fil techno

Un p’tit tour de réalité virtuelle ?

D’un nouveau service pour ceux qui ont « coupé le câble » aux défis d’un vétéran montréalais des jeux vidéo en passant par les nombreux « suivis » promis par Mark Zuckerberg, voici ce qui a retenu notre attention cette semaine dans le monde de la techno.

Fil techno

Un p’tit tour de réalité virtuelle ?

D’un nouveau service pour ceux qui ont « coupé le câble » aux défis d’un vétéran montréalais des jeux vidéo en passant par les nombreux « suivis » promis par Mark Zuckerberg, voici ce qui a retenu notre attention cette semaine dans le monde de la techno.

Un sceptique de la réalité virtuelle retrouve la foi

Acquisition remarquée cette semaine dans le petit monde du jeu vidéo montréalais : Stéphane D’Astous est devenu chef des opérations au studio Minority Media, spécialisé en réalité virtuelle (RV). Au bout du fil, l’ancien de Moment Factory et d’Eidos-Montréal (Deus Ex, Tomb Raider, Thief) avoue pourtant avoir été « un sceptique de la RV ». Cette technologie semble faire du surplace depuis l’engouement des premières années. « J’ai joué aux deux jeux de Minority Media, et mes yeux ont ouvert : j’ai compris que la réalité virtuelle a un futur prometteur. » Et cet avenir, ce n’est pas de mettre un casque seul dans son salon et de télécharger des jeux sur Steam, mais d’offrir la RV dans des centres de divertissement multimédia, « comme un manège ». « Pouvoir jouer entre amis, en mode coop et pour des séances de 8 à 10 minutes, c’est là qu’est le potentiel », estime M. D’Astous. Minority Media offre des projets clés en main, et un premier contrat d’envergure « qui sera annoncé sous peu » a déjà été signé.

La télé pure internet chez Bell

Bell offre depuis la fin du mois de mars une nouvelle façon de regarder des centaines de chaînes sur la télévision, sans terminal et sans abonnement. Son service Alt Télé, qui permet d’avoir accès à 500 chaînes sur sa tablette ou son téléphone, est maintenant offert sur le dispositif Amazon Fire Stick. Cet appareil de la taille d’une grosse clé USB, au coût de 49,99 $, se branche tout simplement sur l’entrée HDMI de la télé. Nous avons pu en faire l’essai et constater que les émissions ainsi diffusées sont d’une qualité irréprochable, en HD. Aucune anicroche technique notable, même pour un programme exigeant comme une partie de hockey. La navigation et le changement des chaînes sont cependant beaucoup plus lents qu’avec un terminal classique. Le « zapping » est fastidieux et la télécommande du Fire Stick, avec ses six boutons, est bien plus sommaire que celle d’un récepteur. Pour 14,95 $, on a accès à 30 canaux et il faut ajouter 5 $ pour 5 canaux spécialisés, dont RDS. La restriction : il faut être abonné au service internet de Bell.

Gmail redessiné

On a beau apprécier l’utilité des comptes gratuits Gmail, force est d’admettre que Google n’a pas pondu les applications les plus réussies pour la gestion des courriels. Grande nouvelle : au milieu de la semaine, l’entreprise a annoncé une refonte qui s’appliquera d’abord à l’interface web, puis devrait faire son chemin jusqu’aux appareils mobiles. Le site The Verge a réussi à obtenir des saisies d’écran du Gmail nouveau. Malheureusement, il ne remportera vraisemblablement pas de prix de design.

43

Nombre de fois où le PDG de Facebook, Mark Zuckerberg, a répété la phase : « Mon équipe va faire le suivi », à la suite de questions des élus américains cette semaine. C’est le magazine Wired qui en a fait le décompte et pris en note les « suivis » auxquels il s’est engagé.

2

Cote de « réparabilité » sur 10 du nouvel iPad, lancé par Apple il y a quelques semaines, selon iFixIt. C’est la plus basse cote jamais accordée par l’équipe, un « cauchemar de la réparation », avec des composants englués et impossibles à extraire sans faire de dommages.

Ce texte provenant de La Presse+ est une copie en format web. Consultez-le gratuitement en version interactive dans l’application La Presse+.