! Les gens tapent des mains, chantent avec moi, il y a quelque chose de puissant qui se dégage de cette chanson. Il y a comme une transe qui s’installe, je ne me tanne pas.

La première chanson que tu as maîtrisée à la guitare ?

A Horse With No Name, d’America

C’est un classique ! Mes amis me disaient les accords et celle-là est la plus simple à retenir. J’ai commencé la guitare à 16 ans et j’ai appris toute seule, j’avais acheté un livre du genre Les 1001 accords. J’avais toujours eu du plaisir à jouer du piano, mais quand on partait en vacances, je m’ennuyais de faire de la musique. C’est pour ça que j’ai décidé de commencer la guitare, pour pouvoir emporter mon instrument avec moi. J’ai commencé à composer des tounes quand j’ai mieux compris les accords. Je joue encore du piano, tout le temps. Mon spectacle est moitié-moitié.

Ce texte provenant de La Presse+ est une copie en format web. Consultez-le gratuitement en version interactive dans l’application La Presse+.