Canicule

La chaleur extrême provoque cinq autres morts à Montréal

La canicule a fait cinq autres victimes à Montréal au terme d’une semaine où les températures et l’humidité ont battu des records, ont annoncé les autorités. Les responsables de la santé publique de Montréal ont indiqué hier qu’en tout, 33 personnes avaient succombé à la chaleur dans la métropole. Selon le Dr David Kaiser, la majorité des victimes étaient âgées de 50 ans et plus. Vendredi, le ministère québécois de la Santé et des Services sociaux avait révélé que la canicule avait coûté la vie à 54 personnes dans l’ensemble de la province, dont 6 en Montérégie, 7 en Mauricie et 9 en Estrie. Ce bilan ne comprenait pas les cinq nouvelles victimes montréalaises annoncées hier. La prochaine mise à jour aura lieu demain. Le Dr Kaiser a encouragé les citoyens à vérifier comment se portaient leurs voisins, surtout ceux qui sont vulnérables et isolés. Environnement Canada a levé les avertissements de chaleur pour les régions touchées par la canicule, dont le Québec, pour les prochains jours. — La Presse canadienne

Sainte-Agathe-des-Monts

La congrégation devra quitter la résidence d'ici 3 semaines

Forcés de quitter la résidence dont ils se servent comme lieu de culte d’ici cet après-midi, les membres d’une congrégation juive hassidique ont conclu une entente avec la ville de Sainte-Agathe-des-Monts afin de repousser l’échéance au 26 juillet. « On trouvait ça très rapide de les forcer à évacuer dès le lendemain, donc nous avons discuté et convenu qu’ils devaient partir pour le 26 », a expliqué Sonia Goulet, responsable des communications de la Ville. Ainsi, il sera possible pour les occupants du bâtiment de mieux planifier leur départ, surtout que plusieurs enfants devront être déplacés. La décision convenue hier devra être adoptée en conseil municipal en début de semaine, afin de valider le tout. La congrégation juive hassidique est visée par un jugement de la Cour supérieure du Québec lui ordonnant de quitter la maison d’un quartier résidentiel qu’ils occupent. La décision découle d’une requête de la Ville de Sainte-Agathe-des-Monts.

— Marissa Groguhé, La Presse

Actualités

La SPCA demande au prochain gouvernement de mieux protéger les animaux

La Société pour la prévention de la cruauté envers les animaux (SPCA) accuse Québec de ne pas respecter ses engagements pour mieux protéger les animaux et exhorte le prochain gouvernement à en faire plus en ce sens. Le gouvernement libéral a adopté en 2015 la Loi visant l’amélioration de la situation juridique de l’animal. Tout en reconnaissant qu’il s’agit d’une bonne mesure législative, la SPCA accuse les autorités de laxisme dans son application. Selon l’organisme, le gouvernement avait notamment promis d’éradiquer les « usines à chiots », mais le ministère de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation du Québec continue de délivrer des permis à des éleveurs qui ne prennent pas en compte le bien-être des bêtes. Il dénonce également l’absence d’une loi au Québec établissant des normes minimales et encadrant le traitement des animaux de ferme. — La Presse canadienne

Actualités

Un possible obus découvert à l’Écocentre de Saint-Jérôme 

Un objet suspect, possiblement un obus de 55 mm datant de la Deuxième mondiale selon les Forces armées canadiennes, a été récemment déposé à l’Écocentre de Saint-Jérôme, forçant l’évacuation de la zone environnante hier après-midi. Le Service de police de Saint-Jérôme a été prévenu un peu avant 13 h qu’un membre du personnel de l’Écocentre avait découvert l’obus dans une caisse, en effectuant le triage des rebuts déposés par les citoyens. Tous les employés ont alors été évacués. Les policiers ont érigé un périmètre de sécurité dans le parc industriel où se situe l’Écocentre et ont fait appel aux artificiers de la Sûreté du Québec, qui ont finalement relayé le dossier aux artificiers des Forces armées canadiennes. Ces derniers n’ont pas précisé si l’engin était actif, mais l’ont amené en soirée jusqu’à la base militaire de Valcartier et rendront en début de semaine un rapport d’expertise.

— Marissa Groguhé, La Presse

Ce texte provenant de La Presse+ est une copie en format web. Consultez-le gratuitement en version interactive dans l’application La Presse+.