Qu’est-ce qu’une maison passive ?

La norme américaine du Passive House Institute (PHIUS) est dérivée de la norme allemande Passivhaus pour tenir compte du climat dans lequel sont construits les bâtiments. Tous deux sont extrêmement rigoureux et mettent l’accent sur l’enveloppe du bâtiment afin que les maisons consomment de 80 à 90 % moins d’énergie que les maisons traditionnelles. Les maisons passives sont donc ultra-isolées et hyper-étanches, et comportent des fenêtres à triple vitrage. L’installation d’un système de ventilation très performant avec récupération de chaleur est aussi requise.

Écoconstruction

Une maison passive abordable

Sarah Cobb et William Murray voulaient prouver qu’une habitation passive, dûment homologuée, pouvait être accessible. Mission accomplie. 

À la tête de Construction Rocket, la consultante et l’entrepreneur certifiés PHIUS (Passive House Institute US) ont bâti la Maison des sources à Abercorn, non loin de Sutton, en ne déboursant que 15 % de plus que s’ils l’avaient construite selon le Code de construction du Québec (coût de la certification, des inspections et de la modélisation inclus).

La maison de 1980 pi2, déjà homologuée LEED Platine, vient d’obtenir la certification PHIUS+. Or les propriétaires économiseront de façon substantielle sur la facture d’énergie, de 802 $ par année (soit 80 % de moins qu’une maison ordinaire), tout en ayant réduit leur empreinte environnementale et en ayant amélioré la qualité de l’air intérieur.

« Nous voulions montrer qu’il n’y a rien de sorcier à construire une maison passive. C’est faisable sans que cela coûte une fortune. »

— Sarah Cobb

LE STANDARD PASSIVHAUS

Le couple a opté pour le standard américain, plutôt que le standard allemand Passivhaus bien implanté en Europe. Au début de l’année, la maison Ozalée de Déborah et Damien Chaveron, dans Ahuntsic, avait d’ailleurs été la première au Québec à obtenir l’exigeante certification Passivhaus.

« Le standard PHIUS+ est très rigoureux, mais les exigences en ce qui a trait au chauffage et la climatisation sont ajustées en fonction du climat. Elles ne seront pas les mêmes à Hawaii et en Alaska », dit Sarah Cobb.

Sarah Cobb et William Murray deviennent les deuxièmes au Québec à détenir une certification pour leur bâtiment passif.

Ils sont les premiers à l’obtenir dans la province pour une construction entièrement neuve. La maison Ozalée, en effet, est le fruit d’une rénovation majeure et d’un agrandissement.

VU SUR INSTAGRAM

Du soleil dans la maison

Si le soleil printanier n’est pas assez fort à notre goût, on peut toujours se rabattre sur le compte Instagram Cactus & Béton. Il s’agit d’une boutique en ligne bien de chez nous, mais qui importe des objets de décoration d’endroits ensoleillés à longueur d’année. Pour le printemps, plusieurs nouveautés mexicaines, marocaines ou turques sont proposées : tapis, poufs, pompons colorés, sacs de plage… De quoi rêver en attendant la (vraie) arrivée du beau temps ! — Sophie Ouimet, La Presse

Ce texte provenant de La Presse+ est une copie en format web. Consultez-le gratuitement en version interactive dans l’application La Presse+.