OPINION

ABUS DE POUVOIR
Se tenir debout pour regagner confiance dans le sport

Le monde du sport amateur nous a servi de terrain de jeu, de salle de classe, de course à obstacles et de salle de réunion. Il a été la toile de fond de la découverte de nos aptitudes et de nous-mêmes.

Le sport a façonné notre vie, nous a donné un sentiment de confiance et nous a appris l’importance de la résilience. Nous avons appris ce que c’est que d’être des champions et, surtout, comment faire face à la défaite. 

Toutefois, tout au long des hauts et des bas, des rêves et des déceptions, des succès et des sacrifices, des horaires surchargés et des moments de solitude, nous n’avons jamais cessé de croire que le sport n’est pas ce qui nous définit, mais qu’il fait plutôt partie de qui nous sommes et de notre histoire. 

Malheureusement, peu importe la réussite, beaucoup trop de parcours prennent fin en raison de la perte de confiance entre un athlète et son entraîneur.

Il est tout simplement impossible de décrire le rôle des entraîneurs dans la vie des athlètes. Ils sont notre source d’inspiration, nos enseignants et nos mentors. Nous passons plus de temps à nous entraîner et à voyager avec nos entraîneurs qu’à la maison avec notre famille. 

Pour beaucoup de jeunes athlètes, les entraîneurs sont presque aussi importants que leurs parents. Nous leur confions nos performances, nos espoirs et notre vulnérabilité. Nous mettons notre foi et notre avenir entre leurs mains en croyant à la force de partager un objectif commun. Quand cette confiance se brise ou qu’il y a abus de pouvoir, les répercussions sont dévastatrices pour les athlètes et leur famille, et minent la crédibilité du sport amateur dans le monde entier.

Le courage de quatre femmes

En 2015, quatre femmes qui avaient autrefois rêvé de monter sur un podium ont courageusement raconté aux autorités leur expérience d’agression sexuelle. En 2017, elles ont été témoins de la condamnation de leur ancien entraîneur, qui a été emprisonné pour avoir abusé de son pouvoir et trahi leur confiance. Nous sommes tous inspirés par ces femmes qui ont bravement décidé d’unir leurs efforts.

Cette semaine, elles ont raconté leur histoire au reste du monde pour aider à mettre fin aux abus de pouvoir dans le monde du sport. Elles veulent s’assurer que les associations sportives s’efforcent davantage d’habiliter et de protéger leurs athlètes, et surtout, qu’elles ne ferment plus jamais les yeux sur ce type de situation. Nous les appuyons entièrement et de tout notre cœur.

La collaboration du Centre canadien pour l’éthique dans le sport, de l’Association canadienne des entraîneurs et du Centre canadien de protection de l’enfance a permis de créer un programme de sécurité complet pour faire face aux diverses formes d’abus. Ce programme n’est cependant pas encore en place. Nous prêtons notre voix à ce mouvement et nous demandons à toutes les organisations sportives de mettre en œuvre un programme de protection accrédité.

Nous aiderons à protéger les jeunes athlètes en veillant à ce que les organisations responsables du sport amateur possèdent de meilleurs outils pour mettre fin aux abus de pouvoir.

Nous les aiderons à viser plus haut pour réaliser leurs rêves, inspirés par des rencontres avec des gens méritant leur confiance.

Nous sommes très reconnaissants d’avoir vécu des expériences aussi incroyables dans notre sport. Les enfants et les jeunes athlètes méritent de profiter des mêmes occasions. La crédibilité du sport amateur repose sur la confiance, sur les gens prêts à prendre position, et sur notre refus d’accepter rien de moins.

Ce texte provenant de La Presse+ est une copie en format web. Consultez-le gratuitement en version interactive dans l’application La Presse+.