Simon Durivage

Mon voyage à la découverte du Pérou : 
le Machu Picchu et autres merveilles

« Je m’étais promis de voir le Machu Picchu une fois dans ma vie : c’est fait, mais j’ai aussi découvert bien d’autres trésors ! », partage Simon Durivage, ex-journaliste et chef d’antenne de Radio-Canada. C’est avec énergie qu’il raconte son aventure en cette terre mythique des Incas, un périple organisé par Incursion Voyages.

Lima et Arequipa

Comptant onze millions d’habitants, Lima est la capitale et la plus grande ville du Pérou. « Depuis l’aéroport, la route longe le Pacifique jusqu’au quartier de Miraflores et de là, on découvre l’immense ville au-dessus de nous », se remémore M. Durivage. Après une visite en compagnie d’un guide local au français impeccable, le groupe s’envole vers Arequipa. « On y trouve une place d’armes fabuleuse, toute blanche, entourée d’architecture espagnole des 16e et 17e siècles. » En arrière-plan s’élève le majestueux volcan Misti, dominant la ville et offrant un décor incroyable.

La culture inca

Un musée d’Arequipa révèle des vestiges historiques bien particuliers dont la dépouille d’une jeune adolescente sacrifiée selon la tradition inca, préservée dans un cube de verre. C’est dans les montagnes avoisinantes qu’autrefois, les chamans incas pratiquaient ce rite ancien. À cause du froid en haute altitude, les corps des victimes gelaient et plusieurs ont été retrouvés presque intacts, comme celui du musée.

La vallée du Colca et ses condors

L’aventure se poursuit vers le nord-ouest, dans la vallée du Colca. Tôt chaque matin, le belvédère Cruz Del Condor nous offre un spectacle fabuleux. « Les condors s’envolent depuis le fond de la vallée et se laissent porter par les courants chauds jusqu’à nous », poursuit M. Durivage. Les animaux sont gigantesques, pouvant atteindre 10 pieds d’envergure. « C’est grandiose, élégant comme un ballet. »

Lac Titicaca : le plus haut du monde

Le circuit a été conçu pour monter graduellement en altitude et assurer le confort des voyageurs, jusqu’à un sommet de 4  910 mètres. « On est alors plus haut que le mont Blanc et pourtant, on est confortable en chandail  », partage M. Durivage. Il explique qu’à pareille hauteur, l’oxygène se fait rare et qu’on ralentit le pas pour éviter les étourdissements. Prochaine destination : le lac Titicaca, plan d’eau navigable ayant la plus haute altitude au monde, et une nuit à Puno.

Les îles flottantes Uros

Sur les eaux du lac se trouvent les îles Uros, des îles flottantes construites de paille et de roseaux par le peuple quechua. Au centre du lac, sur l’île de Taquile, le groupe savoure un délicieux festin de poisson. « Des truites ensemencées, d’origine canadienne ! », précise M. Durivage.

Cusco : capitale de l’Empire inca

Son nom signifiant nombril du monde, la ville de Cusco était autrefois la capitale de l’Empire inca. Parmi les visites de la région, une riche cathédrale espagnole où les statues sont vêtues de véritables habits, une coopérative de femmes tissant la laine d’alpaga et les ruines d’Ollantaytambo, ancienne forteresse inca.

Machu Picchu et la vallée sacrée

C’est le clou du voyage. Après avoir quitté l’hôtel à 4 h du matin, il faut prendre un train, puis effectuer un trajet en minibus et finalement, une marche en montagne. « Le guide nous dit d’être patients, que la récompense en vaut la peine », se souvient M. Durivage. « Puis on atteint une terrasse qui surplombe le Machu Picchu et on l’aperçoit à nos pieds : c’est un véritable choc, c’est fabuleux. » Pendant quatre heures, la visite guidée en français se déroule parmi les ruines, les vestiges et les escaliers, entourés de montagnes verdoyantes.

Le plaisir de voyager en groupe

M. Durivage souligne le fabuleux travail d’organisation d’Incursion Voyages tout au long de l’aventure. « On s’évite le tracas de réserver l’avion, les hôtels, les transports, les restaurants : on n’a qu’à profiter du séjour », dit-il. Être en bonne compagnie est tout aussi agréable. « C’est plaisant d’échanger sur nos expériences, on fait de nouvelles rencontres. »

Les précieuses attentions des accompagnateurs d’Incursion voyages

En plus d’avoir apprécié les paysages, les hôtels, les excursions et le travail des guides locaux, M. Durivage salue l’apport essentiel des accompagnateurs d’Incursion à l’aventure. « Ce sont tous et toutes des compagnons et des compagnes de voyage hors pair qui nous traitent aux petits oignons et veillent en tout temps à notre confort, à notre plaisir et à notre paix d’esprit », partage-t-il.

La prochaine destination du grand explorateur ? Un triplé Portugal-Italie-Grèce. « Trois pays en trois semaines, ça s’annonce comme un sacré beau voyage ! »

Ce texte provenant de La Presse+ est une copie en format web. Consultez-le gratuitement en version interactive dans l’application La Presse+.