Association de l’Ouest

Des habitués et des petits nouveaux

Alors que les Sharks, les Ducks et les Kings sont des habitués des séries dans l’Ouest, les petits nouveaux, les Golden Knights, tenteront de poursuivre leur saison de rêve en franchissant la première ronde. Quant à P.K. Subban et aux Predators, parviendront-ils à atteindre la grande finale pour la deuxième année de suite ? Notre analyse du portrait dans l’Ouest.

Avalanche
contre
Predators

Nashville voudra en finir rapidement

Si la saison des Predators ne se termine pas sous l’air connu de We are the Champions, elle aura été un échec. Et ils amélioreraient leurs chances de soulever la Coupe Stanley pour la première fois de leur histoire en l’emportant sur l’Avalanche sans perdre de temps, question de ménager leurs énergies. Champions de la saison avec 117 points, les Preds sont supérieurs à l’Avalanche devant le but et à la ligne bleue, et ils ont plus de profondeur en attaque. Contrairement à la croyance populaire, Nathan MacKinnon n’est pas le seul joueur de premier plan au Colorado, même s’il mérite amplement d’être considéré pour le trophée Hart. Il y a aussi Mikko Rantanen, un cheval de 6 pi 4 po, qui est dominant certains soirs. Rarement a-t-on vu un joueur de 21 ans inscrire 84 points et recevoir aussi peu de publicité. Mais ça prend beaucoup plus qu’une paire d’attaquants étoiles pour vaincre une équipe complète comme celle du Tennessee.

3 JOUEURS-CLÉS

Les choix d’un gestionnaire d’un club de la LNH (Propos recueillis par Mathias Brunet)

Avalanche

défenseur à caractère défensif

Patrick Nemeth

C’est un défenseur sous-estimé. Il jouait entre 19 et 23 minutes par match en fin de saison. Il rend la défense de l’Avalanche meilleure. Pourtant il a été réclamé au ballottage des Stars de Dallas en début de saison. Il est très bon sur le plan du marquage en zone défensive et il fait un bon travail autour du filet.

spécialiste défensif à l’attaque

Gabriel Landeskog

Même s’il y a certains bémols sur son travail en défense parce qu’il n’est pas le plus grand patineur pour contrer les meilleurs éléments de la LNH, il est néanmoins très compétitif. Mais je n’en vois pas vraiment d’autre dominant au chapitre défensif. Carl Soderberg aurait pu faire le travail par le passé, mais il a trop ralenti. Je n’ai aucune confiance en lui.

La surprise

Alexander Kerfoot

Il m’a impressionné cette année pour une recrue. Avec 43 points et 19 buts, il a ajouté de la profondeur à l’équipe. Son intelligence et son effort au travail demeurent ses plus grandes qualités.

Predators

défenseur à caractère défensif

P.K. Subban

Il sera amené à faire le gros du travail défensif. C’est lui qui carbure le plus à ce type de défi. Il prend plaisir à rivaliser sur le plan défensif. Il risque d’avoir le rôle le plus important contre Nathan MacKinnon et son trio. On l’a remis avec Ekholm récemment, c’est ce duo qui affrontera le gros trio adverse.

spécialiste défensif à l’attaque

Kyle Turris

Entre autres parce que ses partenaires de trio Craig Smith et Kevin Fiala ne sont pas les joueurs les plus responsables. Ce sera à Turris d’assurer la structure au sein de son trio. Il risque d’affronter le premier trio et de laisser Ryan Johansen contre un autre trio.

La surprise

Viktor Arvidsson

C’est un joueur sous-estimé. Je le prendrais au sein de mon club n’importe quand. Il a la pédale dans le tapis à chaque présence. Il va au filet et en plus, il a de belles habiletés.

Avalanche

Entraîneur-chef

Jared Bednar

Fiche en saison

43-30-9

Fiche contre les Predators

0-3-1

Buts marqués

255 (10e rang dans la LNH)

Buts accordés

236 (14e rang)

Supériorité numérique

21,9 % (8e rang)

Infériorité numérique

21,2 % % (14e rang)

Dix derniers matchs

4-5-1

Predators

Entraîneur-chef

Peter Laviolette

Fiche en saison

53-18-11

Fiche contre l’Avalanche

4-0-0

Buts marqués

261 (7e rang dans la LNH)

Buts accordés

204 (2e rang)

Supériorité numérique

21,9 % (8e rang)

Infériorité numérique

81,9 % (6e rang)

Dix derniers matchs

5-4-1

L’horaire de la série

Jeudi 12 avril, 21 h 30, à Nashville (TVA Sports, SN) 

Samedi 14 avril, 15 h, à Nashville (TVA Sports, SN) 

Lundi 16 avril, 22 h, au Colorado (TVA Sports, SN) 

