HISTOIRE DE FAMILLE

Une famille sans enfants

Toutes les semaines, Pause vous présente une famille en apparence comme les autres, mais dont le quotidien sort de l’ordinaire. Cette semaine, un couple sans enfants, qui revendique le titre de famille. Voici pourquoi.

De jeunes joueurs de hockey à la maison

Mélanie Doré, 39 ansMalcolm Doré Boucher, 15 ansAntoine Leblanc, 14 ans, de Sainte-Luce-sur-MerAlexis Arsenault, 16 ans, de Bonaventure

Toutes les semaines, Pause vous présente une famille en apparence comme les autres, mais dont le quotidien sort de l’ordinaire. Cette semaine, une famille de Rivière-du-Loup qui accueille pour toute l’année scolaire de jeunes joueurs de hockey midget AAA.

Quitter sa famille à 15 ans

La nouvelle maison était bien grande pour Mélanie Doré et son fils Malcolm. Ensemble, ils ont décidé d’accueillir en pension un joueur des Albatros du Collège Notre-Dame de Rivière-du-Loup. C’est la seule équipe midget AAA de toute la région, et les jeunes de la Gaspésie, du Bas-Saint-Laurent ou du Témiscouata qui ont le talent et la volonté de jouer à ce niveau doivent, à 15 ou 16 ans, quitter leur famille et s’installer à Rivière-du-Loup. « Ils sont prêts à faire ce sacrifice-là, explique Mélanie. Pour eux, c’est un aboutissement : depuis qu’ils sont tout petits, ils rêvent de faire ce calibre-là. » Au cours des premières années, Mélanie et Malcolm accueillaient un joueur par année. Cette année, ce sont deux jeunes joueurs qui élisent domicile chez eux.

Des ogres à la maison

Des adolescents, ça mange. Surtout s’ils s’entraînent sérieusement au hockey comme Antoine, Alexis et Malcolm. « Ça dilapide une épicerie assez rapidement, s’amuse Mélanie Doré. J’aime ça quand ça mange, je trouve ça valorisant de bien les nourrir. J’y mets du temps. » Mais lorsque les jeunes partent pour l’été, Mélanie prend une pause et ne touche plus aux chaudrons. Sa tâche ne se limite pas à nourrir ces jeunes ogres : il faut les conduire à l’aréna, aller les chercher au milieu de la nuit lorsqu’ils reviennent d’un voyage de hockey à l’extérieur, les accompagner chez le physiothérapeute ou à l’hôpital lorsqu’ils se blessent. Heureusement, Mélanie Doré occupe un emploi saisonnier à la société Duvetnor, qui offre des séjours écotouristiques dans des îles situées en face de Rivière-du-Loup. L’hiver, elle a donc plus de temps pour s’occuper de sa famille élargie.

Des liens pour la vie

Malcolm Doré Boucher a maintenant 15 ans, soit le même âge que les jeunes pensionnaires. « Quand on a commencé, j’étais plus jeune, c’étaient plus mes idoles, mes grands frères, raconte-t-il. Maintenant, ce sont mes amis. » Les jeunes font rapidement leurs devoirs ensemble pour pouvoir sortir et s’amuser. Mélanie et Malcolm gardent le contact avec les pensionnaires des années passées. Ainsi, la famille d’un de ces pensionnaires, Pierre-Luc Dubois, les a invités à Buffalo en juin dernier pour assister à la séance de repêchage de la Ligue nationale de hockey. Le jeune joueur a été repêché au troisième rang par les Blue Jackets de Columbus. « C’est inspirant de l’avoir côtoyé et d’avoir partagé notre vie avec quelqu’un qui a un parcours comme ça », lance Mélanie.

Ce texte provenant de La Presse+ est une copie en format web. Consultez-le gratuitement en version interactive dans l’application La Presse+.