Tourisme Montréal :  100 ans de rayonnement

L’essor et la reconnaissance internationale de la métropole sont étroitement liés à l’histoire de Tourisme Montréal. L’organisme privé, voué au rayonnement touristique de la ville, célèbre cette année ses 100 ans. À l’image de Montréal, son évolution fascine.

En octobre 1919, l’Automobile Club of Canada fonde le Tourist Bureau of Montreal, avec l’appui de la Ville de Montréal et de partenaires locaux, comme la Chambre de commerce de Montréal, Henry Birks & Sons, Holt Renfrew et le Ritz-Carlton.

Un siècle plus tard, la vitalité touristique de Montréal est partout palpable, comme en témoignent ses 11 millions de visiteurs en 2018. La popularité de la métropole est en partie attribuable à la mobilisation, à l’engagement et aux investissements de Tourisme Montréal et de ses 1 000 membres et partenaires.

Ensemble, ils s’affairent à développer et à renforcer le rôle et l’impact de l’hospitalité montréalaise. Que l’on pense aux grands événements, aux espaces emblématiques et patrimoniaux, à sa gastronomie ; dans tous ses quartiers, de jour comme de nuit, le lifestyle montréalais attire et séduit.

Montréal :  une destination d’exception

Dans le même élan, l’apport du tourisme d’affaires constitue un levier économique crucial, porteur et créateur d’emplois. En plus d’être la ville nord-américaine qui reçoit le plus grand nombre de congrès annuels, Montréal est la porte d’entrée de la grande majorité des touristes, venus pour la plupart visiter l’ensemble des régions du Québec. C’est ainsi que, depuis 100 ans, cette synergie stimule notre richesse collective.

Profondément engagé à faire rayonner ce que la métropole a de meilleur à offrir, Tourisme Montréal joue donc un rôle vital dans l’écosystème touristique et économique de Montréal, du Québec et du Canada.

Portés par l’énergie d’un siècle d’échanges et d’expériences uniques, son équipe et ses partenaires ont aujourd’hui l’ambition de hisser Montréal au premier rang des villes touristiques d’Amérique du Nord.

Son caractère incomparable, son esprit créatif et sa personnalité cosmopolite consolident la vision et la volonté de ces ambassadeurs. Cela pour que les touristes, mais aussi l’ensemble de la collectivité, continuent de profiter d’une formidable tradition d’accueil et d’hospitalité.

Le tourisme à travers le temps

1919

Création du Tourist Bureau of Montreal, destiné à promouvoir Montréal et son réseau routier. En 1919, 18 105 voitures de tourisme franchissent les frontières du Québec.

1924

En intégrant le tourisme d’affaires, l’organisme devient le Montreal Tourist and Convention Bureau. Slogans : Cosmopolitan Montreal et Abroad without crossing the sea.

1929

Montréal accueille 89 congrès. 524 000 voitures et autocars entrent au Québec à des fins touristiques depuis les États-Unis. On note 320 000 séjours de plus de 24 heures.

1941

Inauguration de l’aéroport de Dorval. Le tourisme international prend de l’ampleur en dépit de la guerre, grâce aux liaisons ferroviaires avec les États-Unis.

1944

Après avoir vanté le « Paris du Nouveau Monde », les promoteurs de Montréal misent sur son charme historique et romantique.

1949

Montréal franchit la barre du million de touristes et consolide sa vocation de ville de congrès.

1960

Cette décennie donne à Montréal un caractère résolument moderne. Un nouveau centre-ville prend forme avec l’édification de la Place Ville-Marie, de la Place des Arts et des premières stations de métro.

1967

Montréal acquiert le statut de ville ouverte sur le monde grâce à deux événements d’envergure : l’Exposition universelle de 1967 puis les Jeux olympiques de 1976 : cette année-là, les arrivées internationales (hors touristes américains) font un bond de 24 % pour s’établir à 355 000 visiteurs.

1982

Le Montreal Convention and Visitors Bureau devient l’Office des congrès et du tourisme du Grand Montréal (OCTGM), puis Tourisme Montréal en 1998. L’organisme joue un rôle de premier plan dans la construction du Palais des Congrès, inauguré en 1983.

1992

Le 350e anniversaire de Montréal donne lieu à 1,2 milliard de dollars d’investissements touristiques. Le Musée de Pointe-à-Callière en est le legs le plus important. L’inventaire effectué par l’Association des Hôtels du grand Montréal s’élève à 12 200 chambres.

1995

L’OCTGM (Tourisme Montréal) lance son premier site web. Le positionnement « À la Montréal » présente la destination comme une ville de culture francophone romantique, dynamique, sûre et ouverte.

2005

Introduction d’une taxe d’hébergement de 3 %, qui s’ajoute au tarif d’une nuitée à l’hôtel. Cette mesure consolide les actions promotionnelles de Tourisme Montréal et les retombées générées dans l’industrie touristique.

2013

À l’ère des médias sociaux, les habitudes des consommateurs changent. Toujours à l’avant-garde, Tourisme Montréal crée le mot-clic #MTLmoments, adapte son blogue Vivez MTL/MTL Buzz à la navigation mobile, puis délaisse la publicité traditionnelle au profit de campagnes thématiques.

2017

Le 375e anniversaire de Montréal se traduit par une année touristique record : 10,8 millions de visiteurs génèrent des retombées de 4,3 milliards de dollars dans l’économie locale. Inauguration du nouveau terminal de croisières internationales.

2019

Tourisme Montréal compte aujourd’hui 1 000 membres et partenaires et une centaine d’employés.

Ce texte provenant de La Presse+ est une copie en format web. Consultez-le gratuitement en version interactive dans l’application La Presse+.