Mercredi 18 avril, 22 h, au Colorado (TVA Sports, SN, SN 360) 

Vendredi 20 avril, à déterminer, à Nashville (TVA Sports, réseaux anglophones à déterminer)*

Dimanche 22 avril, à déterminer, au Colorado (TVA Sports, réseaux anglophones à déterminer)*

Mardi 24 avril, à déterminer, à Nashville (TVA Sports, réseaux anglophones à déterminer)*

*Si nécessaire

Wild
contre
Jets

De la pression pour les gardiens

Il y a trois ans, l’Américain Connor Hellebuyck a été la révélation du championnat mondial avec une fiche de 7-1, deux blanchissages, une moyenne de 1,37 et une efficacité de .948. À l’âge de 21 ans, il a eu l’air d’un vieux pro tout le long du tournoi. S’il joue avec autant d’aplomb ce printemps, les Jets vont veiller tard. Les Jets sont gros, forts et doués, mais sont-ils assez expérimentés ? Pour le Wild, ce n’est pas sorcier. Les joueurs de Bruce Boudreau devront tenter de frustrer les jeunes Jets en fermant le jeu, tout en profitant de leurs occasions en contre-attaque. La défense des Jets commet des erreurs et le jeu défensif de certains de leurs attaquants manque encore de finition. L’absence de Ryan Suter compliquera évidemment la tâche du Wild. Pour que l’équipe puisse causer la surprise, le gardien Devan Dubnyk devra absolument être la grande étoile de la série.

3 JOUEURS-CLÉS

Les choix d’un gestionnaire d’un club de la LNH (Propos recueillis par Mathias Brunet)

Wild

défenseur à caractère défensif

Jared Spurgeon

En l’absence de Ryan Suter, à l’écart du jeu pour le reste de la saison, Jared Spurgeon devra prendre les bouchées doubles. Un autre joueur sous-estimé. Très intelligent. Il est impressionnant malgré sa petite taille. Il joue avec un très long bâton, ce qui lui permet de compenser le fait qu’il est court sur pattes. Il va devoir « transporter » son duo.

spécialiste défensif à l’attaque

Mikko Koivu

Eric Staal n’est pas un grand joueur défensif. J’opterais pour Mikko Koivu, dont c’est la spécialité. Il va sûrement avoir la tâche de jouer contre Mark Scheifele en première ronde. Il a été finaliste au Selke l’an dernier ; cette saison, il a été plus discret. Mais c’est sur lui que les grandes responsabilités vont reposer.

La surprise

Jordan Greenway

Il arrive de la NCAA. Il mesure 6 pi 5 po, pèse 230 lb, il est rapide, habitué à jouer des matchs importants, il pourrait marquer de gros buts.

Jets

défenseur à caractère défensif

Josh Morrissey

À 23 ans, il est vraiment devenu un élément important chez les Jets. Il joue de grosses minutes en défense pour eux, il s’est développé comme un défenseur défensif très fiable. C’est le premier gars qu’ils envoient en infériorité numérique.

spécialiste défensif à l’attaque

Blake Wheeler

Malgré ses 91 points, c’est leur meilleur joueur défensif. On ne parle pas assez de lui comme d’un candidat au Selke. On commence à l’apprécier davantage. Il joue contre les bons attaquants adverses, il est capable de patiner, il est fort physiquement, c’est un féroce compétiteur, il n’y a pas un coach dans la ligue qui ne voudrait pas l’avoir.

La surprise

Kyle Connor

Juste parce qu’il est moins connu. En deuxième moitié de saison, il s’est établi comme un bon attaquant de top 6.

Wild

Entraîneur-chef

Bruce Boudreau

Fiche en saison

45-26-11

Fiche contre les Jets

1-3-0

Buts marqués

250 (11e rang de la LNH)

Buts accordés

229 (11e rang)

Supériorité numérique

20,4 % (18e rang)

Infériorité numérique

81,3 % (13e rang)

Dix derniers matchs

4-2-4

Jets

Entraîneur-chef

Paul Maurice

Fiche en saison

52-20-10

Fiche contre le Wild

3-1-0

Buts marqués

273 (2e rang de la LNH)

Buts accordés

216 (5e rang)

Supériorité numérique

23,4 % (5e rang)

Infériorité numérique

81,8 % (9e rang)

Dix derniers matchs

9-1-0

L’horaire de la série

Mercredi 11 avril, 19 h, à Winnipeg (TVA Sports 2, SN)

Vendredi 13 avril, 19 h 30, à Winnipeg (TVA Sports, SN)

Dimanche 15 avril, 19 h, au Minnesota (TVA Sports, SN)

Mardi 17 avril, 20 h, au Minnesota (TVA Sports, SN)

Vendredi 20 avril, à déterminer, à Winnipeg (TVA Sports, réseaux anglophones à déterminer)*

