Mode

Les dernières nouvelles de la mode locale

En vedette

Des « vêtements-sculptures » pour les enfants

Dans le cadre de ses projets artistiques, le duo montréalais Pénélope et Chloë accumule une grande quantité de tissus. Pour donner une seconde vie à ces textiles, elles ont lancé avant les Fêtes Récrer, une ligne de vêtements pour enfants.

Dans leur pratique artistique, Pénélope Bourgeois et Chloë Baril-Chassé, toutes deux diplômées de l’UQAM en arts visuels et médiatiques, donnent forme au textile pour créer des costumes et des installations sculpturales colorés et ludiques qui s’adressent souvent à un public jeune, mais parfois, aussi, aux grands qui ont gardé leur cœur d’enfant. Quand l’idée est venue de se tourner vers les vêtements pour revaloriser leurs tissus, il était donc naturel pour elles de créer une ligne pour les 2 à 8 ans. « On travaille beaucoup avec les enfants, et c’est très important dans notre pratique de démocratiser l’art en général, explique Pénélope Bourgeois. C’est une façon pour nous d’amener l’art et la créativité dans le quotidien des familles. »

Qualifiés de « vêtements sculptures » par les deux artistes, les morceaux sont, pour plusieurs, dotés de pièces amovibles et de poches avec des éléments cachés. « Ce sont des couleurs punchées, des formes simples, des vêtements jouets ou interactifs où on peut, par exemple, venir glisser une main dans une poche en forme de main », affirme Chloë Baril-Chassé. « Beaucoup de vêtements sont faits à base d’anciens projets, ajoute Pénélope. Chaque vêtement a cette histoire-là aussi. Avant, il était une sculpture, maintenant c’est un chandail. »

Chaque création, vendue entre 30 $ et 70 $, est unique et, mettent-elles en garde, parfois imparfaite bien que de qualité. La moitié des tissus utilisés proviennent de leurs projets antérieurs ou de retailles que leur ont données des designers. L’autre moitié, de vêtements de seconde main qui peuvent parfois avoir de légères imperfections. « C’est une marque de vêtements faite par des artistes et non des couturières, précise Pénélope. Nous ne sommes pas des designers de vêtements. Le statut fait main par des artistes est important pour nous, et on le sent dans les vêtements. »

Comme chaque modèle n’est produit qu’à un seul exemplaire, bien des pièces de la première collection se sont déjà envolées. Le duo prévoit de mettre en ligne de nouvelles créations d’ici quelques semaines.

— Valérie Simard, La Presse

Boutique éphémère

Un kit parfait pour l’Igloofest

Vous êtes à la recherche d’une tenue parfaite pour aller chauffer le plancher de danse de l’Igloofest, qui démarre la semaine prochaine ? Direction la Plaza St-Hubert. Malgré les travaux qu’elle subit depuis des mois, l’artère commerciale de Rosemont–La Petite-Patrie accueille quelques nouveaux venus, dont Ribotti Vintage, boutique saisonnière spécialisée dans la vente de vêtements et d’accessoires d’hiver rétro usagés. Ouverte jusqu’en avril, la boutique propose notamment une sélection de combinaisons une ou deux pièces aux accents fluo et des chapeaux de fourrure parfaits pour passer inaperçu à l’Igloofest ou pour faire tourner les têtes sur les pistes de ski. La location de combinaisons est aussi offerte.

— Valérie Simard, La Presse

6534, rue Saint-Hubert, Montréal 

Des bas qui redonnent… avec style !

On aime la jeune marque montréalaise Robin des bas parce que les fondateurs ont dès le début pris la décision de redonner au suivant avec leur programme « Un pour toi, un pour moi », qui fait en sorte que pour chaque paire de bas vendue, une paire est donnée à l’Accueil Bonneau. Pour leur première année en affaires, 4000 paires ont été données, et 1300 paires seront envoyées à l’organisme encore cette semaine. Les bas, unisexes, sont fabriqués en fibres synthétiques offrant une grande respirabilité, sont très confortables et ont beaucoup de style. L’entreprise a d’ailleurs lancé, à la fin de 2019, 12 nouveaux modèles colorés ornés de quatre rayures à l’extrémité, et son service de bas personnalisés, dont on peut profiter à partir d’un minimum de 30 paires, est fort demandé. À découvrir !

Les bas sont en vente au coût de 20 $.

— Iris Gagnon-Paradis, La Presse

Évènement

Hymne à la femme chez Bref Mtl

La galerie-boutique et lieu de diffusion Bref Mtl lance l’année 2020 avec une thématique – sa 23e depuis son ouverture en 2016 – qui rend hommage à la femme « sous toutes ses formes et libertés, dans sa force […] et dans toute sa douceur ». Intitulée « T’es belle », cette thématique rassemble des marques et créateurs émergents, issus de divers univers comme la mode (Coffret de Rachel, Najeli, Les belles bobettes, Small Hours Workshop), mais aussi les métiers d’art (GOYE artiste céramiste, Ky.ramics), l’illustration (Rachel Handmade Good, Carmen Lew), la beauté (Idoine Bio) ou l’édition. On s’y rend pour admirer leur travail, mais aussi se le procurer, si désiré. Le vernissage aura lieu le 16 janvier dès 17 h 30, et la thématique se poursuit jusqu’au 15 mars.

— Iris Gagnon-Paradis, La Presse

Ce texte provenant de La Presse+ est une copie en format web. Consultez-le gratuitement en version interactive dans l’application La Presse+.