Dimanche 22 avril, à déterminer, au Minnesota (TVA Sports, réseaux anglophones à déterminer)*

Mercredi 25 avril, à déterminer, à Winnipeg (TVA Sports, réseaux anglophones à déterminer)*

*Si nécessaire

Kings
contre
Golden Knights

Dure entrée en matière pour Vegas

La première série des Golden Knights ne sera pas reposante pour l’équipe d’expansion. Depuis la pause du match des Étoiles, les Kings ressemblent drôlement à l’équipe qui a gagné deux championnats en 2012 et 2014 : une défense lourde et robuste menée par l’excellent Drew Doughty ; une attaque qui a retrouvé son opportunisme avec le retour au jeu de Jeff Carter (13 buts dans les 21 derniers matchs) ; et un gardien qui ferme presque toujours la porte dans les moments cruciaux en Jonathan Quick. Doughty aura la mission de ralentir le premier trio des Knights (William Karlsson, Jonathan Marchessault et Reilly Smith), alors les attaquants de soutien devront produire pour Vegas. Les attaquants des Kings, quant à eux, sont imposants et voudront assurément déranger Marc-André Fleury. Et mis à part les très mésestimés Brayden McNabb (+26) et Nate Schmidt (+19), les défenseurs des Golden Knights sont parfois vulnérables près de leur but.

3 JOUEURS-CLÉS

Les choix d’un gestionnaire d’un club de la LNH (Propos recueillis par Mathias Brunet)

Kings

défenseur à caractère défensif

Drew Doughty

Même s’il est le défenseur le plus en vue des Kings, Drew Doughty demeure mon choix. Il risque de jouer plus de 30 minutes par match contre les meilleurs éléments adverses. Il aura le rôle le plus important pour neutraliser les meilleurs attaquants du club adverse.

spécialiste défensif à l’attaque

Anze Kopitar

Il obtient un point en moyenne par match, mais c’est aussi l’un des meilleurs centres défensifs de la ligue. D’ailleurs, selon la composition de leur formation, les Kings veulent avoir leur premier trio contre les meilleurs trios adverses. Kopitar, c’est une combinaison d’intelligence et de volonté d’être bon défensivement, grâce à ses mains et à son gabarit.

La surprise

Oscar Fantenberg

Il faut y aller avec Oscar Fantenberg, un défenseur qui n’a jamais été repêché et qui vient d’accéder à la Ligue nationale, à 26 ans. Il a obtenu neuf points en 27 matchs en fin de saison.

Golden Knights

défenseur à caractère défensif

Brayden McNabb

Je me demande encore comment les Golden Knights ont réussi à remporter le titre de leur division avec une pareille défense. Brayden McNabb et Nate Schmidt ont fait le gros travail défensivement cette saison. J’irais avec McNabb, qui est plus défensif que Schmidt.

spécialiste défensif à l’attaque

Cody Eakin

Un ancien des Stars de Dallas, c’est un centre qui sera sans doute appelé à jouer contre les meilleurs trios adverses. Mais je crois que les Knights défendent en travaillant plus fort collectivement que l’adversaire.

La surprise

Deryk Engelland

À 36 ans, il vient de connaître la meilleure saison de sa carrière. Son jeu m’a vraiment surpris parce qu’il est vraiment très limité. Il a obtenu 23 points en jouant plus de 20 minutes par match. Il va sans doute être appelé à jouer de nouveau un rôle important.

Kings

Entraîneur-chef

John Stevens

Fiche en saison

45-29-8

Fiche contre les Golden Knights

2-1-1

Buts marqués

237 (16e rang)

Buts accordés

202 (1er rang)

Supériorité numérique

20,4 % (17e rang)

Infériorité numérique

85 % (1er rang)

Dix derniers matchs

6-2-2

Golden Knights

Entraîneur-chef

Gerard Gallant

Fiche en saison

51-24-7

Fiche contre les Kings

2-1-1

Buts marqués

268 (5e rang dans la LNH)

Buts accordés

225 (8e rang)

Supériorité numérique

21,4 % (11e rang)

Infériorité numérique

81,4 % (12e rang)

Dix derniers matchs

5-3-2

L’horaire de la série

Mercredi 11 avril, 22 h, à Vegas (TVA Sports, CBC, SN) 

Vendredi 13 avril, 22 h, à Vegas (TVA Sports, SN 360) 

Dimanche 15 avril, 22 h 30, à Los Angeles (TVA Sports, CBC, SN) 

Mardi 17 avril, 22 h 30, à Los Angeles (TVA Sports, CBC)

Jeudi 19 avril, 22 h, à Vegas (TVA Sports, CBC, SN 360)*

Samedi 21 avril, à déterminer, à Los Angeles (TVA Sports, réseaux anglophones à déterminer)*

Lundi 23 avril, à déterminer, à Vegas (TVA Sports, réseaux anglophones à déterminer)*

*Si nécessaire

Sharks
contre
Ducks

Trajectoires opposées

Les deux équipes californiennes sont des habituées du tournoi printanier, mais on a moins entendu parler d’elles cette saison. Les Sharks ont subi cinq défaites à leurs six derniers matchs et amorcent les séries en perte de vitesse. À l’inverse, les Ducks jouent avec confiance et beaucoup d’intensité depuis la mi-février. Corey Perry et Ryan Kesler n’offrent plus la même contribution offensive qu’à leurs belles saisons, mais l’émergence de Rickard Rakell et d’Ondrej Kase compense. Quel défenseur des Ducks a totalisé le plus de points en 2017-2018 ? Hampus Lindholm ? Brian Montour ? Cam Fowler ? Aucune de ces réponses. C’est plutôt Josh Manson, qui n’a inscrit aucun de ses 37 points en supériorité numérique… Du côté des Sharks, la défense semble manquer de profondeur après Brent Burns, Marc-Édouard Vlasic et Justin Braun, et ça risque d’être un problème contre une attaque qui possède des trios équilibrés comme celle des Ducks.

3 JOUEURS-CLÉS

Les choix d’un gestionnaire d’un club de la LNH (Propos recueillis par Mathias Brunet)

Sharks

défenseur à caractère défensif

Marc-Édouard Vlasic

Après Brent Burns et Marc-Édouard Vlasic, le talent chute de façon importante en défense. Paul Martin ne peut plus jouer un rôle important. Il faut y aller avec Vlasic, d’autant plus que Burns n’est pas très bon défensivement. Il va falloir que les quatre autres en donnent plus que par le passé, mais Vlasic va jouer de grosses minutes contre les meilleurs attaquants adverses.

spécialiste défensif à l’attaque

Joe Pavelski

Il est leur meilleur attaquant offensif, mais aussi leur meilleur attaquant défensif. Il est intelligent, travaillant à chaque présence, toujours bien positionné, il gagne ses batailles, il devrait être opposé à Ryan Getzlaf.

La surprise

Evander Kane

S’il joue à la hauteur de son potentiel, il pourra faire des dommages en première ronde et peser dans la balance de façon favorable pour les Sharks.

Ducks

défenseur à caractère défensif

Josh Manson

C’est un très bon défenseur défensif, qu’on peut utiliser dans toutes les situations. Le genre que les entraîneurs aiment beaucoup. Il a la mobilité et l’intelligence, surtout, pour jouer contre les meilleurs.

spécialiste défensif à l’attaque

Ryan Kesler

Il aura de nouveau un gros travail défensif à faire. Si Anaheim veut connaître du succès, Kesler doit élever son niveau de jeu. Il a toujours carburé aux défis, mais il a connu une saison difficile, surtout sur le plan offensif.

La surprise

Rickard Rakell

Il est probablement moins connu des gens au Québec, mais il est l’un des joueurs les plus importants des Ducks. Excellent dans les trois zones, il peut jouer au centre comme à l’aile. Parmi les joueurs les plus sous-estimés de la ligue.

Sharks

Entraîneur-chef

Peter DeBoer

Fiche en saison

45-27-10

Fiche contre les Ducks

3-1-0

Buts marqués

247 (13e rang dans la LNH)

Buts accordés

 226 (9e rang)

Supériorité numérique

20,6 % (16e rang)

Infériorité numérique

84,8 % (2e rang)

Dix derniers matchs

5-4-1

Ducks

Entraîneur-chef

Randy Carlyle

Fiche en saison

44-25-13

Fiche contre les Sharks

1-1-2

Buts marqués

231 (18e rang dans la LNH)

Buts accordés

209 (3e rang)

Supériorité numérique

17,8 % (23e rang)

Infériorité numérique

83,2 % (5e rang)

Dix derniers matchs

8-1-1

L’horaire de la série

Jeudi 12 avril, 22 h 30, à Anaheim (TVA Sports, SN 360)

Samedi 14 avril, 22 h 30, à Anaheim (TVA Sports, SN 360)

Lundi 16 avril, 22 h 30, à San Jose (TVA Sports, SN1)

Mercredi 18 avril, 22 h 30, à San Jose (TVA Sports, SN1)

Vendredi 20 avril, à déterminer, à Anaheim (TVA Sports, réseaux anglophones à déterminer)*

Dimanche 22 avril, à déterminer, à San Jose (TVA Sports, réseaux anglophones à déterminer)*

Mardi 24 avril, à déterminer, à Anaheim (TVA Sports, réseaux anglophones à déterminer)*

*Si nécessaire

Ce texte provenant de La Presse+ est une copie en format web. Consultez-le gratuitement en version interactive dans l’application La Presse